Mon châle d’automne : Interlude – Janina Kallio

Mon châle d’automne…

Le patron du châle Interlude

Le châle Interlude est un petit châle qui se tricote avec un seul écheveau de fingering. C’est donc un projet rapide et efficace. Mais aussi pour moi la taille de châle parfaite pour les journées d’automne où le soleil nous réchauffe encore un peu !

Le patron est bien expliqué, il ne manque aucune information. A l’exception peut être de la technique de rabattage si vous n’avez pas encore de préférence à ce sujet.

Il est disponible en plusieurs langues dont le français. Je sais que pour beaucoup d’entre vous c’est important.

Les points techniques

C’est un modèle très simple qui peut facilement convenir à des débutantes. L’étape la plus complexe de mon point de vue est la mise en place des mailles. Il s’agit de la même construction que pour le châle Good Vibes de Nadia Crétin-Léchenne. J’ai donc repris la vidéo du montage à 90° de Mélina qui m’a permis de passer ce point technique sans aucune sueur froide !

Les points utilisés pour Interlude sont très faciles, vous rencontrerez :

  • du point mousse (la base de la base !) en majorité
  • des augmentations perlées plus fréquemment désignées sous l’acronyme KFB. C’est l’augmentation la plus facile en tricot.
  • des jetés (là encore rien de compliqué…)
  • et le fameux k2tog tricoter 2 mailles ensemble à l’endroit

Mon expérience tricot

Pour un châle je ne fais pas d’échantillon. Je ne sais pas si c’est bien ou si c’est mal. Si vous en faîtes un ou si on est toutes pareilles… Dans tous les cas, j’ai attaqué directement mon tricot.

Comme le métrage indiqué est vraiment similaire à celui de l’écheveau je me suis un peu emballée sur la tension de mon tricot. Résultat des courses je me suis rendue compte que j’allais avoir trop de laine. A ce moment là je me suis dit que je pourrais rallonger le châle. Mais il m’aurait fallu rajouter plusieurs rangs pour ne pas déstructurer le châle dans son ensemble. Du coup j’ai préféré relâcher mon tricot et je suis vraiment super contente. En effet Interlude donne un drapé vraiment très beau. Je vous conseille donc de ne pas tricoter ce modèle avec trop de tension. Ba oui tout ça pour cette conclusion…

Pour le rabattage, le patron ne précisant pas une méthode particulière, j’ai suivi les conseils de mes tricopines. A savoir un rabattage élastique :

Tricoter les deux premières mailles ensemble (je ne sais plus si je l’ai fait par le brin arrière ?) puis tricoter la maille suivante avec celle obtenue, donc toujours deux mailles ensemble, jusqu’à la fin.

La laine

J’ai choisi la laine en fonction du coloris que je recherchais. Après avoir longtemps hésité sur des nuances de rose clair, je suis finalement partie sur un ton caramel. L’objectif était de s’accorder avec un maximum de tenues et de compléter mon assortiment de châle avec un coloris qui n’était pas présent.

Dans ma recherche du plus beau caramel c’est le très célèbre coloris « Caramel au beurre salé » en base Athéna (100% mérinos) de Lainamourée qui a remporté la bataille.

J’ai reçu mon écheveau très rapidement. Ce qui était top car j’avais envie de pouvoir commencer mon écheveau pour un week-end en famille. Les couleurs, la brillance, la douceur… J’en suis absolument RAVIE !

Le résultat de mon châle Interlude en images

Détails

La suite

Qui dit projet terminé dit nouveau projet ! En effet, je m’interdis d’avoir plusieurs encours vu ma vitesse de tricot. Et moi qui pensais avoir choisi un projet rapide et facile, je crois que je me suis embarquée dans un truc pas si facile !

Déjà parce que le tricot est en point mousse, mais TORSE. Et que le tricot est en mohair… Sauf que moi je ne m’étais pas dit que tricoter en point mousse torse c’était plus long, mais alors avec du mohair…

Bref ! On verra si je finis mon pull avant la fin de l’hiver !

Et vous vous tricotez quoi en ce moment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *