Chemise Rosa #2 – Tilly and the Buttons

Comme une envie de chemise en jean !

Je vous l’ai déjà dt en vous présentant ma toute première chemise Rosa, ma garde robe n’a jamais débordée de chemises ! Pour la simple raison que je n’ai jamais trouvé de modèles qui correspondent à ma morphologie. Soit les chemises étaient trop amples au niveau de la taille et de la longueur ; ou alors trop étriquées au niveau de la poitrine.

Quand j’ai tenté le patron de chemise Rosa de Tilly and the Buttons j’ai découvert un nouveau monde de possibilités pour moi ! Comment ça j’exagère !? Et donc, il était évident après ma première version en liberty que j’adore, que j’allais réitérer l’aventure !

J’ai tout de suite eu envie d’une chemise en jean, tout simplement parce que je n’en ai jamais eue et que je regarde tout le monde en porter depuis plus d’une décennie !!!

Le matériel

Pour réussir mon nouveau défi j’ai choisi un chambray à pois de chez Rascol. La couleur n’est ni clair, ni foncé. Et j’ai pensé que le tissu serait parfait en terme d’épaisseur et de tenue pour une chemise Rosa par rapport à un vrai tissu en jeans.

Les boutons sont des boutons classiques blancs nacrés (ou doit-on dire irisés?) qui viennent de l’Atelier de la création.

Surpiqûres assorties

Lire la suite

La valse des Toupie (s) – Églantine & Zoé + modification encolure

Toupie, premier acte

Mon amour pour le patron Toupie de Églantine & Zoé vous aurait-il échappé ? Notre histoire à commencé l’an dernier avec une blouse réalisée dans un de mes tissus préférés, Garance de Atelier Brunette. Ce coton est d’une finesse, d’une douceur et dans une palette de couleurs et de motifs auxquels je ne peux pas résister. En plus, sa tenue dans le temps est très bonne puisque ça fait maintenant plus d’un an que j’ai cette blouse et elle est toujours aussi éclatante et douce après de nombreux lavages. (Ce qui n’st pas le cas de tous mes tissus de cette marque malheureusement). L’association donc de cette merveille de tissu et de ce patron ne pouvait que fonctionner n’est ce pas ?

Ma première blouse Toupie dans le sublime tissu coton Garance de Atelier Brunette

Idem, mais vue en entier cette fois

Pourtant une fois cette première version réalisée et adorée, je suis restée sur ma faim. En premier lieu tout simplement parce que je trouvais la blouse pas assez ajustée à la taille. Ceci dit c’est plutôt agréable pour une blouse d’été et cela me permet de la porter par de fortes chaleurs sans souffrir !

Toupie, acte II

J’ai donc décidé de réaliser une seconde version, cette fois une robe, dans la taille en dessous. J’ai utilisé un magnifique coton gaufré de chez Prinstand. Et une fois  de plus, gros succès pour ma garde robe étant donné que c’est certainement la robe que j’ai le plus porté au quotidien (l’été hein) depuis deux ans !

Ma robe Toupie en coton gaufrée Prinstand vue de dos

Lire la suite

Top Ogden Cami – comment faire de jolies coutures d’angles

Je vous ai présenté il y a quelques jours sur IG les photos de ma dernière cousette. Je voudrais profiter de cet article de présentation pour vous montrer la méthode que j’utilise pour avoir de jolies coutures en angles dans les décolletés.

Le patron

Il s’agit du top Ogden Cami de la marque True Bias Patterns. Ce patron est sorti l’été dernier il me semble mais je ne l’avais encore jamais vu jusqu’à il y a peu. En réalité je ne connaissais même pas cette marque…  Je cherchais un petit top pour l’été mais j’ai un problème avec mes épaules et je suis très exigeante et restrictive sur ce que je porte à ce niveau là ! Par exemple j’aime beaucoup le top Silk Cami de Sew Over It qu’on m’a déjà conseillé. Mais je ne me verrais pas du tout le porter avec mes épaules et mes bras… Sur Belladone également je suis un peu mitigée sur le rendu à ce niveau là. Quand j’ai vu Ogden Cami notamment c’est donc ce détail qui m’a convaincu ! De plus le tombé est vraiment très joli et sait mettre en avant les viscoses et tissus fluides d’été.

Le style du top Ogden CAMI

Je voudrais constituer deux looks avec ce top :

  • Version « cool » : Ogden Cami peut être porté en dehors d’un jean ou pantalon mais ajusté vu la coupe plutôt loose du top (je suis petite donc si je mets large partout on dirait un petit boudin)

Top Ogden Cami version « cool » avec un jean et en dehors du pantalon

  • Version plus habillée : porté dans un pantalon taille haute, avec des talons ou avec une jupe taille haute, plissée ou froncée et longueur midi

La première version que j’ai cousue a déjà été portée avec un jean et des sandales et le décolleté dos vous a beaucoup plus. Cette version était une toile pour couper mon sublime coupon de 1m de viscose rouge à toucans commandée chez Motif Personnel durant les soldes.

Lire la suite

La folie des tee-shirts => astuces inside <= Agnes, Basalte, SJ tee

Le mois de mai était pour moi le bon moment de coudre la catégorie  tee shirt du programme « je couds ma garde robe capsule 2017 » car mi mai j’ai suivi un cours avec Christelle Beneytout, la papesse du jersey et de la surjeteuse ! J’attendais ce cours avec impatience pour me coudre plein de tee-shirts qui sont un élément essentiel de ma garde-robe tout en bénéficiant de nouvelles astuces !

Mes deux jersey Liberty dénichés chez Motif Personnel durant les soldes d’hiver

J’avais dans mon stock de tissu du jersey Armor Lux dédié à des tee-shirts réclamés par l’Homme depuis de longs mois, et du jersey déniché durant les soldes d’hiver chez Mondial Tissus et chez Motif Personnel (du Liberty) pour faire des tee-shirts pour moi !

Comme je connais moins bien le corps de l’Homme (du point de vue de la couture…) j’avais fait une toile de Basalte en début d’année, patron disponible dans le livre « Grains de couture » d’Ivanne Soufflet.

Toile du tee-shirt Basalte, Grains de Couture – Ivanne Soufflet

Lire la suite

Blouse Milan à mancherons – Anne Kerdiles Couture + CONCOURS

Avant propos ou la naissance de cette blouse milan !

Ma blouse Milan à mancherons a une histoire un peu différente de mes précédentes cousettes et c’est ce que je vais commencer par vous raconter avant de vous présenter cette petite pépite qui vient rejoindre mon dressing de printemps – été !

Quand mon compte Instagram a atteint les 500 abonnés j’avoue que j’étais prise un peu au dépourvu, du coup pour fêter dignement les 1000 abonnés j’ai voulu préparer une surprise un peu plus chiadée et avec le partenariat de créateur(s). J’ai soufflé un bon coup et mis ma timidité de côté pour contacter Printstand qui m’a répondu très rapidement par la voix d’Athénaïs.

Lire la suite

Top Crystal – La Maison Victor

Petite introduction sur le magazine La Maison Victor

Quand j’ai commencé à coudre des vêtements j’ai eu beaucoup de mal à savoir vers quels patrons me tourner. J’ai beaucoup navigué sur internet après mon « échec » – en tout cas ma galère – avec la jupe Livie de RDC (voir article sur les patrons gratuits).
J’ai alors découvert plusieurs marques d’indépendants comme Deer and Doe, Louis Antoinette Paris et Ivanne Soufflet mais également le magazine La Maison Victor. Ce qui m’a séduit en premier lieu c’est le prix du magazine qui est déjà presque deux fois moins cher qu’un seul patron en version papier. Et quand on débute c’est un vrai plus d’avoir accès à plusieurs patrons et de pouvoir tester ceux qui nous correspondent le plus en terme de style et de morphologie…  De plus, chaque modèle est détaillé avec des explications illustrées ce qui pour moi est un gros plus par rapport aux légendaires Burda qui sont très expéditifs – voir obscurs- dans les explications ! Ce qui est bien dommage car je trouve les modèles Burda hyper modernes et actuels.
J’ai cousu en tout premier la jupe Rachel qui a été un échec à cause du tissu choisi (effet parachute garanti) puis le top Pam – que j’adore – et ai déjà cousu trois fois (et c’est pas fini!). Depuis j’ai racheté plusieurs fois ce magazine et cousu quelques autres modèles comme la chemise Donna ou la chemise Cliff.
Je pense que de l’avis général les modèles sont parfois un peu larges et je suis plutôt d’accord mais en connaissance de cause j’adapte mes choix de modèles et les tailles (par exemple pour la Chemise Cliff pour l’Homme j’ai préféré faire une toile et n’ai pas du tout respecté le tableau des mesures).

Place au top Crystal

le choix du patron

Jacquard et viscose Mondial Tissus

Dès la sortie de ce numéro j’ai repéré le top Crystal ! C’est marrant car je me définis comme quelqu’un qui n’est pas très froufrous et pourtant depuis quelque temps j’enchaîne les cousettes à volants avec une blouse Brune, une blouse Milan, un top Crystal, et encore une fois ce n’est pas fini ! Voilà j’ai succombé à la mode du volant, mais que voulez-vous j’aime ce côté à la fois bohème et romantique qui s’accorde tout à fait avec mes jeans du quotidien.
Je n’ai pas acheté le magazine tout de suite car j’ai 1000 projets en attente et parfois j’essaie d’être raisonnable… Un jour à Mondial Tissus – classique – j’ai craqué sur une viscose qui je le savais serait parfaite pour ce top !

le patron

Selon les conseils des IG ayant déjà cousu le top j’ai choisi de partir sur ma taille LMV (36) pour ne pas être gênée avec des emmanchures trop justes.

Je n’ai pas coupé le volant devant pour ne pas ramener de volume supplémentaire au niveau de la poitrine (pas très flatteur pour moi). Et j’ai également coupé le dos au pli au lieu de le faire en deux parties avec la goutte.

Comme toujours le patron est bien expliqué et les finitions proposées très propres. Je pense qu’il n’y a pas de point technique particulièrement bloquant si ce n’est ne pas mélanger et inverser les pièces de côté (surtout avec mon tissu dont l’endroit et l’envers ne sont pas dissociables facilement).

C’est une cousette relativement rapide si comme moi vous enlevez le volant devant et l’ouverture dos ! La seule chose un peu « chiante » c’est le nombre de surjets à faire, surtout que vu la fragilité et la transparence de mon tissu j’ai dû abandonner l’idée de les faire à la surjeteuse (on voyait les coutures au travers…).

J’avais un peu peur de la coupe loose et en même temps c’est ce qui fait le charme de ce top… Au final j’ai seulement repris de 1cm les coutures de chaque côté et le top tombe nikel avec la fluidité du tissu.

Le tissu

Voilà le cœur du débat pour cette cousette, le choix du tissu ! Mon tissu a été à la fois ce qui a rendu cette cousette difficile et peut-être éphémère (combien de lavages va-t-elle supporter ?) mais aussi ce qui la rend réussie !

Depuis quelque temps je commence à affectionner la viscose pour sa fluidité qui met en valeur beaucoup de patrons et qui a un rendu magnifique. Par contre la difficulté est de trouver une belle viscose, qui soit fluide mais qui ne se froisse pas. Quand j’ai trouvé cette viscose tissée chez MT j’ai vraiment été conquise alors que d’autres avaient bien anticipé que la qualité n’était pas forcément au rendez-vous. Moi j’ai simplement fait mon test « froisse ou froisse pas » et j’étais prête à acheter des trois couleurs !

Sauf que dès le premier coup d’aiguille, malgré l’utilisation d’une aiguille microtex et de ma bombe magique (confer article sur ma chemise Rosa) le tissu est parti en lambeaux (comment ça j’exagère ?!). Je me suis appliquée même si à plusieurs reprises j’ai eu envie de tout jeter par terre… au final il y a déjà des petits trous au niveau des coutures et j’ai dû reprendre à des endroits entièrement les coutures car le tissu se décomposait littéralement du fait de son tissage.

Les troutrous…

Au final je pense que ce tissu n’est pas adapté à des projets avec autant de coutures, et en même temps la viscose est vraiment parfaitement fluide pour mettre en valeur le top Crystal !

Top Crystal - La Maison Victor

Le top Crystal une fois le tissu dompté !

Le resultat

Inutile d’écrire des tartines je l’adore et j’espère qu’il va durer longtemps !

Pour moi ce top est exactement le genre de cousettes dont mon armoire a besoin :

  • parfait pour le boulot avec un jean slim et des sandales compensées
  • parfait pour le week-end et les vacances avec mon short (oui j’ai un short fétiche et je ne porte presque que lui) et des baskets ou des sandales plates
  • à porter hors du pantalon / short les jours de grosse chaleur (bureau exposé plein Sud avec une grande baie vitrée !)
Top Crystal - La Maison Victor

Version cool en dehors du pantalon

Top Crystal - La Maison Victor

Le dos modifié du top

 

  • à porter dans le pantalon / short pour marquer la taille
Top Crystal - La Maison Victor

Et la version blousante dans le jean !

Et vous qu’est-ce que vous pensez des modèles de La Maison Victor ? Est-ce que vous avez été séduite par le top Crystal ?
Et la viscose parfaite, vous l’avez trouvée ?

Blouse Milan – Anne Kerdiles Couture

L’envie

Le patron était endormi depuis plusieurs mois dans mon placard et puis l’envie de sortir de l’hiver (mars est toujours pour moi un moment horrible) m’a fait ressortir mes chutes de tissus d’été et j’ai eu très envie de tester la blouse Milan sur une chute de broderie anglaise.

Le patron

Ce que j’aime dans la blouse Milan c’est ce petit volant aux épaules mais qui est très minimaliste. C’est une blouse très épurée mais avec cette petite fantaisie qui fait aussi la différence.

La seule chose qui m’a longtemps bloqué pour faire ce patron c’est le décolleté dos. Je ne suis pas toujours très fan des décolletés dans le dos, ça dépend de leur forme et en l’occurrence ce décolleté arrondi assez prononcé ne me plaisait pas. J’ai donc décidé de le modifier mais de le garder un peu dégagé quand même pour pouvoir pouvoir l’enfiler !

Je vous montre le détail en image ci-dessous sur la méthode que j’ai utilisé pour faire cette modification :

1 – positionner le perroquet sur la trace de votre taille en trouvant la meilleure position par rapport à la courbe

2 – décaler le perroquet vers le haut jusqu’à obtenir la profondeur de décolleté dos souhaitée

3 – l’incliner pour trouver la nouvelle courbe qui permettra de relier la nouvelle ligne de coupe du dos à la ligne d’épaule de votre taille

Je n’ai pas apporté d’autres modifications au patron, si ce n’est que je n’ai pas utilisé les pièces de parementure. Mon tissu étant plutôt transparent j’ai voulu faire des ourlets aux manches à la place de la parementure du patron et idem, j’ai fait une finition au biais pour l’encolure.

Le patron est très bien fait, la couture ne m’a posé aucun problème. C’est une petite blouse assez vite réalisée. Tout tombe parfaitement et les explications sont assez claires.

Pour une fois je n’ai pas repris la taille, j’ai juste (comme toujours) raccourci la longueur du corps de 2 cm.

Le résultat

Et voilà j’ai une nouvelle blouse printanière, elle est directement rentrée dans le cercle de mes blouses préférées avec ce combo patron / tissu parfait ! Le patron est prévu pour un tissu fluide, et je pense d’ailleurs que j’aimerais faire à nouveau une version en viscose cette fois, peut être à manches courtes pour changer. Mais la broderie anglaise, même si elle est plus rigide, apporté un côté bohème qui s’accorde tout à fait avec le petit volant de la manche.

Blouse Milan - Anne Kerdilès Couture

Parfaite blouse pour les premiers rayons de soleil !

Blouse Milan - Anne Kerdilès Couture

De dos, avec la modification de l encolure

Blouse Milan - Anne Kerdilès Couture

Zoom sur les détails, manches froncées et volants aux épaules

La suite

Je pense également que ce patron est une super base déclinable en beaucoup de versions, un peu comme la blouse Stockholm qui serait ma base de blouse en manches raglans. La blouse Milan est devenue ma base de blouse en manches normales avec déjà plein de versions en tête :

  • mancherons et volants
  • empiècement épaule contrasté sans volant, avec un passepoil
  • En crêpe ou en lainage fin pour l’hiver
  • Avec un décolleté en V devant et suppression du volant

=> Bref cette blouse m’inspire ! Elle est parfaite pour aller aussi bien avec un jean ou une jupe du quotidien pour un look romantique et décontracté qu’avec un pantalon plus habillé pour un look chic…

Le matériel

  • Patron : blouse Milan de Anne Kerdilès Couture
  • Tissu : broderie anglaise de la saison dernière de chez Printstand
  • Biais pour l’encolure (Mondial Tissus)
  • Fil Gutterman

Chemise Rosa – Tilly and the buttons

Ma garde robe capsule – catégorie chemise

Introduction

Voilà, ça fait des années que je n’ai que deux chemises dans mon placard parce qu’impossible de trouver quelque chose dans le commerce qui ne soit pas trop serré à la poitrine ou trop large à la poitrine et trop long partout ! Des années que je bave d’envie en voyant les chemisiers dans les magasins ou sur mes copines, des années de frustration quoi !

Au final je crois que j’avais intégré ça comme un état de fait : je n’ai pas une morphologie chemise-compatible. Du coup depuis que je couds je n’ai pas tenté de faire de chemisiers même si plusieurs modèles m’ont parfois faits de l’œil, je savais d’avance qu’ils ne seraient pas adaptés à ma morphologie et à mes goûts.

Choix du patron

L’été dernier j’ai quand même cousu le modèle Donna du magazine La Maison Victor. Le chemisier est de forme « loose » et il taille assez grand donc ce que je n’aime pas en général mais au final je l’ai beaucoup porté l’été dernier car il est très léger et comme il est large il ne tient pas du tout chaud (à l’époque j’étais dans des bureaux sans climatisation et exposés toute la journée). Malgré tout cette chemise ne m’a pas plus enthousiasmé que ça même si je trouve que c’est un modèle plutôt sympa pour commencer notamment parce qu’il n’y a pas de col à monter ni de patte de boutonnage aux manches. On va dire que ce patron n’a pas déclenché en moi une folie de la chemise !!!

Mais quand j’ai vu pour la première fois le patron Rosa chez l’une des Instacouturières que je suis (impossible de me rappeler chez qui c’était mais je sais que Noundelyon et Une petite crevette l’ont dans leurs projets) l’envie est née tout de suite ! Le patron Rosa est une chemise avec des découpes princesses et une taille marquée. C’est évidemment ce qui m’a convaincu, j’ai tout de suite aimé l’effet visuel un peu vintage et j’ai profité des soldes d’hiver pour commander un liberty pour faire mon chemisier dedans !

choix de la taille

Comme le modèle est cintré et que j’avais placé beaucoup d’espoir dans cette chemise (et que

Toile de la chemise Rosa dans un vieux drap

de toute façon j’étais persuadée que ça n’irait pas !) j’ai préféré faire une toile. Pour la chemise cousue pour l’Homme je l’avais également fait et ça m’avait permis également de comprendre la construction du modèle pour moi qui n’avais jamais cousu de vraie chemise.

 

Contrairement à certaines (je pense) je suis loin de réaliser systématiquement une toile. Quand je dis « toile » c’est pour moi véritablement dans un tissu qui ne sera pas destiné à être porté c’est à dire vieux drap ou un coupon vraiment pas portable (des fois on achète de ces trucs…). Sinon cela m’arrive de profiter de mes grandes chutes de tissus pour faire une première version d’un patron mais la plupart du temps je n’en fais pas.

Donc j’ai cousu une toile en supprimant bien entendu les étapes pas obligatoire comme les surpiqûres et je me suis arrêter avant le montage des manches. Et là, surprise, le résultat de ma toile était vraiment parfait !! Aucune modification à prévoir donc !

Le patron et la couture

Le patron est très bien expliqué, j’ai pris le temps de lire en entier et ensuite plusieurs fois chaque étape pour être sûre de bien comprendre ce qu’il fallait faire comme il est en anglais. Je
ne suis pas toujours à l’aise pour coudre des patrons anglais, c’est loin d’être insurmontable mais ça demande quand même plus de concentration. En l’occurrence le livret de la chemise Rosa est très détaillé avec des photos pour chaque étape donc je n’ai pas eu de soucis.

Les étapes que l’on peut redouter quand on coud une chemise sont les pattes de boutonnage, les manches et le col. En l’occurence Rosa a des finitions assez simples pour les manches et la patte de boutonnage est vraiment très simple comparée notamment à celle de la chemise Donna que j’avais eu un peu de mal à maîtriser. Pour le col je n’ai pas rencontré de problème particulier, j’ai pris soin de prendre mon temps et de coudre quand j’étais reposée et pas stressée à la fin d’une journée de travail. Peut-être que la chemise Cliff m’a permis de bien assimiler le montage du col qui selon mes souvenirs est assez identique.

Les méchants plis des surpiqûres avant d’essayer vos astuces

La principale difficulté que j’ai rencontré pour coudre ce patron est due à mon choix de tissu, très fin et qui m’a donné du fil à retordre pour les surpiqûres. Heureusement la solidarité coutuersque a encore frappé et vos conseils ont été précieux pour terminer ma Chemise sans jeter ce joli projet à la poubelle !

Donc pour cela j’ai utilisé une aiguille Microtex, spécialement adaptée au tissus fins et surtout, j’ai investi dans une bombe Fabulon, qui malheureusement n’était pas la version amidon mais qui tout de même a été d’une grande aide en donnant un peu plus de rigidité au tissu et éviter qu’il ne se déforme à la couture.

Au final la seule modification que j’ai apportée au patron c’est de reprendre les manches de 2 cm en largeur car elles n’étaient pas assez ajustées à mon goût.

Chemise Rosa - Tilly and the buttons

Les manches avant modification

Le résultat

Je l’adore, je suis vraiment ravie du résultat ! Comme je l’ai dit plus haut je n’aurais jamais pensé pouvoir porter des chemisiers ajustés et la couture, pas de doute, nous donne beaucoup de liberté dans nos tenues !

Chemise Rosa - Tilly and the buttons

Et voilà !

Chemise Rosa - Tilly and the buttons

Et voilà une de dos

Je suis tellement emballée, amoureuse de ma chemise que j’ai déjà prévu une deuxième version dans un chambray commandé chez Rascol (oui j’ai toujours rêvé d’une chemise en jean !!!). Voilà je zieute déjà les autres modèles de chemise, j’aimerais peut-être essayer un modèle sans découpes princesses mais qui soit quand même un peu ajusté, je pensais notamment à la chemise Granville de Sewaholic ou Archer de Grainline studio. Je sais que le résultat ne sera pas le même mais peut être que je vais m’habituer à porter des chemises !

Chemise Rosa - Tilly and the buttons

Et en prime un petit selfie pour finir !

Le matériel

  • Patron : Rosa Shirt de Tilly and the buttons
  • Tissu : Liberty Josue corail (commandé durant les soldes à -50% chez Motif Personnel)
  • Boutons récupérés sur une ancienne chemise de l’Homme
  • Aiguille Microtex et bombe Fabulon

 

Si vous avez peur de coudre une chemise je trouve que le patron de Rosa est assez bien expliqué si vous n’avez pas peur de l’anglais, et le résultat est bluffant !

Si jamais vous avez des propositions de patrons de chemise à me faire n’hésitez pas je suis preneuse !

Blouse La Brune – Delphine et Morissette

L’envie

Il y a quelque temps j’ai passé une commande chez Pretty Mercerie pour avoir le tissu parfait pour coudre ma robe pour le mariage d’une amie. J’en ai profité bien évidemment pour compléter mon panier et économiser les frais de port (la bonne excuse !.

Je rajoute donc de quoi faire deux robes printanières (pois et fleurs à l’honneur) et j’hésite longuement sur un coton couleur caramel à pois blanc. C’est une couleur qui n’est pas du tout dans mes habitudes mais j’ai changé de couleur de cheveux il y a peu et j’imagine bien ce caramel avec mes « nouveaux cheveux ». Je montre à l’Homme et il valide, je rajoute donc à mon panier de quoi me faire une blouse et hop je valide ma commande !

Dès ma commande j’imaginais ce coton en blouse La Brune que j’ai réalisé la première fois l’été dernier dans un coton fleuri (on ne se refait pas) rose. Cette fois je voulais tester la version avec des manches 3/4 pour pouvoir porter ma blouse à la mi saison. Je ne sais pas vous mais j’ai totalement envie d’abandonner les cousettes d’hiver avec ce beau soleil et de commencer le dressing de printemps / été !

Une petite déception cependant en découpant mon tissu j’ai constaté qu’il y avait une sorte d’accroc. Je suis un peu déçue parce que je pensais profiter de mes chutes pour faire une cousette pour bébé et je n’ai pas pu tout caser du coup… Je les ai contacté via Instagram et ils m’ont rapidement dit de leur envoyer un mail, qu’ils allaient m’envoyer un code promotion. Depuis mon mail (quasiment deux semaines) je  n’ai toujours pas reçu de réponse. A suivre donc.

 

Le patron

Pour le patron pas trop de surprise puisque j’avais déjà réalisé la blouse une première fois ce qui m’avait permis de faire quelques ajustements et de les avoir en tête pour cette version. Pour coudre j’ai utilisé le pas à pas qui est disponible sur le net car le patron n’est pas très détaillé, même si la blouse ne présente pas de difficulté particulière, les photos sont toujours explicites et permettent de me rassurer.

Voici les modifications que j’ai effectuées :

  • J’ai donc choisi la taille 38 qui correspond à mes mensurations mais j’ai utilisé des marges de couture de 2cm sur les côtés en dessous de la poitrine. Après un premier essayage j’ai repris les côtés pour marquer la taille en faisant bien attention à pouvoir enfiler la blouse après ces modifications !
  • Comme la première fois j’ai diminué le volant de quelques centimètres comme beaucoup d’entre vous il me semble.
La Brune - Delphine et Morissette

Ma Brune et ses volants raccourcis !

Le résultat

Comme mon coton a plus de tenue que celui dans lequel j’avais réalisé ma première Brune, les volants sont plus volumineux et comme je ne suis pas très volants (et qu’en plus je n’aime pas mes épaules) j’aime moins le résultat. Mais l’Homme m’assure que c’est très joli et je pense que je vais m’y faire !

Pour la couleur mission réussie, je suis fan !

Le matériel

  • Patron : blouse La Brune de Delphine et Morissette (pas à pas disponible ici)
  • Tissu : coton caramel à pois blancs de chez Pretty Mercerie (à priori il est épuisé)
  • biais fantaisie ramené d’Amsterdam (j’aurais du en prendre plus, beaucoup plus !)

Marinière Plantain X Le Confortable

L’envie

L’été dernier j’ai demandé à ma maman de passer durant ses vacances au magasin d’usine Armor Lux pour m’acheter de jolies mailles pour coudre des tee-shirts pour moi et l’Homme. Bien sûr elle en a également profité pour choisir un jersey pour elle !

Ma marinière du commerce

J’ai déjà cousu un tee-shirt Plantain de Deer and Doe (voir ici) avec une maille bleue foncée rayée blanche en 2016. Et j’avais en tête pour le deuxième tee-shirt de remplacer un que j’ai dans mon tiroir et que je porte très souvent mais qui présente pas mal de défauts : le blanc est devenu un peu gris, il est trop moulant et me boudine le bidon, du coup il remonte (grrrr) et en plus de ça les manches sont trop longues…

 

Le challenge était donc de faire un tee-shirt près du corps mais pas moulant avec une encolure bateau.

Le choix du patron

Il se trouve que ma maman voulait à peu près la même chose pour son tee-shirt. On a donc cherché ensemble quelque chose qui lui plairait (le Plantain étant beaucoup trop décolleté pour elle) et je suis tombée sur Le Confortable de MLM Patrons.

Problème, ce patron n’est pas fait pour être près du corps et on souhaitait toutes les deux un modèle ajusté.

D’où l’idée de mixer le patron de Plantain que j’ai déjà ajusté à ma morphologie avec Le Confortable qui a l’encolure souhaitée !

La toile

J’étais un peu frileuse à l’idée de couper directement dans mes jolis tissus Armor Lux comme je n’étais pas sûre de ma bidouillé, du coup j’ai décidé de faire une toile dans un jersey donné par une amie de ma maman.

Pour cet essai j’ai donc utilisé le patron de Plantain auquel je suis venue modifier le col en superposant Plantain sur Le Confortable. J’ai également modifié les épaules pour que ce soit cohérent mais j’ai gardé les emmanchures pour pouvoir utiliser les manches de Plantain.

Premier essayage, et là je suis heureuse d’avoir fait une toile car j’ai notamment un excès de tissu aux emmanchures sur le devant et au dos du tee-shirt !

Plantain - Deer and Doe

Problème à l’emmanchure !

Pour le modèle final j’ai donc apporté des modifications à mon « pattern hacking » :

  • j’ai rogné de un centimètre les courbes de l’emmanchure côté manches
  • j’ai rajouté 1 cm à la marge de couture des manches
  • j’ai raccourci le tee-shirt de 4 cm pour ma maman et plus pour moi (on est petites…)

Le patron, les tissus

Pas de surprise, les deux patrons sont très simples à coudre pour peu que l’on utilise les bons points pour maîtriser le jersey ou la maille. Par contre, pour moi Plantain taille définitivement très large (et sur le modèle original le décolleté est vraiment plongeant à mon goût (ba oui comme je suis petite, d’au-dessus on voit tout !).

Les tissus sont vraiment d’une superbe qualité, je vous conseille vivement pour celles qui iraient en vacances en Bretagne d’aller faire un tour au magasin d’usine de Quimper.

Le résultat

Et voilà, quelques coups de surjeteuse plus tard et bien sûr l’aiguille double spécial jersey pour faire les finitions à la machines (encolure, ourlets des manches et du bas), deux nouveaux tee-shirts !

Ma maman est ravie, son modèle m’a donné du fil à retordre car le jersey est assez fin et a beaucoup roulotté.

Le mien est en maille plus épaisse et donc a été un vrai bonheur à coudre ! Je pense que ça va vraiment être une de mes cousettes les plus portées ! Et zou, l’ancienne marinière blanche à rayures bleues ira du côté d’Emmaüs !

 

Pattern hacking - Plantain - Deer and Doe

Et voilà ma nouvelle marinière cousue main !

Patter hacking - Plantain - Deer and Doe

Et une pour les raccords !

Je suis ravie du résultat et je pense que cette pièce va devenir un incontournable de ma garde robe ! Je vous avoue également que j’ai définitivement un problème avec les rayures, oui je rêve déjà du prochain modèle à rayures, j’aimerais en faire une robe confortable pour l’été !

Le matériel