Batchcooking – comment j’ai changé d’avis sur ce sujet

Suite à mes différentes storys sur le sujet batchcooking j’ai eu beaucoup de réactions et donc j’ai décidé de vous en parler plus en détail dans un post.

Moi, avant d’essayer le batchcooking

« non mais les aliments se dénaturent une fois cuisinés s’ils restent trois jours dans le frigo »

« prendre plusieurs heures pour cuisiner à la suite non mais c’est super chiant »

« et puis en plus tu manges les mêmes ingrédients tous les jours ! »

Et puis un jour, j’ai eu un enfant.

Et puis on a emménagé dans notre maison. Deux fois plus de surface, deux fois plus de ménage, sans compter les cartons à défaire, l’entretien de l’extérieur, tout ça quoi.

Et puis j’ai repris le travail.

On a commencé à acheter pas mal de plats préparés. J’en avais marre de rentrer le soir et de me poser la question à 21h une fois la bête couchée, on mange quoi ? Et de finir par faire cuire une pizza congelée parce que t’es trop naze et qu’au final tu irais même bien dormir sans manger !

J’en avais aussi marre de passer des heures à réfléchir à ma liste de courses pour imaginer des plats qui ne soient pas tout le temps les mêmes mais pas trop compliqués quand même…

Bref, j’ai reconsidéré ce mot, batchcooking, j’ai commencé à l’apprivoiser, le regarder sous un autre angle. Et surtout je vous ai demandé votre avis ! Et vous avez été nombreuses à me répondre sur Insta que vous êtes adeptes du batchcooking et que c’est super !

Donc je voulais aujourd’hui partager à mon tour mon expérience avec celles et ceux qui se posent des questions à ce sujet.

Le principe

A ceux pour lesquels ce terme anglais écorche encore les oreilles, sachez que batchcooking serait en français l’équivalent de « cuisson par lots ».

L’idée est donc de mutualiser les étapes de courses, préparation, cuisson de plusieurs plats et ainsi gagner du temps.

Comment on se lance ?

salade césar batchcooking
Salade César (avec la sauce qui déchire !)

On m’a demandé si je cherchais moi même mes recettes pour créer des menus. La réponse est NON.

J’ai eu la chance d’avoir une instacopine qui m’a envoyé très généreusement le livre qu’elle a longtemps utilisé et c’est donc avec lui que j’ai commencé mon initiation. Depuis j’ai acheté un deuxième livre de batchcooking spécifique au Monsieur Cuisine. Je vous présenterai donc les deux de façon succinte.

Les livres présentent plusieurs menus par saison afin de travailler des aliments du moment. Chaque menu est composé de 5 plats présentés pour être mangés du lundi au vendredi. Pour chaque menu vous avez une liste d’ingrédient qui va récapituler tout ce qui est nécessaire que ce soit légumes / viande / épicerie…

Déjà plusieurs avantages à ça. D’une les courses sont vraiment simplifiées. Fini de réfléchir pendant 2 heures à que faut il acheter. Par contre petit bémol, certains ingrédients sont assez spécifiques et je ne suis pas une grande adepte de faire 3 magasins différents – surtout si l’idée est de gagner du temps – pour faire mes courses. Pour ma part j’ai choisi mon camp, quand je ne trouve pas un ingrédient et bien je le remplace simplement par un autre !

Ce qui est top également c’est de cuisiner des plats qui changent de ce qu’on fait au quotidien. Je ne sais pas vous mais pour ma part j’avais toujours l’impression de cuisiner la même chose, de tourner en rond.

Enfin, j’ai été surprise de faire certains plats pour la première fois et de la simplicité de réalisation alors que je m’en faisais tout un fromage (ahah).

Le matériel

Pour moi ça fait partie des aspects négatifs. Il faut avoir pas mal de matériel et aussi de place de stockage dans son frigo / congélateur.

On va cuire plusieurs préparations en même temps donc il faut plusieurs poêles, plusieurs plats pour aller au four. Mais aussi plusieurs grosses boites pour les conserver et de la place dans le frigo pour ranger tout ça. J’avoue être assez minimaliste côté cuisine. J’ai un plat à tarte, un plat à gratin, etc. Cela peut donc vite devenir un casse tête dans la préparation du batch. Néanmoins ça peut facilement se modifier…

gratin de légumes batchcooking
Gratin de légumes à la truite fumée

La réalisation

Première étape on fait les courses avec la liste de courses du menu choisi.

Ensuite on sort tout et on s’installe en cuisine pour environ 2 heures. Dans la pratique je pense que j’ai toujours passé plus de temps que prévu et en étant plutôt active.

Une fois la cuisine terminée on va mettre les aliments dans les plats / boites adaptés et les conserver au frigo ou congélation selon les indications du livre ou selon quand vous souhaitez les consommer. Pour ma part je change souvent l’ordre de dégustation des plats du menu. Et j’adapte la congélation ou conservation au frigo selon le délai dans lequel je pense manger le plat et ce qu’il contient (si poisson ou viande et que je ne vais pas le manger rapidement je congèle).

Et après, Cendrillon sort son torchon… et on astique tout ! C’est la partie la moins fun…

Les livres

Je vais vous parler des livres que j’ai utilisé. Mais sachez qu’il en existe vraiment énormément. Veggie, lunchbox, rééquilibrage alimentaire, pas cher… N’hésitez pas à chercher ce qui vous intéresse.

En 2h je cuisine pour toute la semaine de Caroline Pessin

En 2h je cuisine pour toute la semaine au robot – spécial débutants de Stéphanie De Turckheim

Les deux livres ont la même structure. Ils sont séparés en 4 saisons. Pour chaque saison plusieurs menus sont présentés. un menu correspond à 5 repas.

Le premier est pour cuisiner sans robot, le deuxième avec.

En 2h je cuisine pour toute la semaine

Le livre de Caroline Pessin est vraiment un bestseller dans la catégorie des livres de batchcooking. Les recettes sont très bonnes, variées, un vrai succès.

Ce que je trouve un peu compliqué c’est qu’on suit les étapes mais sans avoir à quoi cela va servir. Exemple, couper 4 carottes dont deux en rondelles et deux en lanières. Alors comme on ne sait pas pour quoi elles vont être utilisées on peut avoir du mal à évaluer la taille des rondelles. Ou si par exemple on a que trois carottes au lieu de 4 comment les répartir.

Ca fait partie de la méthode de préparation donc il faut juste lâcher prise là dessus et se laisser guider. Par contre si vous voulez modifier des plats c’est plus compliqué. Oui car entre nos goûts et les allergies de mon mari (je rappelle arachides, noix, noisettes, amandes essentiellement) cela me fait apporter quelques modifications.

La préparation est assez intense. Il y a plusieurs choses qui cuisent en même temps, pendant qu’on en prépare d’autres. En gros il ne faut pas chercher un moment de détente (surtout si vous voulez vraiment le faire dans les 2 heures annoncées). Et il ne faut pas avoir un enfant à gérer dans les parages.

Enfin, on ne va pas se mentir, à la fin de la session il y a pas mal de vaisselle. Et c’est un peu décourageant une fois les 2h de cuisine terminées de devoir tout laver encore. Pour le coup je cuisine et mon mari lave ! Chacun sa passion 😀

Quelle satisfaction de voir les cinq plats préparés à la fin de la session ! Et aussi quel plaisir tous les soirs d’avoir un plat fait maison tout prêt ou avec très peu de préparation / réchauffage.

En 2h je cuisine pour toute la semaine au robot

Là aussi les recettes sont vraiment sympas. Mais ce que j’apprécie par rapport au livre « classique » c’est que les plats dans les menus sont cuisinés de façon beaucoup plus indépendante. C’est donc plus facile pour les modifier mais aussi pour les cuisiner à nouveau mais hors du schéma batchcooking.

menu automne batchcooking

Etant donné que la plupart des préparations et aussi une bonne partie des cuissons est faite avec le robot on cuisine moins « en même temps ». A la fois c’est plus reposant, mais ça prend aussi un peu plus de temps.

Pour ma part je trouve ça appréciable car je peux vraiment cuisiner et m’occuper aussi d’Aglaé ou aller prendre ma douche. L’appareil s’arrête tout seul au bout du temps imparti et si je ne suis pas là mais occupée à changer une couche pas de risque que ça brûle. Je reprends quand je veux les étapes du batchcooking.

Par contre c’est un peu contraignant car il faut laver (à minima rincer selon la recette) le robot entre chaque plat ou préparation.

Avantages

  • des plats qui changent de ce qu’on a l’habitude de cuisiner
  • on mange même des légumes qu’on n’aime pas (genre du fenouil !)
  • des recettes variées
  • plutôt faciles à effectuer
  • gain de temps pour faire les courses
  • arrêter de se torturer l’esprit pour trouver des idées
  • gain de temps en cuisine
  • très peu de préparation le soir
  • plutôt sain et équilibré avec des produits de saison et très peu de gaspillage

Inconvénients

  • pas mal de matériel nécessaire (moins pour le batchcooking avec le robot)
  • pas mal de vaisselle à faire d’un coup (on cuisine tout d’un coup mais on lave aussi tout d’un coup)
  • il faut vraiment avoir un gros créneau horaire devant soi
  • c’est assez intense (moins pour le batchcooking avec le robot)

En résumé pour répondre à vos questions sur le batchcooking

2 heures de cuisine annoncées (pour ma part je pense qu’il faut compter plus surtout si on compte aussi la vaisselle et le rangement) pour 5 plats (à priori des portions pour 4 plus selon les recettes)

Le batch me sert bien une semaine avec des repas du soir mais aussi des restes pour le midi. Et je garde parfois une partie congelée plus longtemps pour les coups durs.

J’ai eu plusieurs questions sur la conservation des plats, un peu de précision donc. Dans le livre de recettes sans le robot il y a toujours un ou deux plats indiqués à congeler tandis que dans celui des recettes pour le robot je n’ai encore jamais vu d’indication de congélation. Pour ma part je fais surtout en fonction de mon organisation et du contenu des plats.

Les autres alternatives

On m’a également beaucoup recommandé les applications type Jow.

Il s’agit d’une application qui vous propose des menus en fonction de vos préférences. Ensuite la liste de courses est automatiquement créée à partir des plats que vous avez retenus.

Il n’y a pas de mutualisation dans la cuisson ou dans la préparation des ingrédients.

Mais vous gagnez du temps dans la recherche d’idées de plats et en faisant vos courses. Et normalement les recettes sont rapides à effectuer au quotidien.

Vous avez été plusieurs à m’en dire du bien et je pense que je testerai également cette alternative à l’occasion.

Et vous, quelle est votre organisation en cuisine ?

6 réflexions sur “Batchcooking – comment j’ai changé d’avis sur ce sujet

  1. BLANCART Danielle dit :
    Bonjour,j e faisais donc du « batchcooking « sans le savoir! élevée dans une famille nombreuse, mère de famille nombreuse, je n’ai jamais su cuisiner pour 2. Les plats de résistance , les salades,les desserts préparés durent plusieurs repas en alternance , ils sont toujours appréciés et chaque semaine et chaque de saison c’est différent!
    • Aude dit :
      Et oui on n’invente rien !
      Ce qui m’aide c’est vraiment l’outil, c’est à dire la liste des plats et des courses mais c’est vrai qu’avec l’expérience je pourrais mieux construire des plats maintenant !
  2. Anne-Laure dit :
    Bonjour, Merci pour le partage d’information ! J’ai bien un bouquin de batch cooking mais je n’arrive pas encore à me lancer, c’est surtout le temps à y consacrer le we qui me freine pour l’instant.
    Moi je suis plutot adepte de la routine hebdomadaire pour m’en sortir chaque soir et ne pas trop réfléchir pendant les courses (parce que c’est vrai que c’est un casse tete aussi). Je fais tous les lundi soir des pates, tous les mardi soir des légumes cuisinés (ou crudités suivant la saison), tous les mercredi soir croque-monsieur ou quiche ou feuilleté et tous les jeudi soir soupe de légumes. Le vendredi soir, c’est les enfants qui choisissent et qui cuisinent ou c’est « chacun mange ce qui lui plait « !! !
    • Aude dit :
      Super, c’est une organisation sympa !
      Je pense qu’actuellement je prends le temps de le faire mais dans quelques mois je vais changer de travail et au début du moins je pense que je n’aurais plus le courage de faire ça effectivement ! Je note l’idée des repas « thème » selon le jour !
  3. Virginie L dit :
    Je fais un peu de batchcooking, j’ai 2 livres , en mode végétarien . J’ai celui de Caroline pessin aussi
    D’ailleurs cette semaine c c’était batchcooking au menu
    J’aime beaucoup . Autant je n’aime plus cuisiner . Je limite vraiment le temps passe en cuisine . Le soir je cours (pour du vrai ) et j’ai plus le temps pour les repas . Ou alors du très rapide . Le batchcooking est une bonne alternative donc , car j’évite les plats industriels. Mais pas tjs évidents. On sort pas mal le we , et le dimanche matin , ke cours aussi (et des sorties longues ) , et hors de question que j’empiète là dessus . Donc pareil, je ne peux pas le faire toutes les semaines
    Mais quand j’ai le temps, ça va. Par contre , mes enfants ne sont pas difficiles mais beaucoup dalllebrs qu’ils n’aiment pas . Par exemple : potimarron, ppis chiches , et patate douce . Pour autant , je ne change pas le menu et s’ils n’aiment pas , bah tant pis .
    Et mon mari aussi a du mal, car pas de viande et il aime la bouffe industrielle… sans commentaire
    • Aude dit :
      AhAh
      Oui c’est vrai que quand on part en week end ça casse pas mal mon organisation je l’avoue.
      C’est pour ça que je pense aussi essayer d’alterner avec l’application type JOW
      J’ai peur en janvier je change de job de repasser sur beaucoup de plats industriels et en fait perso je sature vite. Je ne trouve pas ça mauvais mais mon corps a du mal à gérer ça 😀
      C’est toujours difficile de contenter tout le monde, pour l’instant ma fille n’a pas encore d’avis et mon mari n’est pas chiant donc j’en profite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *