DIY – Un sac en cuir à faire à la maison !

 


Pour mon anniversaire (et comme j’ai été très sage) l’Homme m’a offert la BOX DIY Le Pigeon Coq pour réaliser mon sac à main ! Première info capitale, les hommes comprennent donc parfois les gros sous entendus…

Mais de quoi on parle ?

Si vous vivez sur une autre planète, ou tout simplement si vous n’avez pas Instagram, vous avez peut être loupé le tourbillon du sac à main fait main Le Pigeon-Coq !

Il s’agit d’une entreprise qui vous propose des ateliers pour fabriquer votre sac à main ou des accessoires de maroquinerie comme ceinture ou porte cartes. Les locaux ou se déroulent les ateliers sont à Paris. Mais si comme moi vous êtes une « povinciale » 😀 la marque propose également une box, la BOX DIY.

Voici le détail des différents ateliers proposés.

LA BOX DIY

La box est un kit complet qui vous permet de faire vous même votre sac à la maison, un dimanche en pyjama ! Vous pouvez voir le détail de la box ici.

Le contenu du sac, la poignée, les rivets, la anse, le bijou de sac, la structure du sac en bas

(suite) Contenu du sac : Les pinces et l’outil pour faire les trous pour les rivets, les rivets et les fermoir du sac, le stylo pour marquer l’emplacement des rivets et le fil pour coudre le sac avec les aiguilles

Lorsque vous choisissez votre box vous devez choisir la couleur des cuirs et la couleur du fermoir et des rivets. Ensuite, une fois la box reçue à la maison vous allez devoir faire plusieurs choix :

  • choix de la forme du sac : le positionnement des « ailes » détermine le niveau de difficulté de la partie couture (à la main) du sac
  • ajout d’une poignée ou non
  • ajout et position des rivets

Tout est fourni dans le kit pour faire soi même son sac. Il faut avoir en plus à la maison :

  • un petit tournevis cruciforme
  • un tournevis plat
  • un marteau

la construction du sac

J’étais vraiment hyper enthousiaste pour faire mon sac et bien entendu j’aurais voulu le voir prendre forme tout de suite. Mais il y a quand même quelques étapes préalables à respecter.

Avant propos

Quand le sac arrive certaines coutures sont déjà faites, pour le fond du sac. Ces coutures nécessitent à mon avis d’être très solides et ne peuvent donc pas être faites avec la méthode simplifiée que l’on apprend dans le kit.

Les coutures du fond déjà réalisées à réception du kit

La préparation

On commence par monter les fermoirs. Ensuite on va décider de mettre ou non les rivets. Si oui il faut alors choisir leur positionnement et l’annoter sur le cuir. C’est une partie qui m’a pris pas mal de temps car je n’avais pas encore décidé de ce que je voulais. J’ai donc mis les rivets sur les différents gabarits fournis avec la notice pour voir le rendu. Au final j’ai décidé de partir de deux gabarits proposés et de les associer en les modifiant pour faire à ma sauce.

J’ai donc refait un gabarit en recopiant un du kit. Puis j’ai noté les emplacements des rivets en respectant bien les distances entre chacun. Mais aussi en éloignant les rivets sur la partie basse qui me paraissaient trop près des coutures. Cette partie a été un peu longue mais je pense qu’il est important de s’appliquer pour avoir un joli résultat.

Construction du gabarit pour la pose des rivets

Pour être certaine d’avoir quelque chose de symétrique j’ai choisi de plier mon gabarit en deux et de marquer les points d’un côté pour les transférer de l’autre côté. Vérifiez que le pli est centré en mesurant quelques distances entre les points et les bords du gabarit.

Quelques astuces

Pour transférer les emplacements des rivets du gabarit au sac, j’ai utilisé le stylo doré inclus dans le kit. J’ai d’abord fait des trous avec un découd vite au centre de chaque point coloré marquant un rivet dans mon gabarit. Ensuite j’ai positionné mon gabarit sur le sac et je l’ai fixé à l’aide des pinces du kit. Enfin j’ai fait une marque au stylo au centre des petits trous marquant les rivets.

Marquage de la position des rivets sur l’envers du sac

J’ai également choisi de mettre des rivets sur la anse. Et de fixer la poignée alors que je n’avais pas envie au départ de la mettre.

Pour la fixation des rivets je vous laisse lire plus bas notre aventure ! Enfin, on fixe la anse du sac.

l’Homme en train de poser les rivets

Les rivets posés sur la anse

La couture

Voilà la dernière étape est enfin arrivée ! Vous allez voir votre sac prendre forme.

Le sac avec les fermoirs, rivets, anse et poignée ; prêt à être assemblé

Pour ma part j’ai choisi la version avec les ailes déployées car je souhaitais qu’on voit le cuir bordeaux pour avoir le contraste avec le crème et le noir.  Cette version est plus difficile à coudre mais je n’ai pas trouvé ça insurmontable.

La couture se fait à la main, avec deux aiguilles et un fil poissé. Le cuir est déjà percé pour les trous des coutures à réaliser donc pas de difficulté. Il suffit de bien se concentrer pour faire les coutures.

Mon avis

Je suis totalement ravie du résultat mais je vous mentirais si je disais que j’ai fait ça les doigts dans le nez ! A vrai dire on s’est même engueulés avec l’Homme 🙂 C’est la pose des rivets qui nous a un peu embêté je vous explique pourquoi.

Mon sac issu de la Tadam box tout juste terminé !

Le matériel

Le fermoir fourni dans mon kit était un peu abîmé. Il restait un bout de plastique qui empêchait de positionner l’avant et l’arrière du fermoir correctement ensemble. Monsieur a coupé le morceau avec une pince mais j’ai encore l’impression que mon fermoir est mal fixé. Il bouge beaucoup et pourtant je ne peux pas serrer plus les vis.

A part ça j’ai trouvé le matériel de qualité. Il y a plus de fil que nécessaire ce qui permet d’être plutôt serein. Mais j’aurais également aimé avoir plus de rivets. Il ne m’en reste que trois.

Mes conseils

  • La première étape est de mettre les fermoirs, je vous conseille néanmoins de ne pas mettre la partie du fermoir sur le bas du sac avant les rivets car ça gène à leur pose. Ceci dit il s’enlève donc vous pouvez comme moi l’enlevez à ce moment là mais j’avais peur que ça le fragilise.
  • Le livret indique de faire  trous dans le cuir et fixer les rivets en se positionnant sur une table et une planche de cuisine. C’est ce qu’on a commencé par faire MAIS après plus de 20 coups de marteau toujours pas de trou ! Et surtout, on a cassé la planche 😀 Du coup après avoir cassé la planche, on a essayé sur la table, et toujours rien ! Comme on ne voulait pas casser la table… on a essayé par terre et là MIRACLE. En fait je pense que notre table absorbait les choques et ça ne faisait rien du tout. Alors que sur le carrelage un seul coup de marteau suffisait à l’outil pour percer le cuir.
  • Pour fixer les rivets, c’est une partie un peu délicate. Nous avons commencé par les rivets cachés sous le rabat du sac pour s’entraîner et ils sont vraiment loin d’être beaux ! C’est monsieur qui les a posés et il m’a dit qu’il prenait le coup petit à petit.
  • Pour les coutures, sur le dessin du patron on voit que la couture commence sur l’avant du sac. Mais comme c’est caché par le rabat du sac, j’ai préféré commencé à l’arrière. En effet on ne voit pas le début de la couture mais pour la fin on fait des points arrières. Même si ce n’est pas moche j’ai préféré les cacher.
  • 4 h sont nécessaires pour réaliser le sac, perso je sais que ça nous a pris plus de temps. J’ai aimé choisir avec soin l’emplacement des rivets, faire les choses soigneusement. Mais en tout cas prévoyez d’être concentrée et d’avoir un peu de temps devant vous.

Pour améliorer la box

  • Je pense que ce serait top d’avoir une chute de cuir et quelques rivets en plus pour tester à la fois la découpe du cuir avec l’outil. Puis ensuite pour s’entraîner à poser les rivets. En effet ce n’est pas si simple, il faut trouver la technique. Et ça fait peur de se lancer sur le sac directement.
  • Je chipote, mais, comme il n’y a pas de poche à l’intérieur du sac, j’aurais aimé avoir une petite pochette de rangement à l’intérieur. Je pense que cela pourrait remplacer le pochon de rangement du sac car si vous êtes comme moi vous en avez déjà plein d’anciens sacs ou chaussures.
  • Et pour finir, j’ai adoré l’idée du bijou de sac fourni dans le box. Sauf que… Si j’ai bien compris, le bijou s’attache au fermoir du sac. Sauf que pour ouvrir le sac il faut enlever le bijou de sac à chaque fois ! Pas pratique du tout…

En conclusion

Mon joli sac en situation !

Je vous ai noté plein de petites astuces ou des détails à améliorer mais surtout je ne veux pas vous décourager. J’ai adoré ce projet, je suis vraiment fière de mon sac. On m’a fait plein de compliments d’ailleurs… Le concept est génial et ça m’a donné envie de toucher plus à la maroquinerie !

J’ai adopté mon sac au quotidien depuis une semaine maintenant !

Une réflexion sur “DIY – Un sac en cuir à faire à la maison !

  1. Lise dit :

    C’est intéressant comme concept, ça permet de toucher à autre chose qu’au textile !

    En revanche, si on compte les engueulades avec son/sa partenaire, les dégâts collatéraux avec la planche, et les remarques des voisins (rapport à l’enfonçage de rivets à même le sol)… ça demande un certain investissement matériel et personnel 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *