Robe Magnolia version bohème – Deer and Doe

Comme je vous en avais parlé, en 2018 j’ai été contacté par la boutique Tissus Telaio pour une collaboration et j’avais choisi cette magnifique résille brodée ainsi qu’un voile de coton noir pour la doubler.

Résille brodée – Tissus Telaio

L’inspiration

Comme vous le savez certainement je me marie (dans deux mois ahhhhh) et à force de regarder les robes de mariées je suis tombée sur une créatrice allemande, Puyan Saheb, dont les robes sont complètement magiques.

LA robe de la créatrice allemande qui m’a fait rêver et inspirée

J’ai longtemps réfléchi au patron qui serait le plus adapté à mon envie et je vous avais d’ailleurs demandé votre avis dans ce post… Vous aviez pour la grande majorité choisi la robe Magnolia de Deer and Doe. Et il faut avouer que c’est également le modèle que j’avais en tête.

J’ai beaucoup hésité avec le patron de la robe Trésor de My Super Bison mais j’avais lu plusieurs retours sur des problèmes pour ajuster le décolleté (sur la version hiver). Comme j’avais déjà cousu récemment une version de Magnolia cela représentait à la fois à la fois un gain de temps mais aussi la rentabilisation du patron…

Le point positif du patron de la robe Trésor, c’est la jupe dont les pans sont horizontaux et non pas verticaux pour Magnolia. Cela m’aurait permis un super effet visuel je pense avec la résille.

Le tissu

Le tissu principal de la robe étant une résille brodée transparente il était indispensable d’avoir une doublure. Pour conserver la fluidité de la résille j’ai choisi un voile de coton. Je l’ai déjà dit dans l’article ou j’ai présenté les tissus reçus de Tissus Telaio, mais la qualité du voile de coton et de la résille est vraiment magnifique. Le voile de coton est d’une douceur absolue. Pour une doublure c’est vraiment agréable.

Ce qui m’inquiétait un peu c’était de travailler la résille. Finalement avec un peu de patience et d’application tout s’est bien passé. Voici quelques points d’attention à retenir dans ce type de situation : Lire la suite

Tendance jupe longue : inspirations patrons

J’adore réfléchir à mes tenues de façon globale. C’est à dire en faisant les associations avec les autres pièces de mon dressing ou celles de ma to-sew liste... Aujourd’hui je voudrais vous présenter une liste de patrons inspirante pour coudre une jupe longue dans le cadre d’une des tenues que je souhaite me coudre pour ce printemps – été.

L’inspiration

J’affectionne particulièrement les jupes et les pantalons taille haute ainsi que les robes à la taille marquée. L’été 2017 j’ai cousu une jupe midi, premier essai de cette longueur, et je l’adore. Je la porte énormément. Mon combo parfait est avec le top Ogden Cami mais aussi la chemise Pernille.

L’été dernier je suis sortie encore une fois de mes habitudes en achetant une robe longue. Moi qui avais toujours été persuadée que ça ne m’irait pas alors que j’ai toujours aimé ça… J’ai été bien surprise de découvrir que j’assumais totalement et des gentils mot de tout le monde dans cette robe.

Il me semble donc indispensable de rajouter à mon dressing une nouvelle jupe longue / mi-longue. Je crois en plus que la jupe et la robe longue seront vraiment encore au centre de la tendance la saison prochaine ! Et pour ça j’ai commandé pour mon anniversaire le tissu parfait !

Viscose Liberty shoppée chez Motif Personnel

Jupe longue à plis

Je craque pour Annette avec ses boutons devant et ses jolies poches.

Annette – RDC

Lire la suite

Robe Magnolia – Deer and Doe

Encore un article de blog sur la robe Magnolia de Deer and Doe ? Et en plus de ça des mois après tout le monde ? Tant pis je vous fait quand même ma revue de patron car cela peut toujours être intéressant notamment au niveau des ajustements…


Le tissu

Pour Noël j’ai profité d’une promotion chez Stragier pour me commander un liberty à 16,4 € le mètre. Je voulais réaliser une robe Magnolia de Deer and Doe. J’ai donc acheté trois mètres de tissu car j’ai choisi de réaliser la version courte mais avec les manches longues.

En coupant le patron je me suis rendue compte que j’étais vraiment large au niveau du métrage, ce qui est toujours rageant pour un liberty. Du coup je me suis interrogée pour faire la version longue. Mais je ne me voyais pas porter en hiver, car mon tissu est plutôt automnal / hivernal, une robe longue même si c’est la mode… Du coup j’ai coupé la version courte et il m’est resté un peu plus d’un mètre.

L’Homme a déjà jeté son dévolu sur les chutes pour avoir la doublure de son futur chino Le Culotté. Et je pense également couper le top ou le short de l’ensemble Fifi de Tilly and the Buttons.

Le patron

Vous connaissez toutes je pense le patron de la robe Magnolia de Deer and Doe issu de leur dernière collection.

Ler patron Magnolia de Deer and Doe

Il s’agit d’une robe cache cœur avec la taille marquée et une ceinture à nouer dans le dos. Elle propose deux variations de décolleté mais même le décolleté le plus sage reste assez important. Et elle propose également deux variations de longueur, une courte et une longue avec une fente.

Le métrage indiqué me paraît plutôt élevé, notamment pour la version courte qui nécessite quand même 2,5 m de tissus. La version longue elle nécessite 4 m de tissus en laize 150.

La couture

Je ne sais pas pourquoi je m’étais mis en tête que Magnolia était un modèle compliqué à coudre. En réalité il ne présente aucune difficulté technique en tout cas pour la version que j’ai choisie. Si ce n’est la pose d’une fermeture éclair invisible.

La principale difficulté à mon sens réside dans l’ajustement du modèle au niveau de la poitrine… Lire la suite

Jupe Chardon – Deer and Doe

Avec quelques saisons de retard j’ai enfin cousu la jupe Chardon de Deer and Doe !

Le modèle de la jupe Chardon

C’est un des patrons phares de la marque à mes yeux. La jupe Chardon est particulière pour :
– sa taille haute qui permet de mettre en valeur les silhouettes à la taille marquée
– ses plis plats qui permettent de camoufler joliment les hanches généreuses et de donner du volume à la silhouette

Choisissez cette jupe si vous avez la taille fine et que ça ne vous dérange pas d’être maintenue à la taille !

Quel tissu choisir ?

Pour ma première version j’ai choisi un tissu fin, un chambray de coton de chez Rascol. Je trouve que le Chambray est un tissu très agréable et pratique à coudre et porter en été.

Pour une version estivale je pense qu’on peut également choisir un tencel pour une jupe avec plus de fluidité, un wax pour une jupe avec un joli volume de plis, un satin de coton pour une jupe plus légère ou encore un piqué de coton (ma nouvelle addiction) pour une jupe structurée.

Pour une version plus automnale je pense me tourner vers un lainage fin mais certainement que la flanelle pourrait également s’y prêter. Lire la suite

Trench Luzerne – Deer and Doe

Introduction

Quand le patron du trench Luzerne est sorti je me suis dit :

  1. ce n’est pas pour moi c’est long et compliqué
  2. en plus il n’est même pas doublé

Force est de constater que c’est le modèle de trench avec la coupe qui se rapproche le plus de ce que je souhaite porter !
Est ce que c’est grave de ne pas avoir de doublure ? Je suppose que non.  D’une part car le trench est bien fini à l’intérieur. Certainement qu’il est plus beau à l’intérieur qu’à l’extérieur d’ailleurs ! Mais aussi parce que c’est une veste de mi saison qui ne se porte pas à même la peau.

Et finalement pourquoi je ne le couds pas ?

À Noël, après des mois d’hésitation, et aussi un printemps avec mon vieux trench tellement fatigué que j’en avais honte, j’ai demandé au papa Noël le patron du trench Luzerne.
J’ai même fait profiter à mon frère Noël de l’offre du black friday.
À ce moment là j’étais bien convaincue de vouloir le coudre mais quand même un peu stressée par l’ampleur du travail…

Par ou commencer ?

Lire la suite

Quelques conseils pour débuter en couture

C’est en forgeant qu’on devient forgeron…

Et c’est en cousant qu’on fait des erreurs, qu’on apprend et qu’on s’améliore !
Les erreurs font (malheureusement) partie du processus d’apprentissage… Parfois elles nous permettent de rebondir et nous surpasser, d’autres fois il faut savoir accepter la défaite !

Des erreurs, j’en ai fait. On en parle moins bien sûr que les réussites…
Aujourd’hui je voudrais vous donner quelques conseils pour débuter en couture. Ce ne sont pas des conseils exhaustifs mais ce sont les leçons que j’ai tiré de mon apprentissage.

Mon expérience personnelle

Débuter en couture peut faire peur et pourtant quand j’y repense je me suis lancée à l’aventure sans appréhension ! J’ai appris à coudre seule, sans cours, et sans personne d’expérimenté dans mon entourage. Ma maman ne coud pas et ma grand mère est bien trop âgée maintenant.
J’ai regretté de ne pas avoir pu partager cette passion avec mes grands mères mais pour en avoir parlé récemment avec une, elle n’a pas du tout vécu la couture comme un plaisir mais comme une corvée.

MES Premières bêtises : niveau d’expérience et d’autonomie

Jeune (j’étais au collège) j’ai cousu deux patrons Burda que j’avais acheté chez Mondial Tissus avec ma maman. Une jupe, que je n’ai jamais portée car elle était trop courte, mais zippée quand même ! Et un top à lacets dans le dos (oh la la, la mode…) cousu dans un jersey très fluide et fin. Si vous avez un peu d’expérience dans la couture vous pouvez tout de suite identifier mes erreurs. Déjà choisir des patrons Burda aujourd’huin’est pas la solution de facilité face aux patrons de créateurs indépendants bien plus détaillés. Mais aussi, on choisit ses projets en fonction de son niveau. Donc pour un premier projet on évite le jersey et également la fermeture éclair dans la mesure du possible…

Quelques années plus tard

C’est seulement il y a deux à trois ans que j’ai repris la couture et c’est pour moi vraiment à ce moment là que je peux dire que j’ai VOULU débuter en couture.

Lire la suite

Inspirations et tendances – printemps / été 2018

Ça y est le printemps est enfin là ! Chaque saison apporte son lot d’envies et aujourd’hui je partage avec vous mes inspirations  printemps été 2018.

La tendance de la saison

La grosse tendance de la saison c’est l’esprit bohème. On invente rien, on ressort les robes longues à fleurs, les imprimés foulard, les matières vaporeuses et fluides… Espadrilles et sandales compensées, panier en guise de sac. Mais également chapeaux, shorts brodés, tops à volants…

La robe longue imprimée foulard

Ce sera vraiment la plus grosse tendance de la saison, mais décryptons ensemble les autres tendances.

Les motifs

Cet hiver je rêvais de fleurs, ce printemps je vois des rayures partout. Je crois que ça ne vous aura pas échappé, la tendance est aux rayures. Lire la suite

Robe Belladone – Deer and Doe

Le point de départ

Dès la première ébauche de mon planning de garde robe capsule j’avais prévu que le mois d’avril serait dédié à la robe que je porterais pour le mariage d’une amie… J’aurais évidemment pu partir sur un ensemble avec une jupe ou une combi-pantalon (déjà je suis trop petite pour ça) mais en réalité j’aime tellement les robes que si je peux trouver une occasion d’en coudre une de plus alors je ne me fais pas prier !!!

Lire la suite

Marinière Plantain X Le Confortable

L’envie

L’été dernier j’ai demandé à ma maman de passer durant ses vacances au magasin d’usine Armor Lux pour m’acheter de jolies mailles pour coudre des tee-shirts pour moi et l’Homme. Bien sûr elle en a également profité pour choisir un jersey pour elle !

Ma marinière du commerce

J’ai déjà cousu un tee-shirt Plantain de Deer and Doe (voir ici) avec une maille bleue foncée rayée blanche en 2016. Et j’avais en tête pour le deuxième tee-shirt de remplacer un que j’ai dans mon tiroir et que je porte très souvent mais qui présente pas mal de défauts : le blanc est devenu un peu gris, il est trop moulant et me boudine le bidon, du coup il remonte (grrrr) et en plus de ça les manches sont trop longues…

 

Le challenge était donc de faire un tee-shirt près du corps mais pas moulant avec une encolure bateau.

Le choix du patron

Il se trouve que ma maman voulait à peu près la même chose pour son tee-shirt. On a donc cherché ensemble quelque chose qui lui plairait (le Plantain étant beaucoup trop décolleté pour elle) et je suis tombée sur Le Confortable de MLM Patrons.

Problème, ce patron n’est pas fait pour être près du corps et on souhaitait toutes les deux un modèle ajusté.

D’où l’idée de mixer le patron de Plantain que j’ai déjà ajusté à ma morphologie avec Le Confortable qui a l’encolure souhaitée !

La toile

J’étais un peu frileuse à l’idée de couper directement dans mes jolis tissus Armor Lux comme je n’étais pas sûre de ma bidouillé, du coup j’ai décidé de faire une toile dans un jersey donné par une amie de ma maman.

Pour cet essai j’ai donc utilisé le patron de Plantain auquel je suis venue modifier le col en superposant Plantain sur Le Confortable. J’ai également modifié les épaules pour que ce soit cohérent mais j’ai gardé les emmanchures pour pouvoir utiliser les manches de Plantain.

Premier essayage, et là je suis heureuse d’avoir fait une toile car j’ai notamment un excès de tissu aux emmanchures sur le devant et au dos du tee-shirt !

Plantain - Deer and Doe

Problème à l’emmanchure !

Pour le modèle final j’ai donc apporté des modifications à mon « pattern hacking » :

  • j’ai rogné de un centimètre les courbes de l’emmanchure côté manches
  • j’ai rajouté 1 cm à la marge de couture des manches
  • j’ai raccourci le tee-shirt de 4 cm pour ma maman et plus pour moi (on est petites…)

Le patron, les tissus

Pas de surprise, les deux patrons sont très simples à coudre pour peu que l’on utilise les bons points pour maîtriser le jersey ou la maille. Par contre, pour moi Plantain taille définitivement très large (et sur le modèle original le décolleté est vraiment plongeant à mon goût (ba oui comme je suis petite, d’au-dessus on voit tout !).

Les tissus sont vraiment d’une superbe qualité, je vous conseille vivement pour celles qui iraient en vacances en Bretagne d’aller faire un tour au magasin d’usine de Quimper.

Le résultat

Et voilà, quelques coups de surjeteuse plus tard et bien sûr l’aiguille double spécial jersey pour faire les finitions à la machines (encolure, ourlets des manches et du bas), deux nouveaux tee-shirts !

Ma maman est ravie, son modèle m’a donné du fil à retordre car le jersey est assez fin et a beaucoup roulotté.

Le mien est en maille plus épaisse et donc a été un vrai bonheur à coudre ! Je pense que ça va vraiment être une de mes cousettes les plus portées ! Et zou, l’ancienne marinière blanche à rayures bleues ira du côté d’Emmaüs !

 

Pattern hacking - Plantain - Deer and Doe

Et voilà ma nouvelle marinière cousue main !

Patter hacking - Plantain - Deer and Doe

Et une pour les raccords !

Je suis ravie du résultat et je pense que cette pièce va devenir un incontournable de ma garde robe ! Je vous avoue également que j’ai définitivement un problème avec les rayures, oui je rêve déjà du prochain modèle à rayures, j’aimerais en faire une robe confortable pour l’été !

Le matériel

 

Jupe Brume – Deer and doe

Le choix du patron

Je sais que beaucoup d’entre vous sont fans des patrons de la marque Deer and Doe et je dois avouer que même si vos réalisations sont toujours magnifiques je ne suis pas vraiment emballée par leurs patrons…  Mis à part le tee-shirt Plantain c’est donc seulement la deuxième fois que je couds un patron de cette marque. Encore une fois c’est ma folie du jersey et de la surjeteuse qui a parlé lors de l’achat de ce patron !

Je couds ma garde robe capsule 2017

Cette jupe rentre dans mon défi pour le mois de février comme annoncé le mois dernier. Une fois encore je me rends compte que mes plans ont été bouleversés puisque j’ai fait un achat impromptu sur le site aniline63 dont une espèce de peau avec fausse fourrure que j’imaginais déjà en perfecto Mona de Wear Lemonade.  Ça a été un tel coup de coeur que j’ai tout de suite voulue la coudre ! Même en planifiant donc, mes cousettes ne sont jamais à l’abri de changements…

La couture

Tout s’est très bien passé, les explications sont très claires et les pièces s’emboîtent parfaitement. J’avais peur d’être serrée à la taille mais en fait le choix du tissu avec le bon pourcentage d’élasticité est vraiment important pour éviter cela !

 

Je n’ai fait aucune modifications au patron si ce n’est que je n’ai pas réalisé les surpiqûres indiquées (ma machine à coudre ne dompte pas si bien les jerseys aussi fins).

Mon Verdict

Je suis vraiment à l’aise dans cette jupe et je la trouve plutôt seyante même si je reconnais qu’il faut être plutôt à l’aise avec son corps pour assumer le côté moulant du popotin ! Je pense la refaire toujours dans cette version courte en noir pour avoir un classique qui va avec tout.

Jupe Brume - Deer and Doe Jupe Brume - Deer and Doe

Par contre c’est un modèle assez simple tout de même et sans déclinaison (si ce n’est la longueur) donc je trouve le prix un peu élevé à mon goût malgré la précision du modèle. Dommage de ne pas pouvoir l’acheter en PDF !

Tissu : jersey Little Fabrics
Patron : jupe Brume – Deer and doe