Veste Monceau + tuto doublure – Cozy Little World

Veste Monceau – première !

J’ai cousu ma première veste Monceau au début de mon initiation à la couture. J’avais choisi ce patron pour accompagner ma robe Opale pour différents mariages. Depuis je ne cesse de me répéter qu’il faut que j’en couse d’autres.

En effet Monceau est un patron simple et efficace. J’aime le côté simple de sa coupe qui en fait un indispensable de la gare robe pour accompagner des tenues déjà bien élaborées. J’aime également la diversité des versions de Monceau qui s’offrent à moi, en modifiant l’ajustement, la longueur de la veste, ou encore en fonction de l’étoffe choisie.

Pour ma première veste Monceau j’avais choisi un molleton et j’avais suivi le tuto de la créatrice pour doubler la veste hors les manches. Les finitions étaient faites au biais.

Ma première veste Monceau en molleton blanc et biais doré

Monceau – deuxième acte

Pour ma deuxième version je suis partie de l’idée de transformer un magnifique coupon de laine bouillie en petite veste. Au départ je souhaitais réaliser la veste Camélia de Dessine moi un Patron mais j’ai eu des doutes sur l’association tissu / patron. J’ai donc envoyé un message à la créatrice et celle ci m’a confirmé que mon tissu serait sans doute trop épais pour une Camélia.

La commande avec la laine bouillie

Une fois que je me suis décidée pour le patron Monceau, j’ai commencé à réfléchir aux finitions de la veste. En effet, j’ai commandé mon tissu sur Internet et je n’avais pas encore fait l’expérience de la laine bouillie… Alors certes ce coupon est MAGNIFIQUE mais ça gratte, ça gratte ça gratte !

Lire la suite

Perfecto Mona – Wear Lemonade

Le choix du patron et du tissu

Voilà des semaines (peut-être des mois) que le patron du perfecto était imprimé et rangé dans mon bureau. J’étais persuadée que j’allais le coudre un jour mais je n’avais pas spécialement d’idée en tête pour le tissu que je souhaitais et je ne cherchais pas du tout.

Et voilà qu’un jour Aniline63 publie sur Instagram les fins de tissus à écouler et c’est directement le coup de coeur pour une sorte de peau synthétique avec à l’intérieur de la moumoute et également pour une laine bouillie. Je saute tout de suite sur ces deux merveilles (et bien entendu j’en profite pour compléter ma commande avec un coton à carreaux que je zieutais depuis des semaines et qui était en solde). Et dès ce moment je me dis que cette peau va devenir un perfecto !

Le patron

Ni une ni deux, en attendant de recevoir mon colis je prépare le patron et là c’est un peu la panique ! Les feuilles ne sont pas numérotées, il n’y a pas de marges qui indique ou couper ou non, ni ou les feuilles doivent se joindre et pas non plus de carré de vérification de la taille pour l’impression. Tant bien que mal j’assemble mon patron et je ne suis vraiment sûre de rien mais je ne recule pas. Et comme ce projet s’est incrusté au milieu de ma TO SEW LIST je ne veux pas faire de toile parce que je suis trop pressée de coudre mon perfecto pour le porter avant l’arrivée du printemps ! J’ai donc choisi de coudre la taille 38 pour ne pas être serrée à la poitrine car mon tissu est un peu épais avec la moumoute.

La couture

Me voilà encore une fois paniquée, pas d’explications mais une vidéo de 12 minutes. Je suis un peu sceptique parce que franchement 12 minutes c’est court…

Au final après avoir regardé certains points plusieurs fois je me lance et les explications son vraiment claires même si j’aurais apprécié parfois des gros plans sur les coutures ou sur les points techniques. Malgré cela, le modèle est vraiment très bien conçu, tout s’emboîte parfaitement et le résultat est bluffant pour au final quelque chose qui n’est pas si technique !

Le seul moment qui m’a un peu stressé c’est la couture de la propreté au niveau du col car il y a quatre épaisseurs à cet endroit et mon tissu avait quand même une sacré épaisseur. Ah si les coutures à la machine à coudre des pinces et des fermetures éclair ont été un peu sport aussi parce qu’avec la moumoute je ne voyais même plus mon pied presseur.

Les modifications

Aucune modification profonde. J’ai simplement repris les côtés à partir des emmanchures pour cintrer un peu plus la veste. Au final je pense que j’aurais du choisir la taille en dessous et comme je pense en refaire une version (peut-être en gabardine quand j’aurais le temps…) alors je changerais cela.

Attention cependant, je n’ai pas fait d’ourlet en bas de la veste car mon tissu ne s’y prette pas et supporte très bien de rester à cru, mais je trouve tout de même la veste un peu courte alors que je suis petite… Je vous conseille donc de réfléchir à ce point avant de couper votre tissu car une fois que c’est coupé, on ne peut plus revenir en arrière !

Le résultat

Le perfecto Mona en action !

Je crois que les photos parlent d’elles même, mais je peux quand même vous dire que j’adore ma veste. Elle est hyper confortable, et assez chaude il faut bien l’avouer. Je crois même que je pourrais dormir avec tellement elle est cosy !

(Par contre je retrouve encore des bouts de moumoute chez moi alors que j’ai déjà passé l’aspirateur plusieurs fois…)

 

Perfecto Mona - Wear Lemonade

Et le perfecto vu de dos…

Le matériel

  • patron : perfecto Mona de Wear Lemonade (vidéo ici)
  • tissu : peau de chez Aniline (site ici) j’ai utilisé 1.60m je crois
  • 1 fermeture éclair de 35 cm de mémoire, je peux vérifier si cela peut vous intéresser (Mondial Tissus)

Et en bonus, mon sac cadeau d’anniversaire (acheté pendant les soldes et donc bien entendu j’en veux déjà un de la nouvelle collection) que j’adooooore (lien ici vers la marque si jamais ça vous intéresse, oui je suis le mal !).