Robe Aldaia #2 – Pauline Alice

Pour fêter ma réconciliation avec le patron de la robe Aldaia je vous fais une petite revue de patron !

Aladaia de Pauline Alice et ses nombreuses variations

Vous connaissez certainement déjà ce patron qu’on ne présente plus. Mais lui et moi ce n’était pas vraiment une histoire d’amour. Pour la simple et bonne raison que ma première version m’a donné quelques sueurs froides…

Longue histoire entre Aldaia et moi

Ma première Aldaia je l’ai commencé en 2017 et elle a atterri au fond de mon placard de la honte. En boule… Ne vous moquez pas, je ne suis quand même pas la seule à avoir un placard de la honte ?!

C’est finalement en avril (je crois) 2018 que j’ai décidé de réessayer cette robe pour voir si je pouvais la sauver (et la porter). Comme j’avais perdu un peu de poids j’avais retrouvé l’espoir de sauver cette robe que je n’avais jamais terminée car elle me donnait l’impression d’être enceinte !

Ma première version, jolie mais pas parfaite

J’ai finalement terminé cette cousette et je la porté également mais je m’étais notée de mieux choisir mon tissu pour la prochaine. En effet celui-ci était trop fin et pas assez structurée pour une robe, surtout avec le choix de la jupe version volants…

Aldaia, version 2

Le choix du tissu

Suite à ce premier épisode il faut avouer que j’ai encore traîner pour coudre une deuxième version. Mais il y a tellement de versions canons sur Instagram que je n’arrêtais pas de repenser à ce patron… J’ai traîné encore et encore. Tout simplement parce que j’avais peur de choisir le mauvais tissu !

J’ai passé des heures sur internet a cherché le tissu parfait. J’ai craqué pour la magnifique version fleurie de Louise et j’étais prête à commander le même tissu chez The Sweet Mercerie.

Le jersey Venise Colibris de The Sweet Mercerie

Et puis dans la réflexion globale de mon dressing j’essaie de coudre plus de pièces unies. J’ai donc décidé de choisir un jersey de coton uni après avoir consulté mes copines de couture pour valider ce tissu !

La couture

Le modèle de Aldaia ne présente aucune difficulté particulière. En tout cas pour la version à décolleté cache coeur que j’ai choisi de réaliser pour mes deux versions.

  • Les instructions sont claires et détaillées, il y a des illustrations dans le livret.
  • Le patron est bien fait, les crans correspondent bien, les informations sur les marges de couture et autres détails sont facilement identifiables.
  • On a trois versions de décolleté, de manches et de jupes. Cela permet un grand nombre de versions de ce patron.

Une fois arrivée à l’étape d’assemblage de la jupe et du corsage dos, je constate que j’ai à nouveau problème avec le patron. Comme pour la première fois… Impossible de faire correspondre mes pinces dos du corsage avec la couture de la jupe. Je décide donc de contrôler toutes mes pièces. Celles même que j’ai réutiliser de mon premier décalquage du patron en 2017. Et là, je constate que j’ai décalqué la pince du 46 avec le dos du 36… Voilà ce qui explique le décalage !

J’ai donc décousu les pinces dos, j’ai modifié celles-ci et pu coudre correctement mon dos avec ma jupe. Cela explique donc que sur ma première version j’avais un peu magouillé pour étirer mon corsage car je l’avais bi aligné avec les coutures de jupe. Ce qui explique que mon tissu moulait bien le bidon !

Mes modifications de la robe Aldaia

  • J’ai diminué la longueur de la jupe de 2,5 cm (je fais 1,57cm). C’est une grande première pour moi, mon chéri et mes collègues me disent souvent que je fais mes robes et jupes trop longues donc j’ai profité d’une robe d’hiver que je vais porter avec des collants pour essayer le plus court.
  • J’ai repris la largeur des manches de 2,5 cm aux emmanchures et 1 cm en bas de la manche, avec une jolie courbe entre les deux. Pour les bracelets de manche je n’ai diminué ceux-ci que de 0,5 cm sinon c’était trop serré.

Quelques photos

Je vous l’avoue cette séance photo n’a pas été des plus simples. Le me suis un peu caillée les gambettes pour rester polie. Et le vent était de la partie… Cela explique ma tête bizarre sur les photos.

L’envers du décor, la parka 😀 Oui je me ballade pas en petit robe en janvier dans les rues de Lyon !

Voilà donc ma deuxième Aldaia magnifique dans ce jersey de coton vert canard

Taille marquée, décolleté parfait, Aldaia a tous les atouts que j’aime

Le vent était de la partie, photo sur le vif et sans trucage !

Encore une fois merci à mon photographe pour sa patience…

La suite

Je pense déjà à une troisième version maintenant que c’est le grand amour entre Aldaia et moi !

Pour celle-ci j’aimerais essayer de sortir de ma zone de confort soit en faisant une jupe droite courte, ou en changeant le décolleté. Qui sait, je ferais peut être les deux en même temps !

Et vous, avez-vous déjà cousu Aldaia ? Si oui, quelle est votre version coup de coeur ? Et je suis curieuse, vous avez un placard de la honte ?

6 réflexions sur “Robe Aldaia #2 – Pauline Alice

  1. Lise dit :

    Elle est vraiment très jolie et te met parfaitement en valeur (ma photo préférée, c’est celle version poupoupidou avec le vent, haha :-D)

    J’ai pas de placard de la honte : si ça me va vraiment pas, je donne (aux copines ou au secours populaire), et je ne laisse pas de projet en rade, sinon je sais que je ne m’y remettrai jamais !

  2. Camille dit :

    Super cette version, et en uni elle est bien chouette aussi cette robe !

    J’avoue que ma 1er version de la robe je l’aime bien mais c’est pas ma robe préférée surement du à la forme que j’ai choisi et je sais pas trop comment je me suis débrouillée mais je la trouve un peu courte.

    Je suis totalement d’accord avec toi le plus important dans cette robe c’est de bien choisir le tissu. C’est pour ça que je me suis toujours pas lancée dans une 2eme version mais ça viendra !

    • Aude dit :

      Ecoute je trouve que ce jersey de coton de chez The Sweet Mercerie a pile poil la bonne tenue, si je ne pars pas sur une version à motifs pour la prochaine je prendrais le même tissu dans un autre coloris.

  3. Viodely dit :

    eh ben… une aldaia dans le placard de la honte…
    Parce que une peu de bidon fait que cette robe ne peu pas être jolie, certainement aussi un choix de tissu mémérisant, et pour finir un gros boulet…. j’ai fait un trou niveau corsage/ceinture avec le couteau de la surjeteuse.
    Bref…. faudrait appliquer une grosse fleur du même tissu dessus..; Mais ledit tissus est un jersey viscose et donc il moule même mes sous vêtements… . N’empêche quand je vous vois toutes si belles dans vos robes j’ai encore envie d’en refaire une. Noire. Pour être sûre de ne pas faire d’erreur 🙂

    • Aude dit :

      Peut être choisir un tissu avec plus de tenue ? Sur ma première version il était tout mou et ça moulait beaucoup plus.
      Tu peux peut être également modifier les pièces du haut pour allonger la taille pour que ce soit moins moulé au ventre ? ou alors une taille de plus à la taille et au bassin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *