Blouse Vertige – Atelier Scämmit

Pour son anniversaire ma maman s’est mis en tête une idée de blouse bien particulière et comme elle ne trouvait pas son bonheur, elle s’est tournée vers moi ! Une fois passé le sentiment de fierté, l’angoisse a pointé le bout de son nez ! Je vous présente donc la blouse Vertige que j’ai cousue pour elle.

Planche dessin de la blouse Vertige de Atelier Scämmit

La demande

Ma maman voulait une blouse plutôt cintrée mais pas moulante. Vous voyez ce que je veux dire… Une couleur vive qui reflète un esprit joyeux, et pas mémérisant, dixit Cristina. Bien sûr elle avait déjà son pantalon, donc la blouse se devait d’aller avec.
J’aurais bien voulu qu’elle tombe amoureuse du top Pam ou encore de la blouse Stockholm. Mais non c’est la blouse Vertige qui lui en a donné (des vertiges, vous suivez?).
J’avoue que coudre l’ourlet du volant ne m’emballait pas trop ! Et encore moins des boutonnières sur du crêpe… Si cette blouse avait été pour moi j’aurais certainement fait la version non boutonnée, flemmarde que je suis.
Que voulez-vous, elle me l’a demandé, pour son anniversaire… J’ai dit oui !

Le choix du tissu

Elle m’a d’abord parlé de soie, mais, sans oublier le budget que ça représente mais aussi les contraintes de couture et d’entretien, je l’ai dirigé plutôt vers des tissus en viscose ou crêpe. Ce dernier je trouve, se froisse moins et vieillit mieux. Ma maman a d’abord eu un coup de cœur pour les magnifiques tissus Églantine et Zoé, et ça se comprend. Mais avant de passer la commande je suis allée faire un tour chez Mondial Tissus vérifier ce qu’il y avait en rayon.

Je lui ai proposé plusieurs tissus dont un liberty mais madame a décliné en décrétant que les fleurs ça faisait mémé ! Un liberty, mémé, sacrilège ! Bref, le crêpe framboise était exactement ce qu’elle voulait, j’ai foncé !

J’ai choisi d’utiliser un tissu avec un joli tombé pour cette blouse Vertige, un crêpe de chez Mondial Tissus

Bon là comme ça, ça a l’air simple. Mais je vous épargne les photos, les WhatsApp et les appels dans le magasin ou la réception est plutôt aléatoire. De toute façon les vendeuses ont l’habitude de me voir débarquer avec mes petits bouts de tissu pour trouver le fil et la fermeture parfaitement assortis !

La préparation du patron

Pressée par le temps j’ai acheté le patron au format PDF. L’impression est proposée en plusieurs formats dont le format A3 que je n’avais encore jamais testé. Mais est ce que cela m’a fait gagner du temps ? Une feuille A3 vaut 4 feuilles A4 mais je pense qu’avec mon massicot je peux couper les 4 feuilles A4, en une seule fois, en moins de temps que couper une feuille A3 a la mimine. Ba oui ça ne passe pas dans mon massicot…

Alors certes moins de scotchage à la clef. Bref ça se discute et je vous laisse faire votre choix. La diversité des formats d’impression est en tout cas intéressante.

La planche est clair. Les traits pour les différentes tailles se distinguent bien. Les crans et autres informations utiles a la couture sont indiqués clairement.
Malgré le détail du plan de coupe, j’ai quand même réussi à ne couper qu’une fois l’empiècement dos au lieu de deux. Quand on veut aller trop vite…

couture de la blouse vertige

Le petit livret commence par des définitions de termes de couture et des indications type marges de couture. Je trouve ça très intéressant car certains patrons font faire des techniques sans forcément en mentionner le nom.

Les explications sont claires mais j’aimerais qu’elles soient plus aérées et plus détaillées. Là je trouve l’espace un peu condensé et que c’est parfois un peu concis.

Le tout est agrémenté de photos et une vidéo est disponible sur le site de la marque. J’aime beaucoup ce dernier point et je m’en suis d’ailleurs servie. Mais, là encore on pourrait améliorer en filmant sur des plans plus serrés car on ne voit pas bien les détails d’autant que le choix du tissu pour les photos et la vidéo n’est pas le plus simple pour cela.

Les modifications sur vertige

J’aime beaucoup le montage de l’empiècement dos qui fait des finitions  parfaites ! Avec les coutures anglaises cela donne vraiment une pièce aux jolies finitions.

J’ai remplacé les coutures anglaises par un assemblage classique. Ainsi je pourrais modifier l’ajustement de la blouse si ce n’est pas ajusté pour ma maman. J’ai donc surjeté mes côtés et manches avant de les assembler et ouvert les coutures au fer.

Sinon tout roule donc aucune modification à apporter !

Les photos

Je crois que ma maman apprend vite à prendre la pose !

Vertige vue de dos avec son joli volant

Une dernière photo de face de la blouse Vertige ou vous pouvez voir la couleur un peu mieux que sur la photo avec le gâteau !

Mon avis et celui de ma maman

Comme toujours la créatrice nous propose un patron aux finitions parfaites et très bien construit.

J’apprécie également le fait d’avoir l’impression d’apprendre des techniques et de progresser en cousant ses patrons.

Et, pas le moindre des avantages, le tableau du métrage nécessaire en tissu est détaillé et adapté par taille. Pas de perte de tissus, donc !

Détails

Et vous, qu’est ce que vous aimez particulièrement dans un patron ? ou que vous regrettez de ne pas trouver ?

3 réflexions sur “Blouse Vertige – Atelier Scämmit

  1. Lise dit :

    Ta maman a bien de la chance ! Et bravo d’avoir réussi à coudre la bonne taille sans avoir le mannequin pour les essayages 🙂
    Du coup maintenant tu vas pouvoir lui en faire plein d’autres 😉

    (je crois bien qu’il s’agit du même crêpe que celui de ma Tania, c’est une couleur qui booste en automne/hiver !)

    • Aude dit :

      N’exagérons pas 😀
      Elle a déjà eu une robe et une blouse cette année c’est pas mal 😉
      ça va pour Noël elle veut un bracelet…
      Et ce tissu, il vieillit bien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *