La valse des Toupie (s) – Églantine & Zoé + modification encolure

Toupie, premier acte

Mon amour pour le patron Toupie de Églantine & Zoé vous aurait-il échappé ? Notre histoire à commencé l’an dernier avec une blouse réalisée dans un de mes tissus préférés, Garance de Atelier Brunette. Ce coton est d’une finesse, d’une douceur et dans une palette de couleurs et de motifs auxquels je ne peux pas résister. En plus, sa tenue dans le temps est très bonne puisque ça fait maintenant plus d’un an que j’ai cette blouse et elle est toujours aussi éclatante et douce après de nombreux lavages. (Ce qui n’st pas le cas de tous mes tissus de cette marque malheureusement). L’association donc de cette merveille de tissu et de ce patron ne pouvait que fonctionner n’est ce pas ?

Ma première blouse Toupie dans le sublime tissu coton Garance de Atelier Brunette

Idem, mais vue en entier cette fois

Pourtant une fois cette première version réalisée et adorée, je suis restée sur ma faim. En premier lieu tout simplement parce que je trouvais la blouse pas assez ajustée à la taille. Ceci dit c’est plutôt agréable pour une blouse d’été et cela me permet de la porter par de fortes chaleurs sans souffrir !

Toupie, acte II

J’ai donc décidé de réaliser une seconde version, cette fois une robe, dans la taille en dessous. J’ai utilisé un magnifique coton gaufré de chez Prinstand. Et une fois  de plus, gros succès pour ma garde robe étant donné que c’est certainement la robe que j’ai le plus porté au quotidien (l’été hein) depuis deux ans !

Ma robe Toupie en coton gaufrée Prinstand vue de dos

Et Toupie vue de face

Bingo, c’est donc beaucoup mieux au niveau de la taille !

Mais la encore,‍ un goût d’inachevé s’est emparé de moi… Ma toupie n’était pas parfaite. Ce qui m’a chagriné pendant des semaines c’est un embus de tissu aux emmanchures devant au niveau de la poitrine. À partir de là, il m’a fallu pas mal d’interrogations, de recherches, lectures et tergiversations pour décider quels ajustements je devais choisir.

Toupie, ajustements et modifications => version 3

Vous pouvez d’ailleurs retrouver ceux-ci en détail dans mon article sur ma robe Toupie en jacquard (catégorie Robe sur le blog…).

Ma robe Toupie modifiée en jacquard Mondial Tissus

Au final je suis vraiment hyper satisfaite de mes modifications et surtout cela m’a permis de mieux appréhender ma morphologie. Cette troisième version était donc la bonne ! Validée par tous lors du mariage où je l’ai portée pour la première fois ! Mais également ensuite par mes collègues de retour au travail.

Je réalise en écrivant cette article que cette Toupie est la seule de mes 5 versions à ne pas avoir de motifs de fleurs. Je ne pensais pas être aussi toquée de fleurs, il va falloir que j’y réfléchisse ! Cette version a été réalisée dans un splendide jacquard qui m’avait totalement fait craquer chez Mondial Tissus (et bien sûr il y avait des réductions, comment résister…).

Interrogation ????

Mais comment s’arrêter quand on a trouvé la recette de la cousette parfaite ? Et d’ailleurs pourquoi s’arrêter ?

À vrai dire je trouve ça très stimulant d’exploiter un patron a fond. Et je pense d’ailleurs que c’est plutôt valorisant pour les créateurs dudit patron de voir toutes nos interprétations qui sont permises par leur travail. Je n’ai donc vraiment aucun problème à coudre plusieurs fois le même patron. Même si effectivement il m’est rarement arrivé d’acheter les mêmes habits, mis à part des jeans.

Le patron Toupie et moi avons donc continué notre idylle et donné naissance à une nouvelle blouse et une nouvelle robe.

La suite, Toupie acte IV et blouse version II

Je n’ai apporté aucune modification à la blouse par rapport à ma dernière version de robe. Mais cette fois j’ai donc une blouse parfaitement ajustée à ma morphologie par rapport à la première. Pour changer je l’ai réalisée avec le décolleté en V plus profond dans le dos. Je pense que les températures de septembre et octobre m’ont donné raison ! Quand au tissu, j’ai utilisé un coton spécial quilt que j’avais acheté pour cette blouse (certes il y a un an) en Italie (oui je sais j’aurais pu le trouver en France mais ça lui donne une histoire !). Le côté un peu moins souple du tissu donne un effet plus marqué des plis qui est vraiment très joli. Exactement comme je l’attendais.

Blouse Toupie en coton batik à fleurs

Vue de dos

Last but not least…

Enfin, ma version robe a eu le droit à une modification à laquelle j’avais pensé dès l’achat de ce patron. Inverser les décolletés dos et devant. Il faut dire que j’ai eu du mal à me convertir aux décolletés dos et que je trouve beaucoup plus adapté à ma morphologie d’avoir une encolure devant un minimum échancrée. En tout cas le cou dégagé. Il m’aura fallu des encouragements pour le faire et une certaine personne se reconnaîtra si elle passe par la ! C’était pourtant si simple…

Démarche

  • J’ai utilisé le patron du dos pour modifier le devant en V en essayant avec le patron sur moi afin de valider la profondeur du décolleté.
  • Attention à ne pas oublier que la couture de la parementure va augmenter la profondeur du décolleté de la valeur de couture que vous utilisez, à prévoir donc lors de vos essayages.
  • Pour le dos, j’ai utilisé le patron de La Brune mais j’aurais pu utiliser n’importe quel autre patron dont l’encolure dos est simple. En fait cela m’a simplement servi à dessiner une légère courbe qui soit jolie. Mais c’est certainement très facile de le dessiner soi même.
  • Enfin, il ne me restait qu’à modifier les parementures. Là encore, rien de très compliqués. J’ai simplement redessiné celles ci sur le modèle du patron modifié.
  • Et voilà, place à la couture !

Ma robe Toupie et son décolleté devant, en coton à fleurs Pretty Mercerie

Zoom sur le décolleté en V devant

Aperçu de l encolure dos modifiée

Et portée avec la veste en cuir pour un look un peu plus rock

Le résultat est exactement comme je l’avais imaginé. Il ne me restait qu’à raccourcir cette version pour lui donner un côté un peu moins sage que celui apporté par le tissu à fleurs. Et voilà !

J’ai déjà en tête pour l’été prochain une 6° version avec un décolleté rond devant et une taille froncée à la place des plis !

Conclusion sur les multi-versions à partir d’un même patron

J’aime beaucoup le fait de pouvoir imaginer des univers très différents à partir d’une même pièce en faisant un jeu sur le tissu, la matière ou encore les variations du patron. Au travail mon chef m’a récemment dit que je n’étais pas créative parce que je ne faisais que suivre des patrons. Cette phrase m’a plongée dans une grosse réflexion voire une remise en question. Je me suis toujours considérée comme étant une créative. Il est possible que j’ai tort mais j’ai décidé pour mon bien être personnel que c’est lui qui avait tort !

Bien entendu les créateurs des patrons sont les premiers créatifs dans cette histoire. Mais je veux croire que mes choix, l’association des patrons et des tissus, le look, les modifications, etc. font de nous les couturières plus que des exécutantes !

Voilà j’ouvre un débat et j’avoue que j’ai hâte d’avoir vos réponses… Est ce que vous pensez que nous sommes créatives ou non ? Pour ma part je reste persuadée que créateurs comme couturières nous nous inspirons sans cesse mutuellement !

2 réflexions sur “La valse des Toupie (s) – Églantine & Zoé + modification encolure

  1. Lise dit :

    Sympa ton chef! Tu as démontré ici que tu fais preuve de créativité (à mon humble avis…) car tu as su adapter ce patron pour suivre tes envies!
    Tu connais mon amour pour ce patron, j’ai aussi des versions modifiées réalisées (ou en préparation dans ma tête) et c’est ce que j’aime dans la couture : on peut faire ce que l’on souhaite, sans être tributaire des collections du prêt à porter ! Le seul problème que je vois, c’est que je ne suis pas capable de créer un vêtement de toute pièce (c’est un vrai métier qui nécessite une formation, on l’oublie parfois…), il faut que je parte d’un patron existant le plus souvent.

    Bref, n’écoute pas trop ton chef sur ce point… J’aime beaucoup ta version et ça me donne envie d’en refaire une avec le dos fermé, et un décolleté inspiré de la forme du tshirt Plantain!

    • Aude dit :

      Merci pour tes mots réconfortants 😂
      Je suis d’accord avec toi le processus est tout à fait différent et j’admire les créateurs de patrons et les personnes qui font du moulage … C’est parfois déroutant de voir toute la technique et les connaissances qu’on a pas et en même temps cest aussi la découverte de tout un univers qu’on appréhendait pas avant ! Il y a tellement de choses à voir avant de s’ennuyer avec la couture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *