Sew Along – Ginger Jeans : 6- Montage de la ceinture et fin !

A ce stade vous devez avoir quelque chose qui ressemble à une paire de jeans !

Ginger jeans ressemble à un vrai jean

Les ajustements

Bon j’espère que vous avez pu trouver si besoin les modifications à faire sur votre jean. Pour cela je vous avais redonné les liens des principaux ajustements proposés par Closet Case Patterns. Pour les allergiques à l’anglais j’avais aussi inclus les liens des ajustements du jean Safran de Deer and Doe. Ces ajustements sont bien expliqué et ils peuvent s’appliquer à presque tous les pantalons je pense.

Mes ajustements à moi…

Pour ma part, j’ai repris ma couture devant / dos, en enlevant un ou deux centimètres sur la partie dos du jean au niveau des fesses. C’est le même ajustement que sur mon premier jean mais beaucoup moins prononcé. Peut être dû à ma modification de longueur au niveau des genoux.

J’ai également raccourci mes jambes d’encore 6 cm alors que j’avais déjà modifié le patron initial de 6 cm. J’ai également repris mes coutures de genoux que j’ai resserrés, de mollets que j’ai élargis et de chevilles que j’ai légèrement resserrés. Mais pas autant que la première fois vu que j’avais du mal à passer mes grosse chevilles en bas du pantalon !

Je pense que si je modifie encore le patron en longueur au niveau des genoux je n’aurais plus autant d’ajustements au niveau des jambes mais là les genoux sont à la hauteur de mes mollets et mes mollets à la hauteur des mes chevilles…

Montage définitif des jambes

Ne faites pas la même bêtise que moi sur ma première version. J’avais cousu les coutures des jambes et surjeté mes coutures sans découdre mes modifications. Donc j’avais cousu à la fois la couture d’entrejambe et les côtés du pantalon. Bien entendu pour surpiquer j’avais été un peu embêtée ! J’avais donc surpiquer seulement jusqu’à une partie des cuisses et pas jusqu’en bas du pantalon.

Donc on démonte tout, pensez à marquer vos modifications. A la craie, au stylo Frixion… Comme vous préférez. Ensuite vous suivez bien le patron, donc vous surpiquez bien la couture de l’entrejambe avant de coudre les côtés du pantalon !

A ce moment personnellement je refais un essayage parce que j’ai toujours peur de me rendre compte une fois la ceinture cousue que ça ne va pas !

La ceinture

Il est encore temps de changer d’avis pour votre ceinture et notamment sa doublure intérieure ainsi que son thermocollage. Pour ma première version j’avais utilisé une chute de liberty pour l’intérieur et je n’avais thermocollé qu’au niveau de la boutonnière et du bouton. Sur cette version, je rappelle que j’utilise le même tissu mais dans une couleur différente, et bien j’utilise à nouveau une chute de liberty à l’intérieur. Mais cette fois j’ai décidé de thermocoller toute la ceinture.  La première fois j’avais peur que ce soit trop rigide au niveau de mon ventre mais j’ai eu envie de comparer et en fait je pense que cela apporte une meilleure tenue au pantalon.

Le ceinture surpiquée

Et le jean vu de l’intérieur

Pour la couture de la ceinture, pas de panique, rien de bien difficile. La seule chose qui peut vous donner des sueurs froides c’est de surpiquer joliment. Pour cela je vous conseille de suivre le patron. C’est à dire de commencer votre surpiqûre pas dans un coin. En effet ce sont les endroits les plus délicats et vous risquez d’avoir des boudins en débutant la couture dans un coin. Prenez votre temps… Soufflez, faites des pauses… Ce n’est pas si compliqué.

Pour ma part j’utilise le pied que je vous ai déjà montré précédemment (voir ci-dessous).

Le pied de biche que j’utilise pour les surpiqûres

Je prépare également en amont ma ceinture en traçant au stylo Frixion les traits dans les angles pour qu’ils soient bien nets lors de la couture. C’est donc la même méthode que j’utilise pour les poches (et d’ailleurs je fais pareil pour les décolletés en V !).

Préparation des surpiqûres au stylo Frixion

Bouton et boutonnière

Pour la boutonnière, une d’entre vous a été coincée par sa machine. Dans ce cas je vous conseille d’essayer d’aplatir les épaisseurs avec un marteau. Le patron donne cette astuce à plusieurs reprises.  Si cela ne marche toujours pas il ne vous reste plus qu’à trouver une amie couturière près de chez vous qui vous dépannera.

Pour la pose du bouton, il faut absolument essayer le jean avant. Vous fermez le jean comme vous vous sentez à l’aise, attention de vérifier que vous serez à l’aise également assise. Puis vous faites une marque à travers la boutonnière. C’est à cet emplacement que vous devez poser le bouton jean. Je demande à Monsieur de faire cette étape et c’est d’ailleurs lui également qui posera les rivets !

Ah ça commence vraiment à avoir l’air d’un jean ! Vous pouvez déjà vous extasier en l’essayant ! Normalement vous verrez qu’une fois la ceinture montée le résultat est encore plus bluffant comme le jean est bien maintenu.

Les détails qui font toute la différence

Les passants

J’avais terriblement galéré sur cette étape pour mon premier Ginger et au final je n’ai eu aucun problème pour cette nouvelle version. J’en conclus donc que le fil de surpiqûres vendu par la mercerie du Liseron à Lyon était vraiment à l’origine de mes problèmes !

Les passants à l’avant

Rien de très compliqué encore une fois à cette étape. Si votre machine a du mal avec les épaisseurs, vous pouvez utiliser votre marteau avant de coudre… La première fois j’avais même cousu mes passants à la main…

Les rivets

Je délègue cette partie à Monsieur. Bon je pourrais le faire certainement… Mais c’est sympa aussi de partager un peu de ma passion avec lui et il ne peut pas faire grand chose d’autre !

Les rivets à l’avant du jean

Pour les rivets, on pré-perce le pantalon avec une pointe et un marteau. Ensuite Monsieur enfile le rivet en le faisant bien ressortir de l’autre côté. Puis de mettre son autre partie et d’utiliser la pince pour le fixer. Attention il ne faut pas faire un trop gros trou mais juste de quoi pouvoir faciliter le passage du rivet. La première fois on avait essayer sans faire passer le rivet avant dans les différentes épaisseurs… et on a essuyé pas mal d’échecs !

Mon Ginger vu de dos !

La dernière touche à apporter !

Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à faire un dernier essayage pour définir la longueur de l’ourlet des jambes. Hop deux dernières petites coutures, un petit coup de repassage et on enfile son jean !

Vous êtes officiellement une ninja de la couture !

We did it !

Place aux photos portées

Ginger vu de face

Mon jean de dos

Les plis aux genoux mais bon il faut bien pouvoir bouger dans son jean, non ?

Et une dernière de trois / quart

Un concours pour fêter ça…

Je vous l’ai annoncé sur Instagram, Closet Case PATTERNS a gentiment répondu à mon appel et offrira à l’une d’entre vous un patron PDF au choix sur leur site !

Personnellement je crois que je choisirais le pantalon Sasha, mais bon je ne participe pas au tirage au sort. Pour pouvoir faire partie des potentielles gagnantes, il faudra être inscrite sur la liste des participantes au sew along (lien dans mon deuxième article). Il vous faudra avoir terminé le jean et posté une photo sur votre compte Instagram au plus tard le 8 avril. Pour celles qui n’ont pas de compte Instagram vous pouvez utiliser le formulaire de contact du blog pour m’envoyer votre mail et je vous écrirais en retour.

Liens utiles :

Liste des articles du sew along « coudregingerensemble » :

Article de ma première version du Ginger jeans

6 réflexions sur “Sew Along – Ginger Jeans : 6- Montage de la ceinture et fin !

  1. Margueritte dit :

    Il est superbe et te va très très bien ! on voit l’expérience !
    Le mien est bientôt fini, passants à surpiquer et rivets à poser.
    Merci de ce sew along et de toutes ces explications sans lesquels je n’aurais probablement jamais osé me lancer dans ce projet.

  2. Viodely dit :

    Bon bah j’ai failli.. je n’ai pas réussi à tenir la date (en même temps j’ai reçu mon fil pour surpiqûre juste jeudi…). il me reste à surpiquer la ceinture et poser passants et rivets.
    Malgré des ajustements je trouve mon jean grand de partout par rapport aux différents rendus que je vois chez d’autres. Il faudrait que je retente une taille en dessous, en modifiant mollets et dos pour la cambrure… je vais voir en le portant un peu ce que cela donne. Merci en tout cas pour cette motivation que m’a procuré le challenge

  3. Sandie dit :

    Bonjour Aude! Peux-tu préciser quelle est ta taille? Non pas pour me moquer mais pour anticiper les cm qu’il me faudra enlever aux genoux sur ma version! Merci d’avance.

    • Aude dit :

      Ne t’inquiète pas j’assume tout à fait ma taille 😁 d’ailleurs je pense qu’elle est précisée dans l’article du Sew Along ou je parle des modifications du patron en amont de la couture. Je mesure 1m57 .
      Bonne couture à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *