Robe Magnolia version bohème – Deer and Doe

Comme je vous en avais parlé, en 2018 j’ai été contacté par la boutique Tissus Telaio pour une collaboration et j’avais choisi cette magnifique résille brodée ainsi qu’un voile de coton noir pour la doubler.

Résille brodée – Tissus Telaio

L’inspiration

Comme vous le savez certainement je me marie (dans deux mois ahhhhh) et à force de regarder les robes de mariées je suis tombée sur une créatrice allemande, Puyan Saheb, dont les robes sont complètement magiques.

LA robe de la créatrice allemande qui m’a fait rêver et inspirée

J’ai longtemps réfléchi au patron qui serait le plus adapté à mon envie et je vous avais d’ailleurs demandé votre avis dans ce post… Vous aviez pour la grande majorité choisi la robe Magnolia de Deer and Doe. Et il faut avouer que c’est également le modèle que j’avais en tête.

J’ai beaucoup hésité avec le patron de la robe Trésor de My Super Bison mais j’avais lu plusieurs retours sur des problèmes pour ajuster le décolleté (sur la version hiver). Comme j’avais déjà cousu récemment une version de Magnolia cela représentait à la fois à la fois un gain de temps mais aussi la rentabilisation du patron…

Le point positif du patron de la robe Trésor, c’est la jupe dont les pans sont horizontaux et non pas verticaux pour Magnolia. Cela m’aurait permis un super effet visuel je pense avec la résille.

Le tissu

Le tissu principal de la robe étant une résille brodée transparente il était indispensable d’avoir une doublure. Pour conserver la fluidité de la résille j’ai choisi un voile de coton. Je l’ai déjà dit dans l’article ou j’ai présenté les tissus reçus de Tissus Telaio, mais la qualité du voile de coton et de la résille est vraiment magnifique. Le voile de coton est d’une douceur absolue. Pour une doublure c’est vraiment agréable.

Ce qui m’inquiétait un peu c’était de travailler la résille. Finalement avec un peu de patience et d’application tout s’est bien passé. Voici quelques points d’attention à retenir dans ce type de situation :

  • Pour la découpe du tissu : comme la résille est un peu extensible, j’ai veillé à couper sans tirer sur le tissu.
  • Une fois le tissu coupé, et pour les mêmes raisons, j’ai bien laissé mes pièces à plat pour ne pas les déformer entre les étapes de couture.
  • Pour maintenir les pièces de tissu ensemble : j’ai utilisé des pinces Prodige et non pas des épingles.
  • Pour la couture : j’ai utilisé un point zig zag moyen. Pas trop court pour ne pas faire de « pâtés » sur ce tissu fin et délicat, pas trop long pour sécuriser la couture.
  • Pour les coutures apparentes comme la fixation du biais du décolleté, la fixation de la parementure des manches (comme j’ai modifié celles-ci) j’ai effectué des coutures à la main. C’était long mais ça en valait la peine.
  • Pour les finitions : j’ai choisi de ne pas finir les coutures des panneaux de la jupe (qui sont donc contre la doublure. J’ai hésite avec des coutures anglaises mais le nombre d’épaisseurs de résille aurait choqué à l’endroit de ces multiples épaisseurs. La résille en elle même ne semble pas s’effilocher, c’est plutôt la broderie, donc à voir à l’usage si ma jupe se déplume. Pour l’ourlet des manches et de la jupe j’ai effectué un ourlet roulotté à la sur jeteuse. 

Le patron et les modifications

La doublure

J’ai apporté quelques aménagements au patron puisque j’ai choisi de le coudre avec une doublure. Voici comment j’ai procédé pour la coupe du tissu :

  • Corsage et ceinture de la robe : j’ai coupé chaque pièce selon les instructions dans le tissu principal et dans la doublure.
  • Jupe de la robe : comme pour le corsage, j’ai coupé les pièces de la jupe dans chaque tissu. Mais j’aurais du faire une petite modification à laquelle je n’ai pas pensé. J’aurais du couper la jupe de la doublure avec 1 cm de moins sur les côtés des panneaux extérieurs. Cela m’aurait donné une doublure un peu plus étroite que la jupe en résille. Et les deux épaisseurs auraient été plus indépendantes.

La couture

  • Le corsage et la ceinture : J’ai bâti (point long à la machine) chaque pièce du tissu principal avec la pièce identique coupée dans la doublure. J’ai ensuite cousu le corsage comme prévu dans le patron. J’ai choisi de supprimer la ceinture que je ne trouvais pas nécessaire sur ma première version. Je trouve la robe déjà assez imposante par le tissu et le patron donc je souhaitais un peu de « sobriété ». Et puis je n’avais pas non plus la place de couper la ceinture dans la résille puisque j’avais 3 mètres en laize 110.
  • La jupe : J’ai cousu chaque jupe de façon indépendante. Puis je les ai assemblées à la ceinture de la robe. J’ai ensuite monté ma fermeture éclair sur les deux jupes. Puis j’ai fermé chaque jupe de façon indépendante en dessous de la fermeture éclair pour garder au maximum la fluidité de la résille. J’ai d’abord réalisé l’ourlet de la doublure (moins de pression si on se trompe…). J’ai fait plusieurs essayages et pris pas mal de temps pour cette étape qui me paraissait importante. Une fois l’ourlet de la doublure cousu, j’ai coupé la résille à plusieurs reprises pour valider la longueur parfaite de celle-ci. J’ai laissé 3 cm de plus pour la résille par rapport à la doublure.
  • Les manches : Je voulais une robe à manches courtes, j’avais donc coupé les manches papillon. Mais dès la sortie du modèle je n’avais pas été très emballée par celles-ci. J’ai voulu tester et je pensais qu’avec juste la résille cela pourrait faire un super joli rendu. Sauf que le résultat ne m’a pas du tout plu. Cela apportait du volume au niveau de la poitrine et ce n’est pas nécessairement l’effet que je recherche ! Du coup j’ai recoupé dans mes manches, le manchon du patron de la robe Toupie (encore et toujours Toupie). J’ai cousu le manchon de manière normale puis j’ai posé un biais sur le reste de l’emmanchure que j’ai fixé avec une couture à la main.

Le résultat en images

Le détail du décolleté fini à la main et les manches modifiées

Moi je trouve qu’elle se fond dans le paysage ma robe bohème !

La robe vue de face…

La descente des marches 😀

Les ourlets des deux jupes

On dirait presque que je suis grande, non ?

Magnolia vue de dos

Un petit zoom sur le corsage bien ajusté à la taille malgré la suppression de la ceinture

Et un sourire pour finir en beauté !

Ma robe Magnolia bohème en détails

18 réflexions sur “Robe Magnolia version bohème – Deer and Doe

  1. Nathalie dit :
    Magnifique ! Un bel exemple de ce que la couture permet de réaliser des choses uniques. E bravo pour t’être lancée dans ce challenge, je crois que coudre un tel tissu m’aurait beaucoup trop impressionnée.
    • Aude dit :
      Je te rassure, cela m’a impressionné !
      Mais en ce moment j’ai envie de retrouver les sensations de mes débuts en couture ou je me lançais dans des choses de façon un peu plus légère.
      C’est bien de penser et construire un projet, mais j’ai l’impression aussi de m’enfermer dans ce que je connais et prendre moins de plaisir 🙂
  2. La case de Nell ( Véronique) dit :
    Bravo Aude pour tout ce travail. La robe est superbe et te va super bien.
    Et le musée Confluence en fond pour tes photos, 🤗🤗.
  3. Madebyeme dit :
    Superbe version!! Je vais bientôt m’en coudre une aussi pour un mariage et je réfléchis aussi à des manches courtes autres que papillon…. Question hors sujet: vos chaussures sont canons…D’où viennent -elles svp?!
    • Aude dit :
      Merci beaucoup, les chaussures sont des Sézane mais d’une ancienne collection, il y a deux ans je pense. De la catégorie talons moyens…
  4. Ximena dit :
    Super belle ! J’ai une mousseline de soie qui attend depuis longtemps dans le placard, j’attendais l’inspiration pour être sûre de ne pas gâcher mon coupon. Combien de tissus avez vous utilisé pour la robe ? je suis petite
    Merci beaucoup pour le partage et les belles photos !
    • Aude dit :
      Alors j’ai utilisé 3 m de voile de coton mais il m’en restait entre 50 cm et plus mais dedans j’ai pu couper la ceinture.
      Pour la résille j’ai utilisé les 3m sans pouvoir couper la ceinture mais c’était une laine 110 !
      J’ai coupé la jupe à la longueur normale mais j’ai enlevé 7 cm en longueur pour la résille par contre j’ai fait un ourlet roulotté donc sinon il m’aurait fallu 2 ou 3 cm de plus en longueur.
      Ah et je mesure 1,57m…
      Voilà j’espère que ça vous aidera ! Bonne couture et merci
  5. Martine dit :
    Bravo pour cette magnifique robe, elle vous va à ravir! De plus, l’article super bien expliqué. Maintenant plus de quoi avoir peur pour ce lancer avec ce genre de tissu. 🙂
    Merci beaucoup!
    Martine
    • Aude dit :
      Merci Martine !
      J’espère que cela pourra effectivement rassurer celles qui ont peur de se lancer et je dois avouer que moi aussi je n’étais pas totalement sereine mais ça fait du bien de changer ses habitudes ! Et le résultat en valait la peine 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *