Défi Slow couture

Le point de départ

Attention c’est le paragraphe blabla sur ma vie donc si vous voulez rentrer dans le vif du sujet je vous laisse aller directement au paragraphe suivant !

Comme beaucoup d’entre vous ont du s’en apercevoir 2020 a été marquée par deux évènements majeurs pour moi, la naissance de ma fille et l’emménagement dans ma maison !

Deux évènements qui m’ont obligé à faire du tri, dans un premier temps pour faire de la place à la puce dans notre T2. Puis ensuite pour faire les cartons. Si on ajoute à cela la grossesse, j’ai été prise d’un besoin de trier, vider, donner, et soyons honnêtes jeter.

Il faut dire que je fais partie de la catégorie des gens qui gardent tout « au cas où ». Une carcasse de parapluie cassée, des sacs entiers de pots vides en verre, et j’en passe.

Ce tri m’a fait un bien fou et m’a donné envie de repartir sur des bases plus « saines ». Je ne suis pas une grande consommatrice. Je pense acheter assez peu de choses au quotidien, mais au fil des ans on accumule toujours beaucoup plus que ce que l’on croit (et encore plus avec des enfants !).

Aujourd’hui je dois recevoir les meubles qui vont me servir à ranger mes affaires de loisirs créatifs. Couture principalement, mais aussi tricot, crochet, machine de découpe… Et donc cela fait plus de deux mois que tout cela est en cartons et que je pioche dedans. Cette étape plutôt désagréable (oui passer 20mn à chercher un cordon pour finir une cousette n’est pas un moment que je qualifierai d’agréable) a été révélatrice pour moi. J’ai beaucoup de matériel. Certainement moins que certaines, certainement plus que d’autres. L’idée n’est pas de comparer, mais de constater.

Le constat

Le constat = j’ai beaucoup de matériel

Et pourtant j’en veux toujours plus. Toujours de nouveaux patrons de couture, toujours de nouveaux tissus, toujours de nouveaux accessoires. La liste est longue. Et le temps que j’ai à consacrer à tous ces trésors loin d’être infini !

Est ce que tout ce stock « en attente de » ne vous pollue pas l’esprit ? Moi si ! Et pourtant en fouillant dans mes cartons pour trouver le bon fil de la bonne couleur (chacun ses tocs) j’ai eu plein d’idées ! Et oui avec ce patron je pourrais bidouiller une manche bouffante. Et avec ces chutes je pourrais faire des sopalins lavables. Et ce tissu qui est là depuis des années et que je trouve canon, pourquoi est ce que je ne le couds pas avant d’en acheter des nouveaux ?

Dans la foulée j’ai regardé un reportage sur la fast fashion et là j’ai culpabilisé. Est ce que je ne suis pas en mesure d’acheter des tissus avec des certifications bio ? J’ai pris conscience que même si j’achète très peu d’habits je participe malgré tout à ce mouvement en ayant toujours envie de nouveaux tissus (même si je craque assez rarement). En achetant des tissus surtout qui ne sont ni bons pour la planète, ni pour les êtres humains qui les produisent. Et même si je le savais, le voir, et certainement que c’est un tout petit bout de tout ça, m’a fait un choc !

Alors je ne vais pas changer radicalement du jour au lendemain. Mais je peux faire mieux. Et dans un premier temps, ça signifie déjà utiliser ce que j’ai déjà acheter !

Vos avis

Moi je suis donc super motivée, j’ai plein d’idées et j’ai hâte d’attaquer mon petit stock ! Et vous ? Sur Insta vous avez eu l’air super motivées. Parmi vos principales réactions :

  • vous êtes très nombreuses à avoir citer une envie de diminuer votre stock de tissus. Certaines en ont d’ailleurs fait un objectif pour 2021. Le mien est je trouve assez petit mais certains tissus sont dans mon stock depuis deux ans et n’ont pas de projet affecté. J’ai bien peur qu’ils restent là encore longtemps si je n’agis pas. Pour bien faire j’aime avoir de quoi faire 3 ou 4 projets en stock avant de penser à d’autres projets.
  • certaines ont souligné la surconsommation de patrons de couture. C’est un point intéressant si on compare certaines marques qui ont des stratégies très différentes pour leurs patrons. Je ne suis pas là pour critiquer ou jeter des pierres. Mais force est de constater que certaines marques vont vendre au même prix des patrons avec une toute petite variation. Alors que d’autres créateurs vont proposer un patron de base avec plein de variations. Je pense notamment à Ivanne S. Ces patrons sont riches de déclinaisons et peuvent être exploités vraiment à fond. Mais bien sur cela demande plus de travail, de réflexion et de temps. A chacune de trouver sa façon de travailler donc.
  • vous avez également dit avoir envie de redécouvrir des patrons oubliés dans le stock. Moi même j’ai un patron acheté pour coudre un cadeau à ma maman et jamais utilisé pour moi alors que j’aimerais bien. J’ai également plusieurs magazines avec de jolis modèles mais pas le courage de décalquer. Quand j’ai une idée de cousette, je cherche un patron qui y ressemble, il faut que je me force à regarder déjà dans les patrons que j’ai si quelque chose se rapproche.

Pour conclure je crois que travailler avec ce que l’on a sous la main pourrait nous aider à booster notre créativité !

Le défi

C’est simple, il s’agit de créer, coudre, tricoter, broder, etc. à partir de matériel déjà dans notre stock.

Cela peut être un tissu depuis longtemps en stock, un patron déjà cousu ou pas encore. Des chutes de laine ou de tissu pour faire des bavoirs, des lingettes, des trousses. Et si on en profitait pour faire de petits cadeaux à nos proches ? On a bien besoin d’attentions en cette période !

Redécouvrons les trésors sous nos yeux (et nos mains). Retrouvons l’inspiration et la créativité avec ce que nous possédons.

Ca fait un peu secte je vous l’accorde ! Mais je suis sûre que tout est là, dans notre maison pour nous épanouir que ce soit en couture ou en tricot. Pour ma part ce n’est pas que l’objet fini qui me rend heureuse mais aussi le processus de création !

Il n’y a rien à gagner, un peu d’apaisement de notre esprit ! Pas de timing imposé non plus, pour ma part je me fixe un projet #defislowcouture par mois.

(et je vous propose d’utiliser le #defislowcouture sur Insta pour suivre le défi)

Mes projets #defislowcouture

  • une pochette en cuir pour mon mari. Le coupon de cuir a été acheté il y a plusieurs années mais j’ai peur de me lancer… Nos noces de cuir en mai seront l’occasion rêvée de lui offrir, y’a plus qu’à comme on dit.
  • coudre mon coupon de 3m de vichy que j’ai acheté lorsque j’ai commencé à coudre (ohlala…). Je ne le couds pas car j’en ai 3m mais je ne trouve pas de projet adapté pour utiliser 3m et qui me plairait en vichy. Donc je vais abandonner cette idée et couper une blouse pour moi. Peut être même avec le fameux patron acheté pour ma maman et jamais cousu pour moi. En tout cas ce sera un patron de mon stock.
  • idem avec un coupon de 3m de coton acheté chez Toto. Je l’adore et je veux lui faire un sort pour ce printemps / été car sinon il restera un an de plus dans mon stock.
  • coudre des sopalin lavables, peut être aussi des bavoirs dans des chutes d’éponge et de coton.

Et vous, quels sont les premiers projets qui vous viennent à l’esprit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *