Le plus beau jour de notre vie, nos tenues de mariage !

Ça ne vous aura certainement pas échappé, je suis mariée ! Yihaaaaa

Cet événement m’aura tenu un peu éloignée du blog et aussi d’Instagram mais je dois l’avouer, pour mon plus grand bonheur ! Vous ne le savez peut être pas mais avant que la couture ne devienne une passion capable de canaliser une bonne partie de mon énergie créative, j’ai eu pas mal de loisirs…

Donc forcément, dès que nous avons commencé à planifier le mariage, je n’ai eu aucun doute sur mon envie de tout faire (ou presque) moi même… Et je pense que l’Homme l’avait bien compris ! Pendant des semaines, ok je mens, des mois, j’ai passé des heures à regarder Pinterest et Instagram ; à imaginer la décoration, le déroulement de la journée, de la cérémonie ; et bien sûr nos tenues !

Petite parenthèse – Je fais ou je fais pas – ma robe ?

Je couds ou je couds pas ma robe ?

Je vous ai déjà exposé ici les raisons pour lesquelles j’ai décidé de ne pas coudre ma robe de mariée. Si cette décision a été difficile à accepter, elle s’est imposée à moi. Et si je suis honnête avec vous, aujourd’hui j’ai assez de recul pour vous dire que ce qui m’a longtemps fait hésiter c’est la fierté ! Sans aucune vantardise, je pense réellement que j’étais capable de coudre ma robe de mariée. J’aurais bien entendu adapté ma robe à mes capacités… Mais j’ai vu le doute dans les commentaires de mes proches et j’avais envie de prouver que j’en étais capable. A force d’entendre « Tu vas coudre ta robe ? » à tout va, je me suis confortée dans l’idée que j’allais le faire pour pouvoir répondre oui. Au départ il est clair que j’en avais envie. Ensuite je me suis sentie entraînée dans une sorte de gloubiboulga de « je veux montrer que je peux le faire » « je veux faire partie de ces instagrameuses qui cousent leur robe » et « j’ai réellement envie de le faire ». Difficile de démêler tout ça !

Mais comme je vous l’ai déjà dit,  lorsque j’ai essayé ma robe, j’ai tout de suite compris que si je voulais la coudre, je voulais coudre celle là ! A partir de là, la question a été vite réglée…

Ma robe

Pour la robe de ma vie  je n’étais pas fermée sur la forme. J’avais par contre en tête certains éléments, je voulais une taille marquée, un décolleté devant et des petites manches ou des manchons. J’ai essayé des robes sirène, princesse, bustier, etc. J’ai été déçue par les matières, ou par les prix… Par les tailles aussi ! Et puis, lors de ma deuxième journée d’essayages, la 7° boutique et la dernière programmée, j’ai  rencontré Pauline. Elle officie dans la boutique Elsa Gary de Lyon et m’a fait essayé en premier un de mes coups de cœur de la collection 2018, la robe Zélie. Tout de suite et avant même de me voir je me suis sentie à l’aise ! Et, quand je me suis regardée, je me suis trouvée jolie…

Lire la suite

Cours de patronage – coudre ma robe de mariage civil acte final

Je vous ai parlé il y a quelques semaines des cours de patronage que j’ai suivi dans l’optique de coudre ma robe de mariage civil. Je voudrais aujourd’hui revenir sur la robe finale pour vous présenter les dernières modifications apportées. Mais aussi pour vous présenter le résultat final même si vous l’avez déjà vu sur Instagram

Le projet

Pour rappel si vous n’avez pas suivi, j’ai suivi trois cours de 2 heures ou nous avons dessiné et construit le patron d’une robe à partir d’une photo d’un modèle existant.

Le modèle de la robe de Laure de Sagazan dont nous sommes partis

Et le dos avec sa dentelle et la jupe boutonnée

Il s’agit donc d’une robe totalement dans mes habitudes vestimentaires avec :

  • un haut cintré
  • une taille marquée
  • une jupe à plis
  • des petites manches

Bref tout ce que j’aime ! Avec en plus un jolis dos et le détail de la patte de boutonnage dans le dos de la jupe qui apporte une belle finition.

Le process

Si vous voulez suivre le cheminement qui m’a permis d’en arriver à la toile suivante alors vous pouvez aller lire mon article sur le cours de patronage et la robe construite durant ce cours.

La toile de ma robe de mariage civil

Et le dos

Sur cette première version j’ai voulu conserver un dos facile à porter au quotidien. En effet je voulais pouvoir porter cette robe facilement. L’inconvénient c’est que je n’ai pas pu travailler le montage du dos et c’est clairement la partie qui m’a pris le plus de temps sur la robe finale.

Par rapport à la version initiale nous avons supprimé les poches et plus ajusté le buste.

Les tissus

Pour cette robe un peu exceptionnelle je souhaitais un tissu structuré. J’aime vraiment les sergés, les piqués de cotons, les jacquard… J’ai déniché cela chez Alice Boulay qui a des arrivages de tissus toujours très intéressants. Je trouve que ce site recèle des petites choses qu’on ne voit pas ailleurs !

J’ai donc choisi un tissu sergé en lin et soie chez Alice Boulay. Quand j’ai reçu le tissu j’ai été surprise par la nuance de blanc qui ne correspondait à aucune dentelle que j’avais en stock. J’ai donc analysé cela sur le site de Stragier qui met à disposition un nuancier de blanc qui est vraiment très utile ! De plus le tissu froisse énormément ce qui est quand même sacrément chiant au quotidien vu que je ne fais pas partie de la catégorie des gens dont le repassage serait un kiffe de la vie ! Je fais plutôt partie de la team « vivons d’amour et de fromage » !

Cela m’a permis de pouvoir filtrer les dentelles sur la nuance du blanc optique qui était la plus proche de mon sergé. J’ai commandé une magnifique bande de dentelle de Chantilly. Ce qui est chouette c’est que pour apporter quelques touches seulement de dentelle on peut ne commande qu’une faible quantité de dentelle et cela limite les coûts avec toutefois des matières nobles.

Quand le doute s’installe

Quand j’ai voulu me mettre à ma robe de mariage civil j’étais super confiante. Jusqu’au moment ou, je me suis dit que mon tissu de toile – un jacquard bien épais – et mon tissu final étaient quand même très différents…

J’ai été prise d’un gros doute, j’ai voulu changer de tissu. Bien sur je ne trouvais pas de tissus blanc plus épais dans la nuance qui serait allée avec ma dentelle que j’avais déjà achetée ! Du coup j’ai conservé mon sergé de lin et soie mais j’ai décidé de doubler entièrement le haut avec le même tissu puisque j’avais le métrage nécessaire.

La couture

La grosse différence entre ma toile et la version finale, hormis le tissu, c’est le dos.

L’empiècement dos

J’ai trouvé que c’était une bonne solution de doubler le haut car cela me permettait de prendre en sandwich mon empiècement dos en dentelle entre les deux épaisseurs, la robe et la doublure. J’ai également doublé la ceinture pour la fixer à l’intérieur à la main et prendre encore une fois en sandwich mon empiècement dos en dentelle. Sauf qu’en vrai je me suis un peu galérée. D’autant qu’au premier essayage j’ai réalisé que ça n’allait pas, la dentelle dans le dos retombais au niveaux des festons. J’ai essayé diverses tentatives pour la maintenir (comme mon ami le fabulon).

En même temps je réfléchissais au mariage qui approchait, au temps qui s’annonçait plutôt mauvais, et je me disais que je m’emballais un peu ! Du coup j’ai décidé de doubler la dentelle avec mon tissu de robe, cela me permettra également de la reporter plus facilement et plus souvent ce qui me semble important. Je n’avais pas envie d’une deuxième robe à usage unique…

Bref j’ai cousu un empiècement doublé avec les mêmes festons que la dentelle. J’ai ensuite fixé la dentelle à la main sur le haut et les côtés. Puis j’ai inséré mon empiècement dos entre ma robe et la doublure. J’ai tout cousu sur l’envers et quand j’ai retourné, le miracle s’était produit (mais je me suis fait quelques nœuds au cerveau !).

Le reste de la couture…

…s’est déroulé sans encombre puisque j’avais déjà validé toute cette partie avec la toile et qu’il n’y avait aucun soucis.

Sur le dos de la robe j’ai rajouté sur la fausse patte de boutonnage des perles que je n’avais pas mises sur la première version car le tissu était déjà épais, imprimé et assez sombre.

Ma robe de mariage civil en photos

Vous les avez déjà vues sur mon compte Instagram mais il était impensable pour moi de ne pas vous montrer ma robe ici. D’en laisser une trace ici dans ce blog qui suit ma vie couturesque !

La mariée arrive à la mairie, petit moment de stress car tout le monde me regarde…

On a dit oui !

La signature du registre…

Ma robe de mariage civil et le chino de Monsieur

Ici on voit un peu mieux l’ajustement du corsage, la ceinture et les plis du devant

Je ne sais pas si j’assume mes mollets mais je voulais vous montrer la fausse patte de boutonnage au dos de la jupe

L’empiècement dos en dentelle, finalement doublé

Le détail de la manche en dentelle de chantilly

Et pour finir, la beauté de mon bouquet de mariage civil…

En conclusion

J’ai adoré aller en cours de patronage et retrouver cette petite folie de s’aventurer dans une partie de la couture que je ne maîtrisais pas. Je regrette quand même d’avoir l’impression de ne pas être capable de pouvoir reproduire au moins en partie cela à la maison avec un nouveau projet.

Je regrette le choix de mon tissu qui est un peu trop léger, même si une fois doublé le haut rend vraiment très bien. Le bas de la robe reste un peu trop léger, l’effet aurait été tout à fait différent avec un tissu plus lourd.

Je suis ravie du compromis que j’ai trouvé dans le faire et ne pas faire pour le mariage. Je ne regrette pas une seule seconde de ne pas avoir cousu la robe du grand jour tellement nous étions faites l’une pour l’autre. Oui, au moins tout ça ! Du coup coudre ma robe de mariage civil, mon kimono en soie, les noeuds papillon de monsieur, des témoins, les accessoires des enfants d’honneur… a été un réel plaisir ! J’ai hâte de vous montrer tout ça…

Les détails

 

Suki Kimono – Helen’s closet

Voilà un projet que j’avais en tête pour l’année 2018 et qui a finalement été reporté dans mon #makenine2019, un kimono pour la maison.

Le constat

Force est de constater que les cousettes les plus rentabilisées sont celles des vêtements d’intérieur comme les pyjamas ou les vêtements pratiques et confortables comme les tee-shirts. A partir de cette réflexion, et vu la tête des mes robes de chambre qui sont des cadeaux « goodies » reçus dans des commandes de je ne sais plus quels produits, il paraissait évident de me coudre un vêtement d’intérieur.

Le patron

J’ai choisi le patron du kimono Suki car j’aime sa forme simple et l’empiècement du col. J’ai aussi trouvé le potentiel de ce patron comme une base intéressante pour d’autres projets comme une veste courte que j’ai vue sur les réseaux sociaux à partir de ce patron.

Le patron de décline en deux longueurs, en dessous du genou, et milieu du mollet.

Les explications sont claires, accompagnées d’illustrations qui aident beaucoup vu que c’est en anglais.

Les parties techniques sont à mon avis, la couture de tissus plutôt fins et fuyants selon votre choix. L’empiècement du col au niveau des coins de l’empiècement avec le reste du vêtement. Pour cette partie, ainsi que pour les bracelets de manche, le patron propose deux options avec un niveau de difficulté différent selon les finitions que vous souhaitez obtenir. Pour ma part et étant donné que j’ai choisi de coudre ma première version dans de la soie, j’ai décidé de choisir les options les plus simples !

Le tissu

Lire la suite

Coudre sa robe de mariée

Coudre ou ne pas coudre sa robe de mariée

Dans un mois et 10 jours je serais officiellement mariée et je me préparerais pour notre cérémonie d’engagement… Un événement qui va marque notre vie et qui a suscité à de nombreuses reprises la même question autour de moi, que ce soit par mes amis et ma famille ou mes contacts Instagram.

Je mets fin à ce suspense insoutenable – même s’il me semblait l’avoir déjà dit – je ne vais pas coudre ma robe de mariée pour la cérémonie d’engagement ! J’ai par contre cousu beaucoup de choses pour le mariage dont ma robe pour la cérémonie civile. Mais j’ai longtemps réfléchi à cette question, coudre ou ne pas coudre !

Je vous propose donc aujourd’hui de vous présenter quelques sites ou vous pourrez trouver des tissus adaptés si vous décidez  de coudre votre robe de mariée. Ou une robe longue et blanche 😀 !!!! Et avant de vous présenter mes idées de boutiques et sites, je vais vous expliquer en quelques mots mon choix puisque j’ai eu beaucoup de questions à ce sujet.

Mon choix

Il y a un an à cette époque j’étais partagée entre l’envie de coudre ma robe de mariée et le rêve de partager les essayages et moments de complicité chez un couturier avec ma maman et mes amies. Lire la suite

DIY – Un livre plié

Un livre plié ! Késako ? Il y a quelques semaines j’aurais été bien incapable de vous répondre. Mais comme vous le savez (peut-être) 2019 et pour moi et l’Homme l’année de notre grand jour, notre mariage ! Et, à force de trainer sur Pinterest et sur Instagram je découvre moult nouvelles inspirations et techniques de loisirs créatifs. Au grand désespoir de monsieur qui s’est déjà vu voler son bureau par mes machines et ses placards par mon matériel de couture…

Livre plié en forme d’appareil photo

L’inspiration

Etant de base une passionnée de loisirs créatifs, le mariage n’est qu’une bonne excuse pour moi pour préparer plein de jolies choses (totalement inutiles) pour la décoration de cet évènement.

C’est donc sur Instagram il me semble que j’ai aperçu un livre plié en forme de coeur. J’ai tout de suite eu envie d’expérimenter cela ! Monsieur n’est pas un grande lecteur mais moi oui. J’ai grandi entourée de livres. Mon papa, ma maman et mon frère sont de grands lecteurs… Les livres font partie de ma vie et du coup j’aime l’idée d’inclure, à la maison et pour le mariage, un livre en guise de décoration.

Les livres pliés

J’ai donc commencé mes recherches sur le net et découvert un tout nouvel univers. Celui du livre plié. Il existe des sites spécialisés avec des patrons qui sont mis à la dispositions des internautes. Vous pourrez en trouver des payants mais beaucoup de gratuits. Des explications sont fournies. Mais pour ma première réalisation je dois bien avouer que je me suis posé pas mal de questions.

Aujourd’hui je vais donc vous donner quelques liens, explications et le résultat de ma première expérimentation. Cela vous permettra je pense de vous guider si vous voulez, vous aussi, essayer. Lire la suite

Mariage – Des lettres lumineuses

Un des premiers DIY que nous avons entamé avec l’Homme pour le mariage ce sont ces lettres lumineuses ! En fait cela faisait vraiment hyper longtemps que je les regardais sur le net et je ne voyais pas trop pour quelle raison en réaliser pour décorer à la maison. Le mariage a donc été, je l’avoue, l’excuse idéale pour assouvir mon envie !

Initiales lumineuses

C’est votre jour, n’ayez pas peur de passer pour des égocentriques car aujourd’hui c’est vous que l’on regarde ! Les initiales lumineuses sont très à la mode ces dernières années et vous pourrez les réutiliser en décoration chez vous. Si vous préférez vous pouvez écrire un mot qui vous est cher.

  1. Trouver les lettres ou les fabriquer

Vous pouvez acheter les lettres ou si vous vous sentez une âme de bricoleur et avez un peu de temps devant vous, vous pouvez les fabriquer vous même. Pour notre part nous avons acheté des lettres de 30 cm de hauteur et un signe & de 17 cm pour contraster.

Nos initiales en cartons

Pensez à acheter vos guirlandes de LED lumineuses en même temps car vous en aurez besoin rapidement pour prévoir le diamètre des trous à percer dans les lettres. Lire la suite

Mariage – Inspirations et conseils pour débuter

Inutile de vous mentir, aujourd’hui le mariage prend une place importante dans ma vie ! Avant je pensais couture, je planifiais couture, je mangeais couture, je dormais couture ! Maintenant j’essaie de trouver l’équilibre entre couture et mariage…

Quelques conseils pour commencer

Ne pas devenir une bridezilla !

Avant même de me marier je savais que je serais de celles qui font leurs décorations de mariage et ça me paraît tellement logique car j’AIME ça ! Mais soyons honnêtes, on peut vite devenir complètement timbrée du mariage… Et pour ma part je n’ai pas envie d’imposer cela à mon entourage et surtout à l’Homme.

Il est très heureux de faire des choses avec moi. Mais clairement, lui et moi, on ne se fait pas les mêmes nœuds au cerveau tous les deux sur la décoration et l’organisation du jour J !

S’adapter, changer les plans

La clef de l’organisation d’un mariage c’est de s’avoir s’adapter et écouter les conseils ! Vous allez rencontrer des professionnels dont c’est le métier d’organiser des mariages, donc si votre traiteur vous déconseille un buffet de dessert par rapport à votre nombre d’invités, écoutez-le ! Nous avions pas mal d’idées en tête quand nous avons commencé à planifier notre mariage et je dois avouer qu’on a changé pas mal de nos projets… Lire la suite

Mariage – faire un save the date pas cher !

Me revoilà pour vous parler mariage, et cette semaine plus spécialement « SAVE THE DATE »…

Un save the date ?

Alors, pour nous la question ne s’est pas posée ! J’avais très envie de faire un save the date pour la simple et bonne raison que j’avais envie d’annoncer cette nouvelle à tout le monde ! Monsieur et moi avons tous les deux d’assez grandes familles et du coup attendre de voir chaque personne pour annoncer notre mariage, ça ne m’emballait pas trop…

Nous avons visité les salles début janvier et annoncé la bonne nouvelle à notre famille et mes amis en février lors de mes 30 ans. C’était super chouette de pouvoir enfin lâcher le secret et se réjouir avec tous. Mais pour les oncles et tantes, cousins cousines… difficile de dire quand est ce que nous allions les voir. Donc nous étions d’accord tous les deux de faire un save the date.

L’avantage c’est de pouvoir prévenir ses invités assez tôt de la date retenue. Si vous vous lancez dans l’organisation de votre mariage vous avez sans doute déjà compris que le délai pour réserver son lieu de réception est de 1 an à 2 ans. Et ensuite quoi ? Vos amis et votre famille vont vous demander pendant plus d’un an la date de votre mariage ??? Et hors de question d’envoyer un faire part un an avant…

Un save the date, mais à quel prix ?

Lire la suite

DIY – kit pour témoins de mariage

Aujourd’hui je vous parle de mon petit kit pour témoins de mariage !

Introduction

Quand j’ai créé le blog il y a un an je l’ai délibérément appelé « l’atelier » de Aude pour ne pas me limiter à la couture. Je ne vais pas vous mentir, la couture est vraiment le loisir qui me prend le plus de temps. Mais depuis toujours j’ai une passion pour les loisirs créatifs en tout genre et j’avais en tête de vous proposer des articles de décoration ou autre.

J’avoue que je n’avais pas imaginé vous proposer une série d’articles DIY spéciale mariage !

Et oui, je vous l’ai annoncé sur Instagram, l’Homme et moi nous marions l’an prochain ! J’ai longtemps hésité avant de faire cette annonce. Ou s’arrête là frontière entre le blog et ma vie privée ? Et il ne s’agit pas que de moi, Monsieur aussi est concerné par tout ça. Et il n’a pas spécialement envie de se montrer par ici même s’il se cache souvent derrière l’objectif !

Finalement, pendant les deux mois de cachotteries qui étaient obligatoires tant que nos proches n’étaient pas au courant, j’ai bien eu le temps de me rendre compte qu’il était logique de partager cette aventure avec vous ! Déjà parce que j’ai envie de faire plein de choses moi même pour ce mariage. C’est même la partie que je trouve la plus sympa… et c’est le but même de ce blog ! Mais aussi parce que cette aventure va faire partie intégrante de ma vie pendant plus d’un an…

Lire la suite