Cardigan Miette – Andi Satterlund

Je n’ose même pas vous dire combien de temps il m’aura fallu pour terminer le cardigan miette. Je peux vous dire que cela se compte en semaines, et même en mois ! Mais pour autant, une chose est sûre, je suis ravie d’avoir pris mon temps car le résultat est à la hauteur de mes attentes !

Et c’est d’ailleurs bien la première fois que je suis vraiment satisfaite d’un tricot autre qu’un châle ou une écharpe ! Et autant dire que ça me remotive pour le prochain projet que j’ai prévu et qui va me prendre à nouveau plusieurs mois !!!

Le patron

J’ai choisi ce patron parmi les différents modèles ajustés proposés par Andi. Je suis absolument fan de ses modèles ajustés et courts qui sont parfaits pour porter sur une robe ajustée à la taille.

Miette est un patron gratuit téléchargeable notamment sur la plateforme ravelry. Il est disponible en trois tailles et est en anglais.

La langue n’a pas été particulièrement une barrière pour moi. Encore une fois j’ai bénéficié de l’aide précieuse de ma tri-copine Lise. Et bien entendu j’ai regardé des vidéos sur youtube pour les différents points utilisés.

La difficulté a plutôt résidé dans le choix de la taille et de son ajustement pour moi. J’ai choisi la plus petite taille qui correspondait le plus à mon tour de poitrine. Mais après plusieurs essayages le cardigan m’a paru trop grand. Il n’était pas vraiment grand mais comme c’est un gilet très ajusté, l’effet visuel n’est vraiment pas le même s’il est trop grand. J’ai donc à ce moment-là décidé de recommencer depuis le début en changeant de taille d’aiguille. J’avais pourtant bien fait un échantillon et celui correspondait bien aux indications du patron.

A part ce point, le patron ne présente pour moi aucun point très complexe. Il faut être attentif pour la construction du motif en haut, en bas et au bord de la patte de boutonnage. Mais rien de bien sorcier. Les indications sont bien détaillées. Et si vous êtes perdues vous pourrez aussi trouver facilement des réponses sur internet ou de nombreuses discussions existent pour ce cardigan.

La laine

Pour le cardigan Miette j’ai tout de suite imaginé un ton dans les roses qui tire sur le rouge. Ou alors du rouge qui tire sur le rose… J’imaginais ce gilet porté avec une robe cousue dans le merveilleux coton à fleurs commandé chez Pretty Mercerie.

Coton Pretty Mercerie et laine Malabrigo Worsted Unie coloris American Beauty

Après une longue recherche, j’ai fini par dénicher la laine parfaite. Il s’agit du coloris American Beauty de Malabrigo en Malabrigo Worted Unie.

Lire la suite

Close to you – Le châle parfait pour les débutantes

J’ai tricoté mon tout premier châle cette année (vous pouvez lire l’article « Imagine When » sur le blog dans la catégorie Tricot). J’avais beaucoup aimé le tricoter et il n’était pas très compliqué pour un premier ouvrage. Mais il était quand même un peu long (pour moi la tortue tricot!).

Close to you est un modèle vraiment parfait en tout point pour se lancer dans son premier châle ! Pour les tricoteuses plus aguerries ce sera également le modèle parfait pour offrir pour sa simplicité et son petit budget. Ou pour se tricoter un châle rapide pour soi bien sûr !

Le modèle du châle

C’est un modèle simple avec un motif de 12 rangs qui se répète plusieurs fois (18). Les rangs se retiennent très facilement. Cela en fait un tricot du quotidien parfait car il n’est pas nécessaire d’être hyper concentré pour le réaliser.

Le nombre de mailles par rang augmente très progressivement (+1 maille tous les deux rangs) ce qui en fait un projet motivant dès le départ. On voit le tricot monter rapidement. Quand les rangs deviennent plus longs, alors on a bien le motif en tête et on le tricote vite. Et puis à ce moment là, la fin approche donc c’est aussi motivant !

Le châle, encore petit après 4 répétitions du motif

Le patron

Il s’agit d’un patron de Justyna Lorkowska et sachez qu’il est gratuit. Vous pouvez le trouvez en plusieurs langues dont anglais et français.

Au départ j’ai téléchargé la version française (je suis française hein…). Et en réalité j’ai été déboussolée par le vocabulaire que j’avais appris en anglais. Je me suis dit qu’il serait donc plus efficace de continuer à travailler en anglais plutôt que réapprendre tous mes automatismes en français.

Le patron étant très simple le PDF est très court. Au final il n’y a même que 4 rangs différents à retenir mis à part le début et la fin du châle.

Le châle est constitué de sections qu’on répète 18 fois et qui deviennent de plus en plus longues. J’aime bien quand le travail est délimité en petits compartiments comme ça. Ça me permet de découper mon travail. Vous allez rire car je suis vraiment très lente mais ça me permet de me dire qu’au début, quand les rangs sont courts, je tricote 2 ou 3 sections par semaine. Puis quand ils sont plus longs 1 seule section. Ce ne sont pas de gros objectifs mais le tricot est pour moi un moyen de détente. Et si je me presse je fais des bêtises que je mets encore plus longtemps à réparer…

11 répétitions, le châle commence à prendre sa forme finale

Lire la suite

Châle Imagine When – Joji Locatelli

Le projet

C’était le projet que j’avais planifié de tricoter après mon pull phildar, autrement appelé mon tricot-boulet. Après ce projet qui s’est éternisé sur plusieurs mois (sur presqu’un an…) j’avais besoin d’un projet rapide et qui monte vite pour retrouver le goût du tricot !

Dans le cadre du projet « je tricote ma garde robe capsule 2017 » j’avais décidé d’enchaîner après le pull sur l’étole et après avoir sélectionné plusieurs modèles j’ai demandé conseil à ma prof’ officielle de tricot, Lise. Elle est une véritable mine d’or pour moi qui suis débutante et manque de confiance sur certaines choses en tricot. Elle m’a donc recommandé le châle Imagine When que j’avais repéré dans sa galerie et elle m’a même proposé de le tricoter en duo avec elle !

La laine

Ce modèle est intéressant financièrement parlant car il ne nécessite que deux écheveaux. J’ai cherché dans les laines préconisés le coloris que je souhaitais, un violet tirant sur le rose (et qui restait dans des prix assez raisonnables). J’ai fini par trouver mon bonheur dans la marque Malabrigo avec la laine Rios et le coloris Purpuras qui est donc un violet assez foncé avec des nuances de rose et de violet tirant sur le gris.

La laine est d’une douceur incroyable, j’attends de voir comment elle vieillit mais je suis vraiment séduite au premier abord. Et, je trouve que le prix reste très honnête.

Le patron

Le patron est très simple, j’ai juste fait un test de la dentelle avant de commencer et ensuite je n’ai rencontré aucun problème il me semble avant la fin du projet et la bordure ou j’ai demandé de l’aide à Lise. J’ai complété ses propos avec des vidéos.

Imagine When

Le châle en entier !

Je conseille vivement ce patron aux débutantes, aux filles qui veulent un châle rapide, économe et efficace ! En plus il n’est pas du tout ennuyeux à tricoter… Pour ma part je pense déjà en faire un deuxième, pour l’automne peut-être ou pour un cadeau… affaire à suivre !

Place aux photos !

Imagine When

Mon châle porté (et déjà adopté !)

Autre option pour porter le châle, pour les soirées d’été !

Imagine When

Zoom sur les détails

Le matériel

La suite

Je suis vraiment ravie de ce modèle et du coup je suis boostée pour tricoter à nouveau un gilet, j’ai choisi le cardigan Miette de  Andi Satterlund(qui est un modèle gratuit disponible en trois tailles). Ce modèle sera parfait pour porter sur les robes cintrées que j’affectionne tout particulièrement dès la fin de l’hiver !

Je tricote ma garde robe capsule 2017

Le projet

Sur la même lancée que la version couture proposée par Clotilde, Simone nous propose la déclinaison tricot sur son blog.

L’idée est de tricoter 6 pièces pour constituer une partie maille dans notre garde robe 2017. Les pièces proposées sont :

  • une veste ( voir un gilet en « grosse » laine)
  • un pull d’hiver
  • un gilet (fin/ épais selon vos besoins)
  • un petit pull ( fin / manches courtes / manches longues)
  • poncho / cape / étole
  • 1 accessoire

Pour ma part je trouve que cela a du sens de mener les deux de front pour pouvoir porter mes pièces tricotées et mes pièces cousues ensemble. Et d’autre part l’idée me séduit tout simplement car je tricote comme une tortue et que c’est l’occasion pour moi de me rallier à des projets de groupes ou des KAL .

Je ne me mets pas du tout la pression ni sur le nombre de pièces ni sur les pièces en elle-même. Je tricote en fonction de mes envies et besoins et je rayerais au fur et à mesure de l’année les catégories ! Mais un projet en deux mois est un bel objectif pour moi et cela me permettrait de rester motivée car j’ai tricoté trois projets en 2016 qui ont beaucoup traîné et qui m’ont un peu « ennuyé » à la fin.

Le pull d’hiver

La première pièce de mon dressing tricot 2017 est le pull d’hiver. C’est un pull que j’ai commencé en mars 2016 et que j’ai fini en janvier 2017. Premier constat, cette méthode de travail ne me convient pas du tout ! Une fois que j’ai mis un projet de côté je n’ai plus du tout envie d’y revenir, d’autant plus qu’en quelques mois j’avais largement oublié le motif des points ajourés, je me suis rendue compte également qu’à chacune de ces périodes de tricot je n’avais pas du tout tricoté avec la même tension… Comme il s’agit d’un modèle fait de pièces séparées et cousues ensemble à la fin, inutile de préciser que cette étape avec le montage du col à points arrières a fini par me faire détester ce pull !

Il s’agit d’un modèle du catalogue Phildar n° 125 Automne-Hiver 2015-2016 tricoté en qualité Phil Flanelle.

 

J’ai modifié le modèle sur le bas du pull et le bas des manches qui normalement font des basques pour les ajuster. J’ai tout simplement commencé toutes les pièces avec le nombre de mailles à obtenir une fois toutes les diminutions des basques effectuées. Pour les manches, elle étaient beaucoup trop larges j’ai donc repris entièrement et tricoté il me semble environ 1/3 de mailles en moins. La coupe est plutôt ajustée comme je le souhaitais mais au final le pull est un peu court en longueur. Les explications sont assez claires une fois que l’on a bien décrypté le modèle mais au final comme j’ai commencé à utiliser les patrons en anglais courant 2016, je n’ai plus envie de tricoter des modèles en français ! En ce qui concerne  la laine, j’avais profité des soldes d’hiver 2016 et je crois que le pull me revenait vraiment à un montant très raisonnable (entre 15 et 20€ de mémoire) et c’est bien pour cette raison que je m’étais lancée dans ce modèle pour mon seulement deuxième pull. La laine est d’une douceur incroyable et elle est bien chaude, je suis ravie sur ces deux points. Par contre je regrette d’avoir choisi de ne pas avoir suivi le patron en uni (ça aurait été plus simple en plus !), tout ça parce que je n’arrivais pas à me décider entre les deux couleurs…  Mais voilà j’apprends et maintenant je choisis mon modèle, puis ensuite la laine en fonction du modèle. Contrairement aux tissus ou j’achète en avance (souvent avec un projet en tête mais parfois ça change) je n’ai encore jamais acheté de laine sans un projet, pas que l’envie manque mais déjà je tricote très lentement donc je ne préfère pas accumuler alors que peut être les laines que j’aurais acheté ne me permettront pas de tricoter ce que je veux !

 

J’ai vraiment eu envie d’abandonner ce projet un certain nombre de fois mais au final je suis heureuse d’avoir été jusqu’au bout même si je me suis sentie frustrée en début d’année de ne pas pouvoir commencer d’autre projet en même temps.

La suite : l’étole

Pour mon deuxième projet de l’année, je tricote l’étole (même si c’est plus un châle qu’une étole) mais cela me laisse une deuxième cartouche pour un châle avec la catégorie accessoire ! Il s’agit du châle Imagine When de Joji Locatelli. C’est un patron très facile et qui n’est pas totalement répétitif, même si l’idée reste la même sur les différentes sections du châle, on change de section assez souvent pour que ça ne devienne pas ennuyeux et même plutôt sympathique car on a l’impression d’avancer vite ! Je suis actuellement à la dernière section et je pense que je pourrais vous présenter mon châle courant mars, une fois terminé et bloqué… A suivre !

 

Cardigan Vitamin D

Je ne vais pas revenir sur tous mes tricots de 2016 (pas parce qu’il y en a eu des tonnes mais surtout parce que j’ai surtout tricoté des écharpes, bonnets, bandeaux, étole et que ça ne va pas vous apprendre beaucoup de choses !), mais je voulais vous présenter mon premier cardigan !

 

Il s’agit du modèle Vitamin D de Heidi Kirrmaier, et surtout le tricot des grandes premières pour moi :

  • premier patron en anglais (et en même temps ils sont tellement plus simples à comprendre que les patrons français que j’avais essayé jusque là !)
  • premier tricot avec des aiguilles circulaires
  • première montage top – down sans coutures (à part les manches à fermer)
  • et premier tricot en aiguilles 3 (qui m’a pris des mois oui oui !!!)

J’ai réalisé mon cardigan en fil Safran de Drops qui est un coton pour pouvoir le porter au printemps et en été comme une petite veste légère. Je n’ai pas trouvé le coton très sympa à tricoter car le fil se défait facilement mais je suis satisfaite du résultat visuel.

   

Au final comme j’ai fini mon cardigan au mois d’octobre je n’ai pas pu en profiter très longtemps, donc j’attends avec impatience l’arrivée du printemps pour le ressortir !

Je finis en remerciant Mag qui m’a gentiment proposé son aide pour me permettre de me lancer dans toutes ces premières fois et qui a répondu à toutes mes questions pendant ma longue épopée tricotesque !