Tuto jupe plissée

Un basique de la garde robe en quelques heures seulement

Oui je sais que l’été est terminé ! M’en fous je continuerai à porter ma jupe plissée, na !

Le tissu

J’ai résisté pendant des jours, des semaines, que dis-je, des mois ! Et au détour d’une réduction Stragier j’ai craqué, j’ai commandé le fameux tissu plissé présenté dans une sélection de 14 coloris unis. De quoi plaire à tout le monde.

Lire la suite

Les loupés : de l’importance de choisir le bon tissu

Quincy détails
Ma robe Quincy pleine de jolis détails comme le lien en liberty et ces jolis boutons…

Aujourd’hui je le crie haut et fort, oui on a toutes des loupés en couture ! Ce n’est pas parce qu’on ne voit que les jolies photos sur IG qu’il faut croire que tout ce qu’on touche se transforme en or !

Les loupés en couture

Pour moi il y a plusieurs catégories de loupés possibles :

  • le plus courant est certainement un mauvais choix de patron par rapport à sa morphologie, la pièce cousue ne met pas en valeur
  • quoique le mauvais choix de tissu par rapport ou patron est aussi quelque chose qui me bloque souvent dans des projets , le tissu n’est pas assez fluide ou alors trop par rapport à ce que nécessite le patron
  • ou comme ici, mauvais choix de couleur du tissu, la couleur ne met pas en valeur la personne qui le porte…
  • enfin, le mauvais choix de taille

Aujourd’hui je voudrais vous parler de la catégorie mauvais choix de couleur du tissu…

Lire la suite

Astuces couture : monter une manche et faire de jolies fronces

Cette semaine on continue la série des astuces couture avec deux sujets incontournables dès que l’on commence à coudre régulièrement et qui sont revenus souvent dans vos réponses, monter une manche et faire des fronces.

Pour moi ces deux sujets sont étroitement reliés tout simplement parce que pour monter une manche avec de l’embus il faut utiliser la technique des fronces !

Les fronces

Que ce soit pour monter une manche ou pour froncer un vêtement, la technique reste la même.

  • On utilise sa machine en la réglant sur un point long (j’utilise un point 5.0). Le point long permet de pouvoir faire coulisser le tissu plus facilement sans l’abîmer.
  • On coud en laissant du fil au début et à la fin de la couture pour pouvoir tirer dessus et que les points ne se défassent pas. Attention pas de nœud ou de points arrière sinon on ne pourra pas ensuite réaliser les fronces.
  • On peut aussi diminuer la tension du fil de bobine.
  • On coud dans la marge de couture mais assez prés de la couture pour que les fronces soient bien placées par rapport à la couture que l’on va réaliser ensuite.
  • Quand j’ai commencé à coudre je ne faisais qu’un fil de fronce mais maintenant j’en réalise toujours deux. La deuxième couture est parallèle à la première et à quelques millimètres de celle-ci. Ensuite lorsque l’on tire sur un bout du fil de fronce de la couture, il est beaucoup plus facile de bien répartir les fronces avec deux lignes.
  • Une fois qu’on a assemblé les deux tissus (en général, un froncé et un autre tissu non froncé) on peut retirer les fils provisoires de fronces. La couture avec un point long permet de retirer ces fils assez facilement. .

D’autres techniques pour réaliser des fronces :

Je vous signale qu’il existe d’autres techniques dont notamment : Lire la suite

Astuces couture : retourner les bretelles et ceintures

Il y a quelques semaines, alors que je cousais ma troisième version du top Ogden Cami, j’ai indiqué en story sur Instagram que ce que je détestais le plus en couture c’était retourner les bretelles, les brides de ceinture et compagnie.
J’en ai aussi profité pour vous demander ce que vous, vous redoutez le plus.

La finesse des bretelles du top Ogden Cami c’est ce qui fait toute son élégance

Étant donné vos nombreuses réactions et réponses j’ai décidé de faire une petite série d’articles pour essayer d’apporter quelques astuces pour faire face à vos bêtes noires.

Retourner les bretelles et ceintures

Je commence donc par l’astuce concernant ma propre hantise de la couture. Oui pour moi retourner des bretelles est véritablement une hantise ! Pour tout vous dire cela m’est déjà arrivé plusieurs fois d’acheter du biais et de le coudre plié en 4 avec les bords à cru à l’intérieur pour faire une ceinture de robe. Oui par flemme totale et par crainte de ce moment où je me débats avec mes aiguilles à tricot en train de retourner une ceinture en pestant ! Lire la suite

Tania culottes – coupe et couture dans le biais du tissu

Petite intro

A l’occasion de mon récent post à propos de ma Tania d’hiver sur Instagram, vous avez été nombreuses à me demander pourquoi je laissais reposer ma jupe-culotte pendant 48 heures avant de coudre l’ourlet. La réponse se cache dans ce mot, plutôt effrayant pour une couturière, le biais ! Du coup ça m’a semblé une bonne occasion pour vous en parlé un peu plus en détail étant donné que je vous ai déjà présenté le patron Tania Culottes de Megan Nielsen ici.

Le biais c’est quoi ?

Je me revois encore, couper mes premiers tissus ! A chaque fois je vérifiais la définition du droit-fil pour être certaine de couper correctement. D’ailleurs j’ai appris TRÈS récemment seulement que le droit fil correspondait au sens des fils de trame ET de chaîne ! Une info qui m’aurait bien été utile à certaines occasions pour couper mon tissu. Mais bon il n’est jamais trop tard pour apprendre…

Le biais est quant à lui la diagonale entre la chaîne et le trame.

Pourquoi couper dans le biais ?

La coupe dans le biais apporte une certaine fluidité au vêtement fini. On dit même que le vêtement épouse mieux les formes car il s’adapte à la morphologie comme il a gardé de la souplesse grâce à la coupe dans le biais. Le tombé sera plus souple.  Lire la suite

Lingettes lavables – retour et tuto

Et si on parlait de lingettes lavables !? Je vous le dis tout de suite, je n’ai RIEN inventé ! Mais comme beaucoup de questions m’ont ont posées sur Instagram j’ai décidé de faire un article pour y répondre.

Mes lingettes lavables fin prêtes !

Couture utile

Cela faisait depuis avril que j’avais du tissu commandé, lavé et rangé dans le placard et attendant que je lui règle son sort…

Oui mais voilà, la couture utile ce n’est pas toujours celle qu’on attaque en priorité !
Au retour des vacances d’été j’en ai eu définitivement marre de remplir la poubelle de la salle de bains de cotons démaquillants. Et, une fois de plus, je me suis promis de ne pas racheter un nouveau paquet de cotons ! Il fallait donc coudre les lingettes, et VITE !

Pourquoi des lingettes lavables ?

Je suis loin d’être dans une démarche écologique intense. Mais je fais des efforts… Et en l’occurrence, quand cela ne change pas mon quotidien, je ne vois pas de raison de ne pas faire attention ! Lire la suite

Et si on faisait un SWAP de tissus ?!

Un Swap de tissus, mais qu’est ce que c’est ?

Voilà une idée qui me trotte dans la tête depuis plusieurs mois. Au départ j’aurais aimé faire ce projet à Lyon, dans un salon de thé. Et puis le temps m’a manqué, comme pour nous toutes. Au détour de conversations avec Lise nous avons évoqué ensemble la possibilité de mettre en place ce projet de swap virtuellement !

Les jolis tissus de Lise (attention ce ne sont pas les tissus qu’elle va forcément vous envoyer mais plutôt un état de stock)

Le constat de base

Que ce soit dans un placard, une commode, une malle ; nous avons toutes des tissus qui s’éternisent. Lire la suite

Quelques conseils pour débuter en couture

C’est en forgeant qu’on devient forgeron…

Et c’est en cousant qu’on fait des erreurs, qu’on apprend et qu’on s’améliore !
Les erreurs font (malheureusement) partie du processus d’apprentissage… Parfois elles nous permettent de rebondir et nous surpasser, d’autres fois il faut savoir accepter la défaite !

Des erreurs, j’en ai fait. On en parle moins bien sûr que les réussites…
Aujourd’hui je voudrais vous donner quelques conseils pour débuter en couture. Ce ne sont pas des conseils exhaustifs mais ce sont les leçons que j’ai tiré de mon apprentissage.

Mon expérience personnelle

Débuter en couture peut faire peur et pourtant quand j’y repense je me suis lancée à l’aventure sans appréhension ! J’ai appris à coudre seule, sans cours, et sans personne d’expérimenté dans mon entourage. Ma maman ne coud pas et ma grand mère est bien trop âgée maintenant.
J’ai regretté de ne pas avoir pu partager cette passion avec mes grands mères mais pour en avoir parlé récemment avec une, elle n’a pas du tout vécu la couture comme un plaisir mais comme une corvée.

MES Premières bêtises : niveau d’expérience et d’autonomie

Jeune (j’étais au collège) j’ai cousu deux patrons Burda que j’avais acheté chez Mondial Tissus avec ma maman. Une jupe, que je n’ai jamais portée car elle était trop courte, mais zippée quand même ! Et un top à lacets dans le dos (oh la la, la mode…) cousu dans un jersey très fluide et fin. Si vous avez un peu d’expérience dans la couture vous pouvez tout de suite identifier mes erreurs. Déjà choisir des patrons Burda aujourd’huin’est pas la solution de facilité face aux patrons de créateurs indépendants bien plus détaillés. Mais aussi, on choisit ses projets en fonction de son niveau. Donc pour un premier projet on évite le jersey et également la fermeture éclair dans la mesure du possible…

Quelques années plus tard

C’est seulement il y a deux à trois ans que j’ai repris la couture et c’est pour moi vraiment à ce moment là que je peux dire que j’ai VOULU débuter en couture.

Lire la suite

Veste Monceau + tuto doublure – Cozy Little World

Veste Monceau – première !

J’ai cousu ma première veste Monceau au début de mon initiation à la couture. J’avais choisi ce patron pour accompagner ma robe Opale pour différents mariages. Depuis je ne cesse de me répéter qu’il faut que j’en couse d’autres.

En effet Monceau est un patron simple et efficace. J’aime le côté simple de sa coupe qui en fait un indispensable de la gare robe pour accompagner des tenues déjà bien élaborées. J’aime également la diversité des versions de Monceau qui s’offrent à moi, en modifiant l’ajustement, la longueur de la veste, ou encore en fonction de l’étoffe choisie.

Pour ma première veste Monceau j’avais choisi un molleton et j’avais suivi le tuto de la créatrice pour doubler la veste hors les manches. Les finitions étaient faites au biais.

Ma première veste Monceau en molleton blanc et biais doré

Monceau – deuxième acte

Pour ma deuxième version je suis partie de l’idée de transformer un magnifique coupon de laine bouillie en petite veste. Au départ je souhaitais réaliser la veste Camélia de Dessine moi un Patron mais j’ai eu des doutes sur l’association tissu / patron. J’ai donc envoyé un message à la créatrice et celle ci m’a confirmé que mon tissu serait sans doute trop épais pour une Camélia.

La commande avec la laine bouillie

Une fois que je me suis décidée pour le patron Monceau, j’ai commencé à réfléchir aux finitions de la veste. En effet, j’ai commandé mon tissu sur Internet et je n’avais pas encore fait l’expérience de la laine bouillie… Alors certes ce coupon est MAGNIFIQUE mais ça gratte, ça gratte ça gratte !

Lire la suite

Top Ogden Cami – comment faire de jolies coutures d’angles

Je vous ai présenté il y a quelques jours sur IG les photos de ma dernière cousette. Je voudrais profiter de cet article de présentation pour vous montrer la méthode que j’utilise pour avoir de jolies coutures en angles dans les décolletés.

Le patron

Il s’agit du top Ogden Cami de la marque True Bias Patterns. Ce patron est sorti l’été dernier il me semble mais je ne l’avais encore jamais vu jusqu’à il y a peu. En réalité je ne connaissais même pas cette marque…  Je cherchais un petit top pour l’été mais j’ai un problème avec mes épaules et je suis très exigeante et restrictive sur ce que je porte à ce niveau là ! Par exemple j’aime beaucoup le top Silk Cami de Sew Over It qu’on m’a déjà conseillé. Mais je ne me verrais pas du tout le porter avec mes épaules et mes bras… Sur Belladone également je suis un peu mitigée sur le rendu à ce niveau là. Quand j’ai vu Ogden Cami notamment c’est donc ce détail qui m’a convaincu ! De plus le tombé est vraiment très joli et sait mettre en avant les viscoses et tissus fluides d’été.

Le style du top Ogden CAMI

Je voudrais constituer deux looks avec ce top :

  • Version « cool » : Ogden Cami peut être porté en dehors d’un jean ou pantalon mais ajusté vu la coupe plutôt loose du top (je suis petite donc si je mets large partout on dirait un petit boudin)

Top Ogden Cami version « cool » avec un jean et en dehors du pantalon

  • Version plus habillée : porté dans un pantalon taille haute, avec des talons ou avec une jupe taille haute, plissée ou froncée et longueur midi

La première version que j’ai cousue a déjà été portée avec un jean et des sandales et le décolleté dos vous a beaucoup plus. Cette version était une toile pour couper mon sublime coupon de 1m de viscose rouge à toucans commandée chez Motif Personnel durant les soldes.

Lire la suite