Top Ogden Cami – comment faire de jolies coutures d’angles

Je vous ai présenté il y a quelques jours sur IG les photos de ma dernière cousette. Je voudrais profiter de cet article de présentation pour vous montrer la méthode que j’utilise pour avoir de jolies coutures en angles dans les décolletés.

Le patron

Il s’agit du top Ogden Cami de la marque True Bias Patterns. Ce patron est sorti l’été dernier il me semble mais je ne l’avais encore jamais vu jusqu’à il y a peu. En réalité je ne connaissais même pas cette marque…  Je cherchais un petit top pour l’été mais j’ai un problème avec mes épaules et je suis très exigeante et restrictive sur ce que je porte à ce niveau là ! Par exemple j’aime beaucoup le top Silk Cami de Sew Over It qu’on m’a déjà conseillé. Mais je ne me verrais pas du tout le porter avec mes épaules et mes bras… Sur Belladone également je suis un peu mitigée sur le rendu à ce niveau là. Quand j’ai vu Ogden Cami notamment c’est donc ce détail qui m’a convaincu ! De plus le tombé est vraiment très joli et sait mettre en avant les viscoses et tissus fluides d’été.

Le style du top Ogden CAMI

Je voudrais constituer deux looks avec ce top :

  • Version « cool » : Ogden Cami peut être porté en dehors d’un jean ou pantalon mais ajusté vu la coupe plutôt loose du top (je suis petite donc si je mets large partout on dirait un petit boudin)

Top Ogden Cami version « cool » avec un jean et en dehors du pantalon

  • Version plus habillée : porté dans un pantalon taille haute, avec des talons ou avec une jupe taille haute, plissée ou froncée et longueur midi

La première version que j’ai cousue a déjà été portée avec un jean et des sandales et le décolleté dos vous a beaucoup plus. Cette version était une toile pour couper mon sublime coupon de 1m de viscose rouge à toucans commandée chez Motif Personnel durant les soldes.

Lire la suite

Cambie dress – Sewaholic Patterns

Après plusieurs mois à zieuter les versions qui tournent sur IG j’ai enfin décidé de me lancer dans la Cambie dress. La réalisation du patron vintage de la robe Butterick (confer post précédent) m’a donné confiance en mon coup de cœur. J’adore ce style un peu rétro et surtout les décolletés devant alors que la mode est définitivement aux décolletés dos !

Cambie Dress – ma nouvelle robe rétro

J’ai choisi de réaliser ma première version dans un coupon de voile de coton commandé il y a quelques mois chez Pretty Mercerie. Je n’avais pas assez de métrage pour réaliser la version à jupe froncée donc je suis partie sur la version de jupe simple. Cela m’a permis de vérifier le fit de la robe. Et la prochaine version sera définitivement froncée ! Je ne pense pas recoudre le modèle tout de suite, mais c’est un patron qui va rester dans ma bibliothèque de patrons et que j’aurais plaisir à recoudre et à décliner. Contrairement à d’autres, je pense que ce patron est un intemporel !

Le patron

Le patron est en anglais, info importante pour certaines.

Je dirais que c’e patron est destiné aux couturières avec un peu d’expérience et pas débutantes. En effet le modèle présente plusieurs difficultés :

  • l’encolure en cœur

Cambie Dress – le décolleté cœur qui prend forme

  • la robe entièrement doublée

L’intérieur entièrement doublé (avec un tissu à pois)

  • l’ajustement des manches avec les fronces

J’ai choisi de couper le patron en taille 6 sauf le corsage en taille 8. Finalement j’ai tout recoupé en taille 6 avant l’assemblage de la doublure à la robe.

La seule autre modification que j’ai faite est l’ajustement des manches. Dès le premier essayage j’ai constaté que le haut baillait au niveau des épaules. J’ai donc repris les coutures d’épaules plusieurs fois. Bien sur la première fois j’avais trop repris, et la deuxième aussi… Bref la troisième a été la bonne !  Lire la suite

Close to you – Le châle parfait pour les débutantes

J’ai tricoté mon tout premier châle cette année (vous pouvez lire l’article « Imagine When » sur le blog dans la catégorie Tricot). J’avais beaucoup aimé le tricoter et il n’était pas très compliqué pour un premier ouvrage. Mais il était quand même un peu long (pour moi la tortue tricot!).

Close to you est un modèle vraiment parfait en tout point pour se lancer dans son premier châle ! Pour les tricoteuses plus aguerries ce sera également le modèle parfait pour offrir pour sa simplicité et son petit budget. Ou pour se tricoter un châle rapide pour soi bien sûr !

Le modèle du châle

C’est un modèle simple avec un motif de 12 rangs qui se répète plusieurs fois (18). Les rangs se retiennent très facilement. Cela en fait un tricot du quotidien parfait car il n’est pas nécessaire d’être hyper concentré pour le réaliser.

Le nombre de mailles par rang augmente très progressivement (+1 maille tous les deux rangs) ce qui en fait un projet motivant dès le départ. On voit le tricot monter rapidement. Quand les rangs deviennent plus longs, alors on a bien le motif en tête et on le tricote vite. Et puis à ce moment là, la fin approche donc c’est aussi motivant !

Le châle, encore petit après 4 répétitions du motif

Le patron

Il s’agit d’un patron de Justyna Lorkowska et sachez qu’il est gratuit. Vous pouvez le trouvez en plusieurs langues dont anglais et français.

Au départ j’ai téléchargé la version française (je suis française hein…). Et en réalité j’ai été déboussolée par le vocabulaire que j’avais appris en anglais. Je me suis dit qu’il serait donc plus efficace de continuer à travailler en anglais plutôt que réapprendre tous mes automatismes en français.

Le patron étant très simple le PDF est très court. Au final il n’y a même que 4 rangs différents à retenir mis à part le début et la fin du châle.

Le châle est constitué de sections qu’on répète 18 fois et qui deviennent de plus en plus longues. J’aime bien quand le travail est délimité en petits compartiments comme ça. Ça me permet de découper mon travail. Vous allez rire car je suis vraiment très lente mais ça me permet de me dire qu’au début, quand les rangs sont courts, je tricote 2 ou 3 sections par semaine. Puis quand ils sont plus longs 1 seule section. Ce ne sont pas de gros objectifs mais le tricot est pour moi un moyen de détente. Et si je me presse je fais des bêtises que je mets encore plus longtemps à réparer…

11 répétitions, le châle commence à prendre sa forme finale

Lire la suite

Challenge relevé : coudre un soutien gorge !

Pour réussir ce qui me paraissait inimaginable – coudre un soutien gorge – il y a encore quelques mois il aura fallu le croisement de deux événements bien distincts ! L’an dernier je n’aurais même pas imaginé que c’était possible de coudre son soutien gorge. Mais le voilà, il est là ! C’est moi qui l’ai cousu et en plus je peux le porter !

Coudre un soutien gorge !

Coudre un soutien gorge : Une idée qui germe…

C’est le lancement du projet « je couds ma carde robe capsule » par Clo piano qui a commencé à faire germer l’idée des sous vêtements dans mon esprit. La culotte Bel Air que j’ai eu la chance d’avoir en patron gratuit m’avait déjà entraîné dans le monde de la lingerie avec une étonnante facilité. Même si mes finitions sont loin d’être pros, mais j’avais compris que cet univers n’est pas inatteignable !

Pour le projet capsule je pensais réaliser le pyjama Fifi de Tilly and the buttons. Je reluque ce patron depuis des mois. J’avais donc prévu de le coudre en juin puisque c’est plutôt un pyjama estival.

Ensemble Fifi

Au fur et à mesure des mois j’ai vu certains Instagrameuses coudre des pièces de lingerie plus élaborées. En mai et juin on a également vu fleurir pas mal de patrons de maillots de bain. Mais aussi des cours de lingerie et de maillots sur Artesane… A ce stade je ne me dis pas encore que je vais me lancer mais ça démystifie déjà le sujet.

une super opportunité !

Et puis début juin j’ai vu sur IG que le magasin Coudre Lyon proposait un nouveau cours de lingerie pour coudre un soutien gorge encadré par Barbara de la marque Je fais mes dessous. J’ai tout de suite réservé ma place et j’ai entraîné dans cette aventure Odetteetdespaillettes et Giselacouture !

Lire la suite

Guide des tissus par projets de couture

Aujourd’hui je reviens vers vous avec un nouvel article pour vous présenter un livre de couture ! Il s’agit d’un livre écrit par Christelle Beneytout et édité par Eyrolles, comme son nom l’indique à propos des tissus.

Guide des tissus par projets de couture, Christelle Beneytout – éditions Eyrolles

Petite introduction

Quand j’ai commencé à coudre je me suis lancée un peu à l’aveuglette, tant dans le choix des patrons que dans le choix des tissus pour mes premiers projets ! Sans filet, sans cours, sans livres, etc. Je n’ai pas voulu investir parce que je ne savais pas encore que j’allais autant me passionner…

Mais bien entendu quelques conseils / informations m’auraient été bien utiles pour m’éviter des sueurs froides ou même des échecs ! La lecture de ce livre m’a permis de me rendre compte que des bases sur les tissus et la réflexion autour est indispensable pour construire chaque projet.

Lire la suite

Relooker son repose pieds – coutures assorties pour le salon

Je sais que Christina crierait au crime de la fashion déco mais oui, je confesse, j’avoue, mon repose pieds est assorti à mes coussins de canapé ! Et en plus j’aime ça ! NA !

Mon ensemble coussins – repose pieds

Au départ…

Ça fait bien longtemps que j’ai cousu ces housses de coussin… C’est une des premières coutures que j’ai fait avec la première machine offerte par l’Homme pour un anniversaire.

Lire la suite

Robe 106 – Burda 02/2017

Un titre très glamour pour vous présenter ma dernière robe mais surtout ma première couture issue d’un patron de magazine Burda !

Détail du volant devant

Le cas Burda

J’adore les magazines Burda, contrairement à beaucoup de couturières je trouve que les modèles sont actuels et modernes. Les photos sont belles et les matières présentées sont de belle qualité.

Mais comme toutes je suis vraiment impressionnée par les planches de patrons et ça me décourage vraiment à me lancer dans leurs patrons.

Idem avec les instructions, la robe que j’ai réalisée était un des modèles détaillés du magazine – je crois qu’il y en a deux par magazine, un à la fin de la partie centrale et un autre à la toute fin du magazine – et vraiment heureusement ! Déjà j’ai eu du mal à décrypter le langage utilisé par Burda même si le modèle n’est pas vraiment compliqué… Au final c’est comme pour les modèles Phildar, alors qu’ils sont en français je les trouve bien moins compréhensibles que les modèles de tricot en anglais ! Pour les Burda, et bien j’ai l’impression de décrypter du chinois…

Lire la suite

Apprendre à créer ses patrons – partie 1 : le buste de base

La couture c’est le premier pas vers une infinité, une liberté de création et d’expression par le biais de ses vêtements. Le choix des formes, des tissus, des finitions permet à chacune d’avoir des vêtements adaptés à sa morphologie, à son style, et bien taillés. Sur ce dernier point néanmoins je pense que vous ne me contredirez pas, il est impossible (et heureusement) que chacune de nous ne corresponde qu’à 5 ou 6 tailles différentes proposées dans les patrons !

À partir de la se pose la question que tant de nous se sont posée : modifier les patrons existants pour les adapter à soi même ou se lancer dans le patronage ?

Pour ma part, j’ai choisi les de€)ux ! Tout d’abord il me semble que ces deux techniques sont complémentaires. Si je réalise ma toile de base du buste par exemple, cela va me permettre de mieux comprendre ma morphologie et les ajustements qui me sont nécessaires. Ainsi, je saurais également quels éléments modifier sur les patrons de créateurs que je souhaite réaliser. À l’inverse, si j’apprends à modifier les patrons de créateurs selon mes mensurations, je vais également avancer dans le processus de compréhension de ma morphologie mais surtout la projection de ces modifications sur le patron « à plat ».

Il y a quelques semaines la créatrice de la marque Dessine moi un patron – dont je réalise que je n’ai cousu aucun modèle même si Camélia me fait de l’œil –  a sorti un livre pour « Apprendre à créer ses patrons ».

Le livre d’Emilie Faurie – Apprendre à créer ses patrons

Il doit bien exister un paquet d’ouvrages à ce sujet, mais ce qui m’a tout de suite séduit avec ce livre c’est le format très light ! Oui parce que le patronage c’est compliqué, les ouvrages sont vraiment énormes et ça, ça fait peur !!!

Le livre est découpé en plusieurs parties :

  1. faire ses patrons de base (buste, manche, jupe)
  2. des modifications à apporter aux patrons de base pour obtenir des variantes
  3. des modèles expliqués en pas à pas pour suivre la méthodologie avant de se lancer seule

Aujourd’hui je vais vous présenter mon premier ressenti sur le livre et l’application de la première partie du livre sur le buste uniquement. Cela vous permettra déjà de vous faire une Idée, et je vous présenterai un ou plusieurs articles par la suite pour compléter celui-ci et vous présenter mon expérience.

Lire la suite

La folie des tee-shirts => astuces inside <= Agnes, Basalte, SJ tee

Le mois de mai était pour moi le bon moment de coudre la catégorie  tee shirt du programme « je couds ma garde robe capsule 2017 » car mi mai j’ai suivi un cours avec Christelle Beneytout, la papesse du jersey et de la surjeteuse ! J’attendais ce cours avec impatience pour me coudre plein de tee-shirts qui sont un élément essentiel de ma garde-robe tout en bénéficiant de nouvelles astuces !

Mes deux jersey Liberty dénichés chez Motif Personnel durant les soldes d’hiver

J’avais dans mon stock de tissu du jersey Armor Lux dédié à des tee-shirts réclamés par l’Homme depuis de longs mois, et du jersey déniché durant les soldes d’hiver chez Mondial Tissus et chez Motif Personnel (du Liberty) pour faire des tee-shirts pour moi !

Comme je connais moins bien le corps de l’Homme (du point de vue de la couture…) j’avais fait une toile de Basalte en début d’année, patron disponible dans le livre « Grains de couture » d’Ivanne Soufflet.

Toile du tee-shirt Basalte, Grains de Couture – Ivanne Soufflet

Lire la suite

Me Made Month – bilan mai 2017

Comme en mars je fais un petit bilan,  de ma participation au Me Made Month du mois de mai.

J’ai porté certaines cousettes déjà portées au mois de mars :

  • heureusement car je ne couds pas mes vêtements pour les porter qu’une seule fois ou un mois seulement dans l’année
  • malheureusement parce que ça veut dire qu’il ne faisait pas très beau !

Après un début plutôt froid, pluvieux et déprimant, je suis allée retrouvée le soleil à Séville et je l’ai ramené en France pour terminer le mois de mai avec des températures très élevées ici à Lyon qui m’ont permis de ressortir toutes mes cousettes de l’été dernier !

Retour en image sur mes tenues :

de gauche à droite et haut en bas : Plantain modifié / Toupie / Plantain / la Brune / Cannelle / Belladone / Rosa

Lire la suite