Châle Good vibes – Nadia Crétin-Léchenne

En écrivant cet article sur mon châle Good Vibes tout juste terminé je me rends compte que je n’ai pas écrit d’article tricot cette année. Pas si étonnant puisque j’ai juste terminé un écharpe en début d’année avant de perdre le modo tricot…

Le châle Good Vibes – NCL Knits

Good vibes porte donc bien son nom car c’est le tricot qui m’a redonné l’envie de tricoter !

Un projet qui dort

Suis je vraiment la seule à avoir un projet bien avancé mais qui, pour plein de raisons, reste au fond d’un tote bag ? Non je ne crois pas ! Le mien c’est le cardigan Criollo. Il traîne car j’ai perdu 5 kg depuis que j’ai pris mes mesures et que je l’ai commencé. 5 kg et quasi une taille. Je ne vais pas me plaindre mais j’avoue que je ne sais pas trop si je dois continuer ce gilet, faire des modifications, continuer comme si de rien n’était … Du coup je fais l’autruche et je ne le sors plus !
Et puis je prépare notre mariage et, grande fan de déco et de loisirs créatifs, j’invente des milliards de choses inutiles mais tout à fait indispensables qu’il me faut fabriquer pour le mariage ! Donc mes soirées et week-ends sont plutôt bien occupées et je n’ai jamais encore fait preuve, je crois, de capacités de tricot dingues… J’ai donc besoin de tricot sans prise de tête aucune !

Un nouveau projet pour se remotiver

J’ai donc décidé de puiser dans mon stock et d’utiliser les deux écheveaux achetés au CSF l’an dernier. A l’époque j’avais choisi deux écheveaux complémentaires pour tricoter un châle.
Je n’avais pas en tête le modèle que je souhaitais tricoter avec.
J’avais eu un coup de cœur total sur un écheveau test de La Fée Fil en single et je lui avais trouvé un copain uni en single également sur le même stand.

C’est parti pour tricoter un châle.
Un projet sans prise de tête
Un projet sans questionnement sur la taille !

Le choix du châle

Éternelle indécise que je suis j’ai mis quelque temps à choisir le modèle… J’avais peur que mon choix de laine ne rende pas bien sur tous les modèles qui me plaisaient.
J’ai bien regardé les différents projets et j’ai arrêté mon choix sur le Cosmic Girl et le Good Vibes.
Comme j’ai déjà un châle en triangle j’ai finalement choisi de tricoter celui en demi cercle ! Donc le Good Vibes.

Le patron

Le patron est très bien expliqué. J’ai eu quelques soucis au démarrage sur la mise en place des mailles mais la légendaire solidarité Instagramesque a fait son œuvre ! Suite à mes images de foirade en story l’une de vous m’a envoyé la vidéo du montage à 90° de Mélina qui m’a permis de réussir super facilement !
Après cela pas de difficulté, on fait des jetés, des w&t mais étonnamment qui ne sont pas source de problèmes. A priori quand on les tricote par la suite la méthode fait qu’il n’y a pas de trou dans le tricot. Est ce que l’une de vous m’a dit que c’est parce qu’ils font plus de trous sur du point mousse ? Je ne me rappelle plus, je l’avoue.

Pour le rabattagedes mailles, j’ai vérifié quand même la méthode du rabattage souple sur youtube mais c’est bien ce que j’avais en tête.
Du coup pour moi le plus difficile a été la mise en place des mailles, mais avec la vidéo rien d’ingerable et ensuite « y’a plus qu’à » tricoter !

Mon avis

C’est un patron assez simple en terme de techniques comme je l’ai expliqué ci-dessus et qui en jette. Donc c’est chouette !

Malgré le fait que je sois une tortue j’ai toujours aimé tricoter la dentelle… Donc je me suis régalée sur cette section qui était là bienvenue car j’en avais un peu marre des longs rangs, un peu monotones, à la fin de la première partie !

La laine

C’était la première fois que je tricotais de la single. En fait visuellement quand je regarde deux écheveaux, instinctivement je ne choisis pas la single. Mais sur le résultat fini je suis fan. J’apprends donc, comme pour la couture, à plus penser au résultat final qu’à choisir un écheveau coup de cœur mais avec lequel je ne pourrais peut-être rien tricoter !

Rien à dire je suis ravie des laines. Ça a été très juste par contre pour tricoter le Good Vibes. Il me reste 6g du coloris principal et je n’ai pas fait les deux derniers rangs avant de rabattre. Au final j’aurais peut-être pu les faire mais je n’ai pas pris le risque. À part vous et moi, personne ne le saura !

Le résultat ?

Un magnifique châle dans une forme sympa, pratique à porter autour du coup je trouve. Il vient compléter ma petite collection. Moi qui ai toujours quelque chose autour du coup… J’ai désespérément besoin de châles dans plein de coloris différents !

La dentelle du châle qui se dessine en vagues

Hyper pratique à porter pour moi au quotidien

Non je ne fais pas l’aigle, je vous montre juste l’envergure du châle !

Détail de la dentelle du Good Vibes

Le prochain projet

Je ne reprends pas encore criollo. Il va attendre quelques mois je crois… Comme je l’ai commencé en 2017 je suis pas pressée finalement.
Par contre je vais tricoter un gilet loose , j’ai commencé Philémon de Aurélie Tixier, aussi connue sous le nom de La poule a petits pas. Mais avec quelques modifications pour qu’il soit quand même moins loose…

Mon prochain projet, le gilet Philémon

Et ensuite je tricoterais un nouveau châle je pense, histoire de compléter mon assortiment de couleurs !

Close to you – Le châle parfait pour les débutantes

J’ai tricoté mon tout premier châle cette année (vous pouvez lire l’article « Imagine When » sur le blog dans la catégorie Tricot). J’avais beaucoup aimé le tricoter et il n’était pas très compliqué pour un premier ouvrage. Mais il était quand même un peu long (pour moi la tortue tricot!).

Close to you est un modèle vraiment parfait en tout point pour se lancer dans son premier châle ! Pour les tricoteuses plus aguerries ce sera également le modèle parfait pour offrir pour sa simplicité et son petit budget. Ou pour se tricoter un châle rapide pour soi bien sûr !

Le modèle du châle

C’est un modèle simple avec un motif de 12 rangs qui se répète plusieurs fois (18). Les rangs se retiennent très facilement. Cela en fait un tricot du quotidien parfait car il n’est pas nécessaire d’être hyper concentré pour le réaliser.

Le nombre de mailles par rang augmente très progressivement (+1 maille tous les deux rangs) ce qui en fait un projet motivant dès le départ. On voit le tricot monter rapidement. Quand les rangs deviennent plus longs, alors on a bien le motif en tête et on le tricote vite. Et puis à ce moment là, la fin approche donc c’est aussi motivant !

Le châle, encore petit après 4 répétitions du motif

Le patron

Il s’agit d’un patron de Justyna Lorkowska et sachez qu’il est gratuit. Vous pouvez le trouvez en plusieurs langues dont anglais et français.

Au départ j’ai téléchargé la version française (je suis française hein…). Et en réalité j’ai été déboussolée par le vocabulaire que j’avais appris en anglais. Je me suis dit qu’il serait donc plus efficace de continuer à travailler en anglais plutôt que réapprendre tous mes automatismes en français.

Le patron étant très simple le PDF est très court. Au final il n’y a même que 4 rangs différents à retenir mis à part le début et la fin du châle.

Le châle est constitué de sections qu’on répète 18 fois et qui deviennent de plus en plus longues. J’aime bien quand le travail est délimité en petits compartiments comme ça. Ça me permet de découper mon travail. Vous allez rire car je suis vraiment très lente mais ça me permet de me dire qu’au début, quand les rangs sont courts, je tricote 2 ou 3 sections par semaine. Puis quand ils sont plus longs 1 seule section. Ce ne sont pas de gros objectifs mais le tricot est pour moi un moyen de détente. Et si je me presse je fais des bêtises que je mets encore plus longtemps à réparer…

11 répétitions, le châle commence à prendre sa forme finale

Lire la suite

Châle Imagine When – Joji Locatelli

Le projet

C’était le projet que j’avais planifié de tricoter après mon pull phildar, autrement appelé mon tricot-boulet. Après ce projet qui s’est éternisé sur plusieurs mois (sur presqu’un an…) j’avais besoin d’un projet rapide et qui monte vite pour retrouver le goût du tricot !

Dans le cadre du projet « je tricote ma garde robe capsule 2017 » j’avais décidé d’enchaîner après le pull sur l’étole et après avoir sélectionné plusieurs modèles j’ai demandé conseil à ma prof’ officielle de tricot, Lise. Elle est une véritable mine d’or pour moi qui suis débutante et manque de confiance sur certaines choses en tricot. Elle m’a donc recommandé le châle Imagine When que j’avais repéré dans sa galerie et elle m’a même proposé de le tricoter en duo avec elle !

La laine

Ce modèle est intéressant financièrement parlant car il ne nécessite que deux écheveaux. J’ai cherché dans les laines préconisés le coloris que je souhaitais, un violet tirant sur le rose (et qui restait dans des prix assez raisonnables). J’ai fini par trouver mon bonheur dans la marque Malabrigo avec la laine Rios et le coloris Purpuras qui est donc un violet assez foncé avec des nuances de rose et de violet tirant sur le gris.

La laine est d’une douceur incroyable, j’attends de voir comment elle vieillit mais je suis vraiment séduite au premier abord. Et, je trouve que le prix reste très honnête.

Le patron

Le patron est très simple, j’ai juste fait un test de la dentelle avant de commencer et ensuite je n’ai rencontré aucun problème il me semble avant la fin du projet et la bordure ou j’ai demandé de l’aide à Lise. J’ai complété ses propos avec des vidéos.

Imagine When

Le châle en entier !

Je conseille vivement ce patron aux débutantes, aux filles qui veulent un châle rapide, économe et efficace ! En plus il n’est pas du tout ennuyeux à tricoter… Pour ma part je pense déjà en faire un deuxième, pour l’automne peut-être ou pour un cadeau… affaire à suivre !

Place aux photos !

Imagine When

Mon châle porté (et déjà adopté !)

Autre option pour porter le châle, pour les soirées d’été !

Imagine When

Zoom sur les détails

Le matériel

La suite

Je suis vraiment ravie de ce modèle et du coup je suis boostée pour tricoter à nouveau un gilet, j’ai choisi le cardigan Miette de  Andi Satterlund(qui est un modèle gratuit disponible en trois tailles). Ce modèle sera parfait pour porter sur les robes cintrées que j’affectionne tout particulièrement dès la fin de l’hiver !