Apprendre à créer ses patrons – partie 1 : le buste de base

La couture c’est le premier pas vers une infinité, une liberté de création et d’expression par le biais de ses vêtements. Le choix des formes, des tissus, des finitions permet à chacune d’avoir des vêtements adaptés à sa morphologie, à son style, et bien taillés. Sur ce dernier point néanmoins je pense que vous ne me contredirez pas, il est impossible (et heureusement) que chacune de nous ne corresponde qu’à 5 ou 6 tailles différentes proposées dans les patrons !

À partir de la se pose la question que tant de nous se sont posée : modifier les patrons existants pour les adapter à soi même ou se lancer dans le patronage ?

Pour ma part, j’ai choisi les de€)ux ! Tout d’abord il me semble que ces deux techniques sont complémentaires. Si je réalise ma toile de base du buste par exemple, cela va me permettre de mieux comprendre ma morphologie et les ajustements qui me sont nécessaires. Ainsi, je saurais également quels éléments modifier sur les patrons de créateurs que je souhaite réaliser. À l’inverse, si j’apprends à modifier les patrons de créateurs selon mes mensurations, je vais également avancer dans le processus de compréhension de ma morphologie mais surtout la projection de ces modifications sur le patron « à plat ».

Il y a quelques semaines la créatrice de la marque Dessine moi un patron – dont je réalise que je n’ai cousu aucun modèle même si Camélia me fait de l’œil –  a sorti un livre pour « Apprendre à créer ses patrons ».

Le livre d’Emilie Faurie – Apprendre à créer ses patrons

Il doit bien exister un paquet d’ouvrages à ce sujet, mais ce qui m’a tout de suite séduit avec ce livre c’est le format très light ! Oui parce que le patronage c’est compliqué, les ouvrages sont vraiment énormes et ça, ça fait peur !!!

Le livre est découpé en plusieurs parties :

  1. faire ses patrons de base (buste, manche, jupe)
  2. des modifications à apporter aux patrons de base pour obtenir des variantes
  3. des modèles expliqués en pas à pas pour suivre la méthodologie avant de se lancer seule

Aujourd’hui je vais vous présenter mon premier ressenti sur le livre et l’application de la première partie du livre sur le buste uniquement. Cela vous permettra déjà de vous faire une Idée, et je vous présenterai un ou plusieurs articles par la suite pour compléter celui-ci et vous présenter mon expérience.

Première étape : se préparer

Le matériel

Ce qui est intéressant c’est qu’il n’est pas nécessaire d’investir dans du matériel onéreux ou qui ne vous resservira pas.

  • du papier quadrillé : déjà en stock pour ma part car j’avais commencé à recopier mes patrons avec ça mais les lignes sont gênantes donc le rouleau me sert surtout pour dessiner les patrons des accessoires maintenant. Vous le trouverez facilement en mercerie, le mien vient de chez Mondial Tissus.
  • un perroquet : commandé chez Rascol il y a plusieurs mois pour dessiner de jolies courbes d’encolure quand je les modifie.
  • une équerre, une règle, des stylos, des ciseaux, du scotch : normalement vous avez tout ça chez vous, si vous avez des enfants vous pouvez toujours leur piquer (heu emprunter)

Prendre ses mesures

Bien entendu vous devez déjà connaître certaines de vos mesures pour coudre des patrons du commerce mais il vous en manquera peut-être certaines. Pour ma part j’en ai profité pour reprendre toutes mes mesures avec l’aide de l’Homme.

Les mesures nécessaires sont indiquées dans le livre mais sans beaucoup d’explications sur comment faire et, je ne sais pas vous mais moi j’ai l’impression de mal prendre mes mesures. En fait j’essaie d’être précise en cousant mais je me dis que si déjà je prends mal mes mesures c’est un peu concon…
Bref, pour m’aider à prendre les mesures j’ai utilisé le cours gratuit dédié à cela sur le site de cours en ligne Artesane. Le cours ne permet pas de prendre toutes les mesures nécessaires au patronage mais déjà une bonne partie et c’est intéressant de voir comment il faut faire et pas de bricoler au pif !

Voilà vous êtes prêtes à attaquer !

Dessin des patrons du buste devant et du buste dos

Le livre commence directement par les instructions pour dessiner les modèles de base. Pour ma part j’ai commencé par le buste mais je me dis que la jupe était peut-être un choix plus simple ?

Les instructions sont très concises, ce n’est pas du tout compliqué à comprendre. Il suffit d’une calculatrice à une ou deux reprises mais pas de calculs mathématiques à donner la migraine ! Rien de très compliqué mais soyez attentives car il y a une ou deux coquilles dans les instructions mais que l’on comprend vite avec les images et la logique…

J’ai passé 1/2h ou 1h je pense pour le devant mais parce que je surveillais la cuisine en même temps et que j’avais la télé donc pas très efficace.. Pour le dos je pense qu’1/2h suffit !

 

Le résultat du patronage du buste de base, dos à gauche et devant à droite

La deuxième étape consiste à basculer les pinces d’épaule en pinces de poitrine pour le devant. Cette étape est plutôt bien décrite et ne présente pas de difficulté particulière.

Les patrons une fois les pinces modifiées

L’étape suivante consiste à couper la toile ! Excitation au maximum pour moi, oui ce projet m’a vraiment enthousiasmé cette semaine !!!

Le découpage de la toile

Le milieu devant indiqué ainsi que les pinces de poitrine et de taille reportées

Allez hop c’est parti, on coud les pinces, on assemble les épaules et les côtés !

Premier essayage, et là, c’est le drame ! Ba oui parce que même si j’ai relu plusieurs fois j’ai pas bien compris comment couper les pièces et j’ai ajouté des marges de couture de 2 cm partout alors qu’il n’en faut pas à l’encolure, aux manches et en bas. Je reprends mes ciseaux et coupe – coupe !

Deuxième essayage donc, cette fois mes bras rentrent !!! Hourra !

Visiblement mes hanches ne passent pas !!!

Vue de dos, comme ça coince devant ba forcément ça plisse dans le dos !

Avec le bas replié pou voir comment la toile se comporte au-dessus des hanches

Et idem vu de dos

Conclusion, le dos me paraît pas mal du tout mais je suis trop serrée à la poitrine et je constate toujours un bâillement au niveau de l’emmanchure au dessus de ma poitrine (mon éternel problème…). Au niveau des hanches, on en parle pas, soit j’ai beaucoup grossi ces derniers temps et je me mens, soit je me suis viandée sur mes mesures ! A revoir donc…

J’ai voulu voir quel serait le résultat si je cousais avec 1 cm seulement de marges de couture au lieu des deux coupées. Voici donc le troisième essayage.

Ça tire moins au niveau de la poitrine mais le bâillement à l emmanchure est encore plus présent. Au niveau des hanches on y est pas encore…

Avec la même bidouille aux hanches ça rend mieux quand même

Et le dos, qui au final me paraît mois bien sur le haut que sur la version 2 cm mais au final avec moins de plis

Conclusion de cet essayage, il faudrait peut-être essayer avec des marges à 1.5 cm en haut mais de toute façon il me faudra reprendre aux hanches (je comprends vraiment pas ce que j’ai fabriqué !). Attention il faut penser que la toile de base ne comprend pas de marges de couture et je ne suis pas trop habituée à ça donc je ne sais pas quel résultat est admissible ou non.

Pour mon bâillement de poitrine je ne sais pas trop quoi faire, peut-être agrandir la pince de poitrine ?

En réalité c’est là pour moi l’inconvénient du livre c’est qu’il n’y a pas d’explications sur les éventuels modifications à faire. Je m’interroge donc parce que je n’y connais vraiment rien :

  1. est-ce que c’est moi qui ai mal fait quelque chose (prise de mesures ou application des consignes du livre) ? 
  2. est-ce qu’il y a des modifications à faire sur un patron de base et si oui comment les effectuer ? 

Conclusion

Ce qui m’a plu :

  • le manuel très synthétique qui ne fait pas peur !
  • le fait de commencer directement la pratique !
  • les photos même si elles sont un peu trop petites
  • le fait qu’il y ait des explications pour faire des variantes qui je pense pourraient être applicables à des patrons existants de mon stock
  • les pas à pas pour se lancer sur des modèles sans sauter dans l’inconnu total
  • le prix très accessible (tarif : 14.95€)

Les points négatifs :

  • trop de synthétisme parfois ! plus de détails à certains moments aurait été appréciable (comme pour les marges de couture)
  • quelques coquilles mais honnêtement ce n’est vraiment pas grand chose
  • le gros point négatif pour moi c’est vraiment le fait d’arriver à la fin de l’étape de construction de la toile de base et de ne pas savoir s’il y a des modifications à faire et comment les faire

En conclusion, cet ouvrage est vraiment hyper accessible et ça m’a permis de me lancer alors que j’en avais envie depuis plusieurs mois ! Mais il manque je pense d’informations qui me laissent un peu sur ma faim pour l’ajustement de la toile. Je pense que c’est un bon investissement mais qui ne suffit peut-être pas seul.

La suite

J’avais vraiment envie de tester un modèle proposé dans le livre pour mettre en application mais je me dis qu’il est peut être plus sage de réfléchir un peu à ma toile de base et les problème qu’il m’a semblé identifier.

Pour cela j’ai plusieurs pistes :

  • un cours en ligne que j’ai acheté à Noël et toujours pas utilisé (la honte) chez Artesane : Les leçons de modélisme : Apprendre à construire et à utiliser son buste de base. Il existe également un cours pour apprendre Les adaptations essentielles sur un patron de couture.
  • le livre L’ajustement des patrons de couture que j’ai acheté en même temps que l’ouvrage cité dans cet article et qui est vraiment très complet et nécessite beaucoup de concentration pour moi mais dans lequel je place beaucoup d’espoirs pour progresser !

Sources

  • Livre Apprendre à créer ses patrons chez Mango Editions : lien
  • Livre L’ajustement des patrons de couture aux éditions Eyrolles : lien
  • Plateforme de cours en ligne Artesane : lien 
Et vous, avez-vous déjà tenté l’expérience du patronage ? Et si oui avec quel(s) livre(s) / outil(s) ? Avez-vous pris des cours ?
Si vous avez des suggestions sur les problèmes de ma toile ou les modifications à faire, elles sont les bienvenues !

16 réflexions sur “Apprendre à créer ses patrons – partie 1 : le buste de base

  1. Odetteetdespaillettes dit :

    Merci Aude c’est très intéressant de connaitre ton expérience du livre ! Je l’ai acheté il y a deux semaines et pour l’instant j’ai simplement lu les explications dans les transports, il me semblait assez clair ! Je te tiendrai au courant du passage à la pratique :). Laure

    • Aude dit :

      Oui c’est vrai qu’il est clair ! Mais peut-être trop clair d’ailleurs pour moi !!!
      J’ai hâte d’avoir ton retour …
      Bonne couture !

  2. Juls dit :

    Hello Aude ! Bienvenue dans l’univers du patronnage !
    C’est un bon début, mais il y a un truc que j’ai vu sur ta toile qui je pense est directement responsable de ton souci au niveau des hanches : en fait, tu dois resserrer la pince effectivement au niveau de la taille mais elle ne doit en aucun cas être prolongée jusqu’en bas ! Le plus large de ta pince doit être au niveau de ta taille, et la pince doit se « résorber » vers la poitrine comme tu as fait mais aussi vers les hanches, sinon tu vas effectivement te retrouver avec une toile trop petite à cet endroit là. Ca doit faire comme un losange, comme sur la photo ici (https://www.coupe-et-couture-loisirs.fr/conseils-pratiques/corsage-base.php). Et ça ça s’applique sur le devant, et sur le dos.
    Pour ton souci de poitrine, je trouve que ta pince est un peu petite, ce qui peut poser un premier souci, et à mon sens, je la descendrai d’un bon centimètre, ce qui devrait résoudre au moins en partie ton souci de « bâillement ».
    Mais continue sur cette voie, ça vaut le coup de persévérer 😉

    • Aude dit :

      Merci encore pour tous tes commentaires et tes encouragements !
      Pour la pince de taille, je ne sais pas si j’ai mal compris le bouquin ou si c’est indiqué comme ça, en tout cas j’ai rerpis ma toile de base avec la vidéo du site Artesane, je n’ai pas terminé mais ma pince de taille ressemble à ton exemple ! C’est déjà un bon début !
      Pour la pince de poitrine je suis de ton avis, elle me paraît bien petite, je pense qu’il me faut reprendre cette étape et j’ai lu le chapitre à ce propos dans l’autre bouquin que je cite, on y parle de mon problème et la solution proposée est une pince au dessus de la pince de poitrine qui peut être ensuite décalée dans la pince de poitrine et donc agrandir celle ci. Bref je vais avancer sur ces points mais c’est un long travail ! Je suis quelqu’un d’impatient et j’ai hâte de faire une première réalisation personnalisée !

  3. Lise dit :

    merci pour cet article, qui permet de se faire une meilleure idée de ce livre qui fait fureur en ce moment. j’étais un peu dubitative quand je l’ai feuilleté, ça doit être mon côté perfectionniste 😛 (j’ai du mal à comprendre comment il peut être synthétique à ce point)
    il n’y a pas de cours de couture ou de modélisme à Lyon, où tu pourrais apprendre ce genre de technique? j’ai trouvé un cours pas très loin de chez moi récemment, mais le prix est un peu un frein (400€ l’année… bref)
    j’ai le souvenir d’un bouquin qui explique avec beaucoup de schémas comment faire les ajustements, si tu veux je pourrais essayer de retrouver la référence

    • Aude dit :

      Honnêtement 400€ pour l’année ça me semble pas cher par rapport à ce que je trouve à Lyon.
      J’ai trouvé près de chez moi un forfait de 10h pour les confirmés pour aborder le modélisme à 270€, un autre à 230€ pour 18h mais les sujets sont imposés donc je trouve ça dommage… L’an dernier je m’étais inscrite sur liste d’attente à un cours à un prix très abordable mais il n’y avait plus de place… Bref c’est compliqué !

      En tout cas sur le livre je suis d’accord, c’est impossible d’être aussi synthétique sur un tel sujet mais il a le mérite de m’avoir mis le pied à l’étrier et je ferais les modèles proposés quand j’aurais réussi ma toile de buste de base je pense car pour le coup je trouve ça intéressant d’être guidé pour ça !

  4. viviane dit :

    Merci beaucoup poiur cet article!!! Je l’ai acheté aussi il y a quelques temps mais je n’ai pas encore sauté le pas. Le fait de te lire me rassure et me permet de conceptualiser davantage la mise en pratique de ce livre. Mais franchement cela me parait assez fastidieux, étant donné que je ne suis pas encore une killeuse en couture… Bravo à toi en tous les cas!!!!!

    • Aude dit :

      Je me sens loin d’une killeuse à vrai dire et j’avoue que si la première étape de la construction de la toile est plus que facile, la suite avec les ajustements me fait peur… J’ai commencé à lire le livre cité à la fin de mon article, il est vraiment très complet mais j’ai l’impression de repartir à zéro en terme de connaissances !

  5. La Case de Nell dit :

    Merci Aude pour cet article complet. J’ai pris quelques cours de modélisme chez Modes et Travaux à Paris mais ma toile était aussi trop petite ( au niveau de la poitrine)… il faut trouver les bons ajustements !!!!
    Je vais aussi regarder le 2eme livre dont tu parles
    Si tu connais un cours à Lyon je suis preneuse
    Bonne journée , Véronique

    • Aude dit :

      Oui je pense que c’est absolument normal d’avoir des ajustements à faire mais je n’ai jamais pris de cours à part deux ateliers thématiques donc difficile d’aborder seule cette étape délicate ! En plus faire les ajustements sur soi seule c’est très difficile je trouve…
      Pour le cours à Lyon je n’ai pas encore trouvé mon bonheur, qu’est ce que tu recherches comme critère ?

  6. Karinedesanges dit :

    Un grand merci Aude pour cet article très bien écrit et qui nous donne une bonne idée de ce livre. J’ai été tentée de le prendre moi aussi…. mais en fait avec un patron de base ensuite tu peux faire ce que tu Veux? Je me demande s’il y a des explications pour transformer l’encolure, les manches etc…. bref encore trop de questions pour me lancer et si en plus il n’y a pas de solutions à d’éventuels problèmes. .. j’irai voir tout ça de plus près quand j’aurai plus de temps, je suis à fond dans mon nouveau boulot et j’ai la tête trop prise par la Formation!
    Encore merci et à très vite, persévère je suis sûre que tu vas y Arriver! 😚😚😚😚

    • Aude dit :

      Oui, le but du patron de base est de pouvoir faire plein de variations autour mais par exemple si tu veux faire un buste avec découpes princesse je pense qu’il faut faire un patron de base de ce buste, tu ne pourras pas je pense partir du même buste de base que sans découpes.

      Dans le livre il y a des exemples de cols effectivement, je pense que c’est une bonne première approche mais il est évident que cet ouvrage est juste une ouverture d’esprit et que pour envisager de tout faire il faudrait se tourner vers quelque chose de plus conséquent !

      Bon courage pour ton nouveau travail et à bientôt peut-être !

  7. Une poulette in the city dit :

    Cc Aude, j’ai commencé a faire mon patron de base avec ce livre et je n’ai pas tout a fait la même chose que toi… ma toile s’arrête a la taille, elle ne descend pas jusqu’aux hanches. Je suis a la retravailler car je trouve la pince poitrine légèrement trop haute, et l’encolure un peu large.
    Bon courage a toi

    • Aude dit :

      Ah oui ? Je ne sais pas si j’ai mal compris il faudrait que je reprenne tout à zéro…
      Mais du coup je suis partie sur la vidéo Artesane que j’avais acheté en janvier pour comparer les deux toiles, pour l’instant je n’ai préparé qu’une partie donc je ne peux pas encore voir les différences. Courage à toi pour les modifications

  8. Sylvie dit :

    Coucou Aude,
    merci pour cet article, objectif et détaillé et objectif qui oermet de se faire un avis assez clair sur ce livre.

    Perso, j’ai besoin qu’on me montre, c’est pourquoi j’ai choisi les cours d’Artesane avec pour commencer, les retouches standard sur un patron, puis le pack modélisme. J’ai regardé, testé, regardé à nouveau, testé et complété en buttinant dans le livre sur l’ajustement des patrons de couture et des essais sur toile, j’ai trouvé cela beaucoup plus efficace.
    A toi de trouver le bon mode d’apprentissage mais je te dirais que pour un début, c’est très encourageant, et que c’est un sujet qui demande du temps, de la réflexion et plusieurs tentatives avant d’atteindre son objectif, alors persévère, tu es sur la bonne voie ! 😊 Bises, Sylvie

  9. Aude dit :

    Tu as totalement raison Sylvie ! Il faut du temps et de la persévérance sur ce sujet !
    Et c’est bien là ou je trouve que ce livre a un sacré atout pour lui c’est qu’il m’a permis de me lancer même si je trouve que ce n’est pas complet à mon goût. J’avais le cours d’Artesane sur le patron de base du buste depuis des mois et je n’ai jamais pris le temps de le faire ! Depuis mon article j’ai commencé la vidéo, j’ai fait le devant mais pas encore le dos, ce qui est bête 🙂
    J’ai commencé à appliqué des choses du livre de modification qui est vraiment très complet mais cela me demande beaucoup de réflexion et de temps . Mais comme on dit, petit à petit, l’oiseau fait son nid ! Par contre je vais peut être prendre le cours d’Artesane sur les retouches standard, tu le recommandes ? Je ne saisz pas trop à quoi m’attendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *