Veste Camélia – Dessine moi un patron

En commençant à rédiger cet article au sujet de la veste Camélia je me demande si je vous ai déjà parlé de ma malédiction avec les vestes ?!
Chaque veste que j’ai cousue est complètement foirée. Ou alors elle m’en a fait baver, le tissu bouloche, etc.
En bref, je n’ai encore jamais été totalement convaincue par une de mes vestes soit par un mauvais choix de patron soit un mauvais choix de tissu…

La veste Camélia

Le patron de la veste Camélia

Cette veste je l’ai repérée dès sa sortie. Sa coupe courte et cintrée c’est tout ce que j’aime !
Et pourtant au début je ne me suis pas imaginée la coudre. Je ne me sentais pas encore capable de m’attaquer à une telle pièce.
Durant l’été 2017, le patron était en solde sur une mercerie en ligne. J’ai craqué et l’ai commandé. Mais il est resté sur mon étagère quelque temps… En fait en ouvrant le patron j’avais été un peu déçue par le livret…
Et puis au CSF l’an dernier j’ai admiré (en vrai) les magnifiques versions d’Emilie sur son stand « Dessine moi un patron ». Je me suis sentie bête de ne pas m’y attaquer (à la bête).
Et pourtant (que cette histoire est longue….) j’ai encore trainé une bonne dizaine de mois. Car le temps de trouver le bon tissu, la veste n’était plus de saison !

Le patron

Ça y est, je me lance et Camélia est la prochaine pièce de mon dressing. Enfin j’espère. J’avoue que je ne suis pas sereine…
Il faut dire que le livret d’explications n’est pas pour me rassurer… Les photos sont en noir et blanc et on n’y voit strictement rien. Quelques feuilles sont jointes à part avec des photos couleurs mais elles ne concernent qu’une partie du patron.

Pendant plusieurs jours j’étudie le patron, les articles de blog et les tutos sur le site de la marque. Deux tutos différents sont proposés. Un pour simplifier l’incrustation de la veste (j’aurais peut-être dû le faire). Et un autre qui présente une manière alternative d’assembler la veste et la doublure.
Avec tout ça je vais bien y arriver…

Première étape, préparer le patron

Ça commence mal, je me décourage déjà en voyant le nombre de pièces à préparer. Moi qui ai l’habitude de décalquer les patrons papiers, je sors directement les ciseaux et je coupe ma taille… En croisant les doigts pour que ce soit la bonne taille, ou que je ne prenne pas 10 kg !

Deuxième étape, le tissu

Ça se gâte. Je ne comprends pas vraiment les instructions de coupe pour rajouter les marges de couture qui ne sont pas incluses dans le patron. Je réfléchis, je calcule, je vérifie, je fais des schémas et je croise les doigts ! Allez on coupe !

Et on coupe quoi ?

Une merveille de jacquard Pretty Mercerie. Par contre, à mon goût, il gratte sur l’envers. Il sera donc parfait en veste avec une doublure.

PHOTO

Pour la doublure j’ai été contente de pouvoir recycler la doublure coupée de mon manteau abandonné pour cause de OVERSIZE+++… Quand je vous dis que je suis une poissarde de la veste ! Il s’agit dune batiste de coton Atelier Brunette.
Pour l’incrustation j’ai acheté chez Mondial Tissus un satin de coton bleu qui s’accordait bien avec mon jacquard. J’ai choisi cette matière pour que l’incrustation ait un peu de tenue contrairement à si j’avais choisi un simple voile de coton.

Je souffle un grand coup et je coupe tout ça !

On passe à la couture

Malgré ma grande réflexion avant la couture du patron, je dois avouer que j’ai rencontré des soucis.

Le montage de la veste et de la doublure

Pas de soucis pour monter la veste et le doublure. Il s’agit de la même méthode mais on a juste les plis d’aisance à rajouter sur les pièces du dos et des manches.

Le premier problème que j’ai rencontré, c’est qu’il manque des crans sur mon patron alors qu’ils sont indiqués dans les instructions. Cela concerne les pièces de l’incrustation. Du coup au moment de monter celle ci sur la veste, j’ai du reprendre à plusieurs reprises avant de comprendre (enfin je crois) comment il fallait procéder. Premier constat, ces étapes ont un peu abimé mon jacquard qui est un tissu assez fragile. Mais en plus, lors de la fin de l’assemblage de la veste et la doublure, j’ai constaté que j’avais du faire une erreur… Je pense que j’ai assemblé l’incrustation 1 cm trop haut sur la veste. Difficile à dire car le satin de coton contient un peu d’élastanne et au bout de la troisième couture j’avais du mal à savoir si le tissu était bien à plat ou étiré…

L’assemblage veste et doublure

Je continue et arrive le moment de l’assemblage veste et doublure. Je vais alors consulter le tuto en ligne qui explique une autre façon de procéder que celle qui est dans le patron. Qui, je le rappelle, est accompagné de photos assez impossibles à décrypter… Et là je me rends compte qu’il faudrait revenir en arrière car la façon de procéder change des étapes sur ce que j’ai déjà fait…
J’abandonne, et je continue comme j’ai commencé, de peur d’abîmer à nouveau mon tissu…

Une fois les manches fixées je fais un premier essayage et je décide de reprendre la longueur de celles-ci de 5 cm pour ne pas avoir cet effet de plis dû aux manches bien trop longues pour moi (et mes petits bras).

Et j’en vois pas le bout…

Arrive la dernière étape, celle tant redoutée. J’avoue que je ne comprends pas vraiment la méthode expliquée. Du coup je procède à me façon, avec ma logique et mon expérience. Le seul hic c’est que le bas de mon incrustation arrive à la même hauteur que ma couture veste et doublure. Hors l’incrustation est à crue. Donc ça ne peux pas fonctionner… J’ai donc fait une couture 0,5 cm plus haut au niveau des incrustations par rapport au reste de la veste. J’aurais pu raccourcir tout le reste pour obtenir quelque chose de bien droit. Mais sa coupe est bien courte déjà et j’ai préféré du coup garder cet effet qui je pense ne se voit pas à part de moi.

La doublure et la veste sont fixées par la parementure

Difficile de vous rendre compte de la véritable couleur de ce magnifique jacquard Pretty Mercerie

Détail de l’incrustation de la veste Camélia, à refaire je ne ferais pas le détail du triangle en tout cas avec un satin de coton qui contient un peu d’élastanne et qui ne garde pas sa forme…

Mon avis

Je trouve le patron un peu brouillon je dois l’avouer car les photos ne sont pas vraiment visibles et les illustrations un peu trop brouillon. Je ne conseillerais pas ce patron à une débutante ou pour coudre sa première veste.

A la décharge d’Emilie, il semble que j’ai eu une ancienne version du patron et que depuis celui-ci ait été amélioré. Cela pourrait expliquer notamment qu’il ait été soldé. Mais j’avoue que dans ce cas j’aurais apprécié être au courant car je ne suis pas certaine que je l’aurais acheté ! Les filles qui avez déjà cousu des patrons de cette marque donnez moi votre avis sur ceux-ci que je sache ce qu’il en est !

Pour ce qui est de la coupe rien à dire. Je suis ravie. C’est tout à fait ce que j’imaginais. Quant à la seule modification que j’ai apporté, la longueur des manches, je pense que c’est plutôt normal. Je mesure 1,57m et je pense que mes bras sont proportionnés à ma taille 😀

Les photos

Trêve de blabla voici les photos !

Ca se voit que je l’aime ma veste Camélia

Camélia c’est pour moi la veste parfaite pour être chic avec un jean !

La veste Camélia c’est la coupe parfaite pour ma petite taille, une veste courte et cintrée

Encore une photo de face…

Et une photo de dos de cette veste Camélia, euh merci le pli !

3 réflexions sur “Veste Camélia – Dessine moi un patron

  1. Lise dit :

    Han qu’il est beau ce tissu ! Le résultat final aussi, si on ne lit pas toutes les galères pour y parvenir ça donnerait envie de se lancer dans ce patron !
    Tu as contacté la créatrice pour savoir si elle accepterait de t’envoyer le pdf actualisé, un peu comme Megan Nielsen fait après une mise à jour d’un patron?

    • Aude dit :

      Oui je l’ai contacté, elle a répondu très rapidement d’ailleurs mais ses explications ne m’ont pas trop avancé je dois dire.
      Pas facile d’échanger comme ça…

  2. Aurélie dit :

    Très belle veste ! Comme toi j’ai eu l’ancienne version et je me suis sacrément galérée pour comprendre ce qu’il fallait faire à plusieurs endroits, je trouve aussi dommage que vu le prix du patron les explications ne soient pas plus explicites et qu’il n’y ait pas de schémas ! Clairement ça ne m’a pas donné envie de racheter d’autres patrons de cette créatrice. Et puis je préfère plutôt les PDF…
    En tous cas bravo à toi pour le résultat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *